News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Les recalés du bac 2014 en grève de la faim à Sainte Marie

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 1 Août 2014 à 08:56 | Lu 1034 fois

Estimant ne pas comprendre sur quelle base les autorités s'étaient appuyées pour leur attribuer des notes au baccalauréat session de juillet 2014, une trentaine d'élèves de classe de terminale ont entamé une grève de la faim sur le parvis de la Cathédrale Notre Dame de l'Assomption.



Estimant que le mode de calcul des notes adopté cette année par le ministère de l'Education nationale pour l'obtention du bac serait flou et qu'ils sont victimes d'une injustice, une trentaine de recalés à cet examen observe depuis lundi 28 juillet une grève dite de la faim sur le parvis de la Cathédrale Notre Dame de l'Assomption sis à la vallée Sainte Marie à Libreville.

Selon certaines indiscrétions, c'est une mauvaise interprétation des consignes du ministre Léon Nzouba qui entendait surseoir les réformes initiées par son prédécesseur qui serait au centre du problème.

Car, selon certains candidats, après avoir passé le bac 1 en classe de 1ère sur la base des matières subsidiaires, ces derniers ne devaient composer que dans les matières fondamentales telles que prévues par les réformes initiées par le ministre Séraphin Moundounga.

D'après les règles introduites l'an dernier par l'ancien ministre de l'Education nationale, durant la première partie du baccalauréat, dès la classe de première, les élèves valides devaient passer obligatoirement les épreuves d’éducation physique et sportive auxquelles devaient s’ajouter des évaluations écrites conformes à chaque série.

Par exemple, dans les séries scientifiques, les candidats en classe de 1re devaient être évalués dans les épreuves de français et d’histoire-géographie. Ceux de la filière économique (série B) en philosophie et en seconde langue vivante. Ceux de la série A2, sur la base des épreuves de troisième langue vivante et de mathématiques. Tandis que ceux de A1, devaient plancher sur l’histoire-géographie et la seconde langue vivante.

« Il fallait pour un élève additionner les deux baccalauréats et diviser cette somme par deux pour avoir la note finale » argumentent certains élèves. Un fait, semble-t-il, qui n'a pas été respecté, contribuant ainsi à l’échec de plusieurs candidats alors qu’ils avaient pourtant obtenu leur moyenne au terme de la première partie de cet examen.

Soutenus par Marcel Libama, membre de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed), ces élèves qui ont rejoint les déflatés de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) à la vallée Sainte Marie entendent passer à la vitesse supérieure en perturbant le déroulement des épreuves du second tour comme l'ont déjà fait des candidats mécontents à Koulamoutou dans la province de l'Ogooué-Lolo.

Gabonéco

Vendredi 1 Août 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1034 fois




1.Posté par Albert Madinda le 01/08/2014 13:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voici la Republique Emergente du Gabon! On fait des reformes pele mele mais au final rien ne s'applique! Le probleme est simple et la solution doit etre aussi claire: RECALCULER LES MOYENNES DES ENFANTS POINT FINAL.

2.Posté par Alkazar le 01/08/2014 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Ministre Léon Nzouba, ignore t-il que la loi n'a pas d'effet rétroactif et ne dispose que pour l'avenir. En toute logique, et pour éviter