Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Lettre ouverte à Ban Ki Moon - par le Dr Alphonse Louma Eyougha, Président de l’ONG Agir pour le Gabon

l'info réelle 7J/7 - LVDPG - News le Mercredi 9 Février 2011 à 23:10 | Lu 2120 fois



Gabon - Lettre ouverte à Ban Ki Moon - par le Dr Alphonse Louma Eyougha, Président de l’ONG Agir pour le Gabon
Monsieur le Secrétaire général,

Le 25 janvier 2011, monsieur André Mba Obame, candidat à l’élection présidentielle anticipée du 30 août 2009, s’est autoproclamé Président de la République et a constitué un gouvernement parallèle. Depuis cette date, monsieur André Mba Obame, les membres de son gouvernement ainsi que des responsables du parti Union Nationale sont réfugiés dans les locaux du PNUD à Libreville.

Depuis cette date, une crise politique a vu le jour. Des soldats se sont déployés en grand nombre dans le pays. Des citoyens ont été brutalisés, interpellés et détenus de manière illégale dans des casernes militaires. Depuis cette date, les Gabonais attendent une réaction de l’Organisation des Nations Unies.

Monsieur le Secrétaire général, si votre silence est inexplicable, je refuse toutefois de croire que l’organisation que vous dirigez ne s’intéresse aux crises qu’à l’aune du nombre de morts.

Je refuse aussi de croire que votre comportement est influencé par le soutien qu’Omar Bongo Ondimba, le défunt président gabonais vous avait apporté pour votre élection au Secrétariat général de l’ONU.

Pour autant, Monsieur le Secrétaire général, je suis persuadé que candidat à votre propre succession, vous allez avoir besoin de monsieur Ali Bongo Ondimba qui, à cette occasion, offrirait le siège du Gabon au Conseil de sécurité en échange du soutien à son pouvoir fortement contesté.

Pour nombre de Gabonais et d’Africains, c’est l’explication la plus plausible de l’attitude désinvolte et partisane que vous affichez face au problème qui vous a été posé, à votre demande, dès juillet 2010, par l’opposition gabonaise, et plus récemment encore à la faveur de la dégradation du climat politique.

Monsieur le Secrétaire général, certes, le Gabon n’est pas la Côte d’Ivoire. Certes, comparaison n’est pas raison. Toutefois, comment pouvez-vous expliquer que, saisi par écrit de questions politiques gabonaises, vous ayez délivré un quasi satisfécit à monsieur Ali Bongo au dernier sommet de l’Union Africaine, sans daigner, ne fut-ce qu’adresser un accusé de réception à des personnalités qui, faut-il le rappeler, exerçaient encore, il n’y a pas si longtemps, de hautes fonctions gouvernementales ? Des personnalités qui, pour certaines d’entre elles, ont recueilli sur leur nom, un nombre plus que significatif, de suffrages des Gabonais ?

Le monde, qui observe votre implication dans la crise ivoirienne ne peut rester indifférent à un tel décalage dans l’appréciation des problèmes politiques dans le monde. Surtout, si l’on s’en tient à votre déclaration, le 2 février 2011 à l’Université d’Oxford : « l’attention renouvelée des Nations Unies concernant la prévention est une manière de reconnaitre que tous les conflits sont au final politiques. »

Le Secrétaire général de l’ONU peut-il ignorer la démarche de prévention, veut-il dire demain qu’il « n’avait pas mesuré le degré de désespérance du peuple gabonais ? »

Les acteurs non étatiques, la société civile, les leaders d’opinion sont des interlocuteurs valables que vous ne pouvez ignorer ou mépriser sans commettre une faute.

Monsieur Le Secrétaire général, je me permets, pour terminer, de vous rappeler que c’est le Gabon qui siège au Conseil de sécurité, c’est le Gabon qui hier vous a accordé sa confiance, et non un individu ou un clan. Et c’est le Gabon, Monsieur le Secrétaire général, qui attend un geste fort de votre part.

Veuillez agréer, Monsieur le Secrétaire général, l’expression de ma parfaite considération.

Dr Alphonse Louma Eyougha,

Président de l’ONG « Agir pour le Gabon ».

E-mail : loumaeyougha@yahoo.fr


Mercredi 9 Février 2011
LVDPG - News
Vu (s) 2120 fois




1.Posté par LeGabonais le 09/02/2011 23:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AMEN!!!!!

Le message va circuler sur Tweeter et autres médias sociaux à fond la caisse!!!

Que tout ce beau monde continuent à faire la sourde d'oreille et ils viendront nous dire qu'ils sont surpris....

