News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Lettre de protestation au Ministre de l'Intérieur sur la Biométrie

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 12 Juin 2012 à 09:14 | Lu 1275 fois



Gabon : Lettre de protestation au Ministre de l'Intérieur sur la Biométrie
CDDH GABON

Libreville, le 5 juin 2012

Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, De l’Immigration et de la Décentralisation
Libreville

A l’attention de Monsieur Jean François NDONGOU

Ministre de l’Intérieur

N.REF : /POO/ CDDH Gabon/2012
AFFAIRE : Mise en place de la Biométrie à des fins électorales
OBJET : Protestations pour non-respect des normes démocratiques.

Monsieur le Ministre de l’Intérieur,

Dans le cadre de la décision du gouvernement visant à l’introduction des techniques biométriques dans le processus électoral, les trois composantes de la démocratie que sont la majorité, l’opposition et la société civile doivent être conviées et consultées.

Mais quelle n’a pas été ma surprise de constater que la société civile ne faisait pas partie de votre agenda.

Eu égard à cette attitude, le Centre pour la Promotion de la Démocratie et la Défense des Droits de l’Homme au Gabon (CDDH Gabon) tient à marquer son étonnement pour protester contre une telle démarche d’exclusion pour le moins curieuse, de la société civile.

Peut être ne s’agit-il que d’un oubli de votre part. Car, il ne vous aura pas échappé Monsieur le Ministre que, selon la Déclaration Universelle de la Démocratie, la démocratie est fondée sur la primauté du droit et l'exercice des droits de l'Homme. Cela implique du point de vue des normes que la société civile, à savoir les organisations non gouvernementales œuvrant à la promotion de la démocratie et à la défense des droits de l'Homme, est l’une des composantes de la démocratie avec l’opposition et la majorité.

Si cette règle ne suffisait pas à emporter votre conviction et votre compréhension, puis-je vous rappeler Monsieur le Ministre que la Charte Africaine de la Démocratie, des Elections et de la Gouvernance qui a été adoptée en janvier 2007 et est entrée en vigueur le 15 février 2012, considère la société civile comme un élément de la démocratie ? Cette charte, et cela ne vous a pas non plus échappé, s’impose à l’ensemble des Etats membres de l’Union africaine ci-après désignée par l’acronyme « UA », y compris les Etats membres qui ne l’ont pas encore ratifiée.

Et, comme vous le savez bien, cette Charte consacre dans le domaine de la démocratie et des élections un certain nombre d’engagements précis à savoir, notamment :

 La promotion de la démocratie, de l’État de droit et des droits de l’Homme ;
 Le respecter des droits l’Homme et des principes démocratiques ;
 L’accès au pouvoir et son exercice, conformément au principe de l’Etat de droit ;
 La promotion d’un système de gouvernement représentatif ;
 La tenue régulière d’élections transparentes, libres et justes ;
 La participation effective des citoyens aux processus démocratiques et de développement et à la gestion des affaires publiques ;
 Le renforcement du pluralisme politique, notamment par la reconnaissance du rôle, des droits et des obligations des partis politiques légalement constitués, y compris les partis politiques d’opposition qui doivent bénéficier d’un statut sous la loi nationale,
 L’élimination de toutes les formes de discrimination

Or, en dépit de l’existence de tels engagements sans équivoques pris par l’Etat gabonais, vous avez initié les opérations de mise en place de la biométrie en vue des élections à venir sans y faire participer la société civile, qui est pourtant une des composantes de la démocratie.

C’est donc en méconnaissance totale à la fois de la lettre et de l’esprit de ces conventions à vocation universelle et régionale que se déroulent en ce moment le processus de la mise en place de la biométrie.

En faisant le choix préjudiciable et délibéré d’ignorer la société civile ainsi, vous avez violé lesdits engagements et notamment les articles 27 et 28 de la Charte qui obligent les gouvernements des Etats membres de l’UA à agir en partenariat avec les organisations de la société civile dans le cadre du dialogue politique.

Il ressort par ailleurs des dispositions de la Charte que toute opération relevant des élections doit faire l’objet d’un consensus entre tous les acteurs de la vie publique, parmi lesquels la société civile.

En conséquence, vous ne pouvez légitimement vous passer de la participation de la société civile à cette procédure sans manquer de porter atteinte une atteinte grave et manifeste aux principes de l’alternance démocratique. Plus qu’une méconnaissance du Droit, il s’agirait d’une faute politique et morale qui ne manquerait pas de laisser des traces dans la gouvernance et la possibilité d’établir un dialogue politique inclusif de tous les acteurs légitimes de la vie publique.

Votre démarche apparait en effet comme une entrave de nature à empêcher l’évolution du processus politique et institutionnel démocratique du Gabon. Or, en vertu de l’article 13 de la Charte le Gabon s’est engagé à : « prendre des mesures pour établir et maintenir un dialogue politique et social, ainsi que la transparence et la confiance entre les dirigeants politiques et les populations en vue de consolider la démocratie et la paix ».


En conséquence de quoi, le CDDH Gabon n’a d’autre choix que de saisir d’ores et déjà la Commission de l’Union Africaine pour dénoncer l’atteinte que vous portez à l’évolution du processus politique et institutionnel démocratique du Gabon et solliciter les sanctions appropriées contre l’Etat gabonais.

Veuillez recevoir, Monsieur le Ministre de l’Intérieur, l’assurance de ma très distinguée considération.


Maitre Paulette OYANE-ONDO
Présidente du CDDH Gabon

Mardi 12 Juin 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1275 fois




1.Posté par Le Gabonais le 12/06/2012 09:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien parlé Maitre, Jef Ndoungou croit qu'il est encore à l'âge des bagarres de rue auxquelles il était habitué à l'association des parents d'élèves (au vin de palme). La loi il ne la connait pas plus que son maître à penser.
Tout est faux et vraiment faux avec lui, ils cherchent, ces pdgistes, des occasions pour retarder le processus par des éternels recommencements.
Que Dieu ait pitié de son peuple du Gabon meurtrie par les agents de satan qui dirige ce beau pays

2.Posté par King le 12/06/2012 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cela s'appelle du mépris et manque de considération!
ce régime pourri et corrompu a installé le mépris et l'arrogance au sommet de l'État.
Maitre OYANE-ONDO a très bien fait de rappeler les règles à ce type qui joue au gangster en écartant les gens, toute en les méprisant.
il faut résister à ce régime pourri, corrompu dont la chute est inévitable.

3.Posté par TCHOUGOUDJA LE FILS le 12/06/2012 13:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Emergence zéro!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...