News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Lettre ouverte au parti du Morena

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 13 Novembre 2012 à 21:00 | Lu 1346 fois



M.NZIENGUI NZIENGUI
EDMOND
BP: 5807
Libreville-GABON
Nziengui1954@gmail.fr
Libreville, le 13 Novembre 2012

A
Monsieur le Président du Mouvement de Redressement


National (MORENA ORIGINEL de LUC BENGONO NSI)


Monsieur le Président,

Le Gabon vient d’organiser une coupe d’Afrique des nations de football dans laquelle notre équipe nationale a su montrer son talent. Cette coupe a réuni plusieurs pairs africains et même occidentaux et asiatiques. Elle a donc drainé du monde, surtout nos frères ouest africains. Toutefois Monsieur le président, j’observe en circulant dans les rues de Libreville une augmentation anormale et inquiétante du nombre de nos frères ouest africains. Sans xénophobie aucune, mais par pur protection de notre patrie et notre culture ancestrale (bwiti, djobi, ndjembé, christianisme,...) je constate que certains frères ouest africains ne se gênent plus pour rentrer au Gabon sans visas, par voir clandestine. Et ce, grâce à des réseaux de passeurs qui ne sont pas du tout combattus par la police aux frontières.

Etant un pays d’à peine 1.300.000 habitants, avec une population librevilloise estimée à 600 000 âmes, recevoir chaque jours une soixantaine ou cinquantaine d’immigrés clandestin par jour reviendrait à ceci :
50 immigrés*365 jour=18 250 immigrés/an qui rentrent au Gabon soit en 10 ans 182 500 âmes !! Ce calcul qui prend en compte les chiffres les plus bas, nous alerte de la nécessité et l’obligation de contrôler nos frontières surtout au niveau du NORD et du SUD est. Cette situation si elle continue de perdurer fera en sorte que :

 Tous les abords des routes de Libreville seront truffés de ces pseudos commerçant qui ne respectent pour la plus part aucune règle d’hygiène des produits qu’ils écoulent ou du lieu sur lequel ils vendent.
 Les gabonais disparaitront des quartiers tels : Petit paris, Akébé ville, Nombakélé, Sotéga, Ntsibitsos, apostrophe,...car nos amis ouest africains occupent, achètent avec la complicité de certains gabonais véreux et cupides.

 Le gabonais 100% va disparaitre pour laisse place au gabonais moitié-moitié, qui je le rappelle en reconnaissance de l’origine d’un de ces parents, serait fortement tenté de les favoriser ou les protéger allant parfois à l’encontre de la patrie gabonaise.

Monsieur le président, vous commencez à réaliser et comprendre le grand danger qui guète le Gabon. En effet, si l’on prend pour exemple le cas de la côte d’ivoire. Combien de malien, Guinéen et Burkinabé ont envahi la côte d’ivoire ? Aujourd’hui tous les malien qui arrivent en côte d’ivoire vous disent qu’ils sont ivoirien. Une manière de brader et détruire l’identité culture de la côte d’ivoire. Et, l’on voit où cela a conduit ce jadis beau pays exemplaire d’Afrique de l’ouest.

La situation actuelle est d’autant plus grave que même au niveau commercial, les gabonais sont relégués aux second plan au profit d’étrangers qui selon des légendes imaginaires sont plus travailleurs que les gabonais. Cela est d’autant plus faux qu’un gabonais travaille comme un occidental, il ne s’improvise pas maçon, charcutier, peintre ou autre. Il attend d’être qualifié et performant pour délivrer du travail de qualité. Et, seul du travail de qualité est délivré par un vrai professionnel capable de faire la fierté de la patrie. Nos amis ouest africains, non seulement apportent leur débrouillardise (qui je le cite rend service, mais ne peut en aucun cas rendre dépendant le gabonais) mais aussi leur religion qui les empêche réellement de s’intégrer au mode de vie gabonais.

Et comme le disait un président français, toute immigration non contrôlée, sans processus d’intégration et d’adaptation est très dangereuse.
Nous pouvons maintenant tous, comprendre et réaliser que nos frères sont pas là que pour faire leur petit commerce comme il y a 20 ans. Leur objectif est d’écarter le gabonais autochtone du cercle commercial. En effet, beaucoup de témoignages de nos sœurs gabonaises dans les marchés confirment nos déclarations.

Monsieur le président, la situation est encore plus grave et va continuer car depuis la CAN 2012 il n’a été enregistré aucun renvoi hors des frontières gabonaises de sans papiers. Nos forces de l’ordre se limitant à des contrôles de routine, et l’immigration clandestine allant de plus belle.