Ah le "panier de crabe international", oups, la communauté internationale, que tu nous tiens!


2.Posté par Afirikara le 10/02/2011 00:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je crois malheureusement que le SG de l'ONU se moque de la crise politique au Gabon, malgré la tension, malgré les exactions, les arrestations arbitraires, les intimidations, la vraie dictature pire que celle des année 70. Le SG de l'ONU ne réagit qu'en fonction d'un certain nombre de morts, il n'imagine pas une tension sans les morts. Une fois il aurait compté 100, 200, 5000 morts, là il va s'intéresser un peu à la situation du Gabon pour dire au pouvoir illégitime, il est temps de plier bagages, en attendant le Gabon aurait déjà perdu des âmes qu'il aurait pu épargner si le role de l'ONU était de prévoir les conflits et les arrêter avant les drames. Ce complicité de l'ONU pour le cas du Gabon est la même que tous les occidentaux observent. En tout cas, la recolonisation de l'Afrique est en marche. Les cas les plus flagrants sont le Gabon (BOA pas élu, mais a la confiance de la France et les autres pour leur servir le gabon sur un plateau doré, AMO élu par les Gabonais, n'a pas leur soutien, car la communauté internationale estime que les Gabonais ne sont pas assez mature pour choisir leur dirigeant!; de l'autre coté, c'est la Cote d'Ivoire, au regard des résultats donnés par la commission des élections, Gbagbo n'a pas été élu(par la communauté internationale), c'est Wattara l'élu des Ivoiriens de la comunauté internationale). Alors, il ne faut pas se demander à quoi servent les élections des peuples si leur vote n'est que façade, car la communauté internationale a déjà fait le bon choix (BOA et Wattara) meilleurs serviteurs de la France et les autres. En Coté d'Ivoire, on soutient l'élu, au Gabon, on soutient le non élu quelle logique?
Il ya bien-sure une logique, c'est le profit et l'exploitation du continent le plus pauvre, l'Afrique.
Devant la crise politique actuelle, il y a 2 solutions pour la population :
1) Reconnaitre que leur salut ne viendra pas de l'étranger dans ce cas, il faut entreprendre toutes les actions possibles pour se faire respecter par ses frères qui les considèrent comme des ennemis. en face la force sera intense, mais on ne peut pas tuer toute la population!
2) Utiliser la non violence qui a fait ses preuves en Inde avec Ghandi, aux USA avec Martin Luther King. A quoi cela consiste?
Etre présent à toutes les manifestations, former un bouclier humain, il y aura des arrestations, mais il n'y a pas assez de prisons pour incarcérer 500 ou 1000 personnes, une minorité aux ordres ne pourra pas intimider le reste de la population. Dans l'armée, la consigne c'est de tirer en légitime défense, donc on ne tire pas sur une population sans défense!
Dans tous les cas, il ne faut pas rester indifférent, passif, car si nos ainés avaient fait le nécessaire pour se débarrasser des Bongo, on n'en serait pas là. Pour éviter que l'on nous reproche la même chose, il faut agir maintenant!Chacun a un role à jouer pour faire changer les choses!

3.Posté par Marrick Edy MOUSSAVOU THIAM le 10/02/2011 06:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Dr LOUMA, c'est comme ça qu'un grand parle, que les autres leaders d'opinion sortent leurs réserves et s'expriment à leurs tours.
Bel exemple Dr LOUMA.

4.Posté par Mezzah le 10/02/2011 07:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vous adresse toutes mes félicitations Dr Alphonse Louma Eyougha. Il n’y a plus rien à rajouter.

Je rejoins LeGabonais et invite tous ceux qui le peuvent à faire une large diffusion de cette lettre. Utilisons toutes les adresses e-mail dont nous disposons pour informer le monde : organisations internationales, ambassades, ONG, etc.etc, etc. Quelque part, quelqu’un accueillera cette lettre avec moins d’indifférence.

5.Posté par OBAPMIKO le 10/02/2011 08:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dr, vous etes un patriote et vous l'avez toujours demontrer. La situation du Gabon est preocupante à plus d'un titre, nonbstant les arguties de ceux qui ont tout à gagner que la toile du nepotisme que d'aucuns veulent transformer en modèle de stabilité et de reussite du siecle. Des voix comme la votre sont necessaire car, l'homme est fondé à agir en raison.






6.Posté par maestro le 10/02/2011 09:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Donc on est pas patriote quand on dit rien. Je vous en prie un vrai patriote c'est aussi celui qui sais appeler au respect des institutions. L'a-t-il fait? Je pense pas. Donc ce ne sont pas des propos de patriote mais plutôt de quelqu'un qui exprime ses penchants politiques.

7.Posté par ECHOS DU GABON le 10/02/2011 09:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il va falloir d'abord violer la femme du SG de l'Onu et de l'OUA pour qu'ils réagissent.

Mettons les messages sur twitter , facebook et d'autres réseaux sociaux.

8.Posté par mavie le 10/02/2011 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

(rires) toi aussi ECHOS DU GABON tu vas trop fort (rires) jusqu'à là

9.Posté par AFRICA 24 le 10/02/2011 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
VOUS PERDREZ VOTRE TEMPS EN ÉCRIVANT A SUD CORÉEN. ON VOUS DIT, C'EST PAS LES OCCIDENTAUX QUI SAUVERONS L'AFRIQUE. C'EST NOUS MÊME. ARRÊTEZ D'ÊTRE LES ÉTERNELS ENFANTS DU CP1 . C'EST QUOI CES IDIOTIES!

10.Posté par Volcanic le 10/02/2011 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Maestro, malheureusement, nos institutions ne valent que ce ceux qui les dirigent valent, vous pouvez compredre ca?!!! Tes institutions ont confie le pays aux etrangers,Nigerian,bininois et somalien, francais etc

11.Posté par Ambroise Bek le 10/02/2011 14:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Maestro,

Ah! le mot magique qu'affectionne actuellement la nomenklatura gabonaise et la presse d'Etat, "LES INSTITUTIONS".
A entendre parler ces gens on a l'impression qu'il s'agit des Dieux de je ne sais quoi!!!!
Mais monsieur, les Institutions sont faites par les Hommes, elles sont également incarnées, sinon représentées par les Hommes.
Comme vous le savez bien, ce qui est fait par les Hommes est susceptible d'être défait par les Hommes lorsqu'ils le jugent utiles.
Alors, laissez les INSTITUTIONS là elles sont, la question profonde à laquelle chaque gabonais doit répondre est de savoir, si les bon hommes qui les incarnent sont aujourd'hui à la hauteur et dignes de la considération du peuple gabonais?
Pour ma part j'estime que NON.
En conséquence, il n'y a de respect ou de sacralisation à avoir outre mesure pour ces Hommes faits INSTITUTIONS à vie.
Le message est il clair!!!!!!

12.Posté par Moi aussi je sais lire le 10/02/2011 20:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Maestro
C'est drôle de lire qu'un gabonais demande le respect des institutions. Que veut dire l'adresse que vous faites aux gabonais? Que les Gabon à des institutions?
Je suis désolé de couper court à votre rêve, les institutions sont actuellement prisonnières des prédateurs de la société gabonaise. Comme vous l'avez déjà lu et relu, la cour constitutionnelle est sous la présidence d'une violeuse de la constitution. Lors de la validation du résultat, elle siégeait en toute violation de l'article 89 de la constitution. C'est comme si Ali Bongo Ondimba s'était vu accorder la présidence par un individu lambda.
Si Ali bongo ne respecte pas la constitution, pourquoi est-ce que les autres qui s'opposent à lui devrait le faire. J'imagine que vous n'aimez pas les règles et réglements. Je vous imagine entrain de jouer au foot et vous plaindre parce qu'on a signaler une main contre vous. Vous voulez une certaine façon de voir les choses, accepter que les autres les voient de la même façon que vous. selon la constitution Ali n'est pas présidentiable. Il a le fardeau de la preuve, un seul test d'ADN nous prouverait sa filiation. S'il n'a jamais fait taire les détracteurs c'est parce qu'il sait que le test il ne le passera pas sinon il aurait fait comme Obama l'a fait en présentant son acte de naissance lorsqu'on l'accusait d'être né au Kénya. On a vu l'acte de naissance sur Internet, j'ai une copie, fait en 2009. Bizarement c'est acte a été dressé par une autorité d'une institution de la république son nom apparaît bien. L'officier d'État civil est Serge William Akassaga Okinda, l'acte a été remis à Avouma J, Bernard. Si M. Ali Bongo n'est pas l'instigateur de cette machination, a-t-il porté plainte pour vol d'identité ou simplement pour ce qui aura voulu? Est-ce que ces personnages existent réellement?
Quand les institutions servent de bouclier à des malfrats, ces dernières sont à défaire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Novembre 2017 - 04:32 Gabon - Jeûne national : L’appel de Ben Moubamba

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Art Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame








Sport... !

Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Cet accessoire qui peut vous aider à dormir plus vite

0 Commentaire - 10/07/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée

Incroyable !