C’est suite à cette grave situation, que je sollicite votre haute indulgence pour que vous adressiez un courrier officiel à des autorités de l’immigration et du ministère de l’intérieur pour leur demander pourquoi ils ont abandonné les renvois aux frontières et pourquoi nos frontières sont qualifiées de passoire par nos voisins.

Je compte sur votre esprit patriotique et votre pragmatisme pour nous débloquer de cette situation.




Fait à Libreville le 13 Novembre 2012-11-13

NZIENGUI NZIENGUI EDMOND

Mardi 13 Novembre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1346 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

17.Posté par Gabao kool le 14/11/2012 23:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


selective et non celective juste une erreur de frappe.

16.Posté par Feu-PDGiste-A-Mort le 14/11/2012 23:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gabao Kool,

Je suis entièrement d'accord avec vous : non seulement le Gabon a assez donné en s'établissant généreuse terre d'accueil pour une succession d'immigrés, mais encore le Gabon n'a pas à accueillir toute la misère du continent ! J'en appelle comme vous, à une sélection de ceux qui souhaitent s'installer partiellement ou durablement dans notre pays.

C'est juste la hiérarchie entre "Gabonais 100%" et l'autre partie métissée de nos concitoyens, qui me gênait.


15.Posté par Gabao kool le 14/11/2012 22:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lire : En definitive....la nationalité ou la naturalisation....est ( vraie et évidente ). Correction portée sur : Vrai et évident

14.Posté par Gabao kool le 14/11/2012 22:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Feu-PDGiste-A-Mort

Oui ! celà est certainement une bonne affaire dans un système où les flux migratoires sont contrôlés. Cette politique intégrationniste a d'ailleurs permis à plusieurs Nations d'y en tirer profit, y compris même le Gabon. Aux USA, les inventeurs des Networks comme Google, Yahoo, You Tube... sont les fils des anciens immigrés. Cependant, il resort que la lisière Américaine n'est pas aussi perméables, et que la politique d'immigration reste celective.

Contrairement au Gabon qui s'identifie à une banane douse pourri, jetée par terre et qui fait alléchance en libre circulation à toutes les fourmis d'Afrique de l'Ouest en particulier, et du
monde en général. Les cas de docteur Schwèdzer, François Amégas, Besieux... apparaissent comme une bénédiction du bon DIEU, aucune politique protectionniste ou selectionniste serieuse n'a été mise en place en faveur du Gabon, bien au contraire...

En définitive, ce que vous dites sur la nationalité ou la naturalisation des individus dans la plupart des pays, y compris le Gabon est vrai et évident. Mais celà ne suppose pas que le pays droit abriter tous les gueux et gueuses Ouest-Africains, de la sous-régiom et du monde tout entier.

13.Posté par Oréma le 14/11/2012 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'INQUIÉTUDE DE EDMOND NZIENGUI EST CELLE DE TOUS LES GABONAIS 100% (DÉSOLÉ MON FRÈRE FEU-PDGISTE-À-MORT). LE DÉSORDRE ORCHESTRÉ DANS NOTRE PAYS VIENT D'EN HAUT, DU NIGÉ MAIS SI LES GABONAIS QUE NOUS SOMMES DÉCIDONS D'EN FINIR, CROYEZ-MOI, CE PROBLÈME SERA RÉSOLU AVEC FACILITÉ. COMMENÇONS PAR NE PLUS ACHETER LEURS PRODUITS DONT ON IGNORE LA PROVENANCE D'UNE PART ET D'AUTRE PART LES LÉGUMES QU'ILS CULTIVENT RIEN QUE POUR ÊTRE CONSOMMÉS PAR LES GABONAIS MÊME PAS PAR EUX-MÊMES. JE REPRENDS CHER FRÈRE EDMOND, SANS XÉNÉPHOBIE AUCUNE, ARRÊTONS DE CONSOMMER LES LÉGUMES DE NOS FRÈRES OUESTAF. LE RESTE ON RÈGLERA ÇA SANS SOUCIS. NOUS SEULS GABONAIS AVONS LE MOT SUR CE QUI NOUS APPARTIENT.

12.Posté par Feu-PDGiste-A-Mort le 14/11/2012 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Giap Effayong et @ Gabao Kool

En vous retournant ma sympathie, nous ne nous sommes pas bien compris. Je n'ai pas dit qu'il n'existe pas de Gabonais 100% ! Je suis moi-même le fruit d'un père de Tchibanga et d'une maman de Moabi, dans un couple polygamique qui comptait en plus une seconde maman fang de l'Estuaire. Peut-on appeller cela que je sois "Gabonais 100%" ? Certainement. Mais à mon sens, cela ne fait pas de moi un citoyen plus Gabonais que ma fille métisse née d'une mère Corse. De la même manière que je ne me considère pas plus Gabonais que l'un de mes meilleurs amis, fils de parents sénégalais qui ne sont jamais devenus Gabonais, certes, mais leur fils, par sa naissance à Libreville, depuis bientôt 38 ans, est aussi Gabonais que moi ou autant que vous. Et nous connaissons beaucoup de compatriotes dans ces cas de filiation : c'est qu'il y a plus d'une manière d'être reconnu de nationalité gabonaise ! Autrement dit les notions "Gabonais 100%" et "Gabonais 50%" et "Gabonais 0%" font le jeu du pouvoir qui agite sans cesse le chiffon du tribalisme ou de la peur de l'autre, en divisant les Gabonais pour mieux régner. Je dis que "Gabonais 100% ne veut rien dire" parce que le "pourcentage" ici mentionné par M. Nziengui Nziengui Edmond tend à vouloir introduire une hiérarchie dans le code de la nationalité, et parmi nous, des différences qui détermineraient à partir de quel "pourcentage" peut-on obtenir la nationalité gabonaise ou pas.

Je crois pour ma part qu'ÊTRE GABONAIS s'acquiert bien sûr par les droits du sang, du sol et de l'adoption, mais ÊTRE GABONAIS dépasse ces "trois conditions" d'accès à la nationalité car NAÎTRE AU GABON ET DEVENIR GABONAIS équivalent à la même réalité citoyenne. C'est notre Constitution qui nous le dit.

Notre problème aujourd'hui depuis trois ans, c'est que la nationalité "adoptée" de M. Ali Bongo, la nationalité frauduleuse des proches collaborateurs de ce bébé-président et l'immigration clandestine ouest-africaine nous font perdre de vue que bien avant la présidence malheureuse et antipatriotique du Biafra devenu Gabonais, les Gabonais que nous sommes ne nous identifions pas à partir des "pourcentages", mais par des signes qui ne trompent pas : je me l'explique pas, mais à chaque fois que j'ai croisé un Noir ou un métis, où je vis à Nice ou ailleurs en occident, j'ai toujours su reconnaître ou non notre citoyenneté commune si joliement orgueuilleuse, sans même lui demander d'où venait-il. Comment ? Je ne saurais le dire : mais entre Gabonais, ON SE CONNAÎT.

Pour le reste, je ne réponds pas aux injures. Je laisse cela à ceux qui ont l'âge mental de mon gamin d'un an.

11.Posté par Giap Effayong le 14/11/2012 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@feu-PDGiste-A-mort,
La justesse de vos analyses sur certains sujets concernant notre pays a fait que j'éprouve pour vous de la sympathie bien que vous ayez un penchant pour la pédanterie.d'ailleurs,vous venez de vous illustrer en prétendant qu'il n'ya pas de Gabonais 100%,c'est-à-dire
des gabonais de souche.Mais enfin c'est quoi ces conneries?
Fermez-la si vous n'avez rien à dire au lieu de nous faire perdre notre temps par vos paroles insencées.merci et au plaisir de vous lire.

10.Posté par Giap Effayong le 14/11/2012 10:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais pourquoi s'en remettre à monsieur Bengone-nsi?
Pauvres Gabonais,vous méritez bien ce qui vous arrive car votre indolence légendaire finira par vous perdre.Monsieur nziengui nziengui,n'avez-vous pas honte de pleurnicher ainsi ?
Chers compatriotes,le temps des gémissements est révolu,maintenant il faut passer aux actes en organisant des groupes d'autodéfense populaire qui se chargeront de harceler ces
immigrés par des actions violentes.agressez-les,tuez-les ,qu'attendez-vous? vous croyez peut-être ce gouvernement est là pour assurer votre protection eh bien permettez-moi d'en douter.

9.Posté par Mwan zan le 14/11/2012 09:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et les équato dans tout ça.Dépuis l'alliance entre l'ex un et pdge,les équato sont la bienvenue.
Excusez moi ho ho je ne fais que passer

8.Posté par gabaon le 14/11/2012 07:51 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
>ce sont les electeurs d'Ali16.il prepare 2016.mais il ignore que le peuple va agir avant...

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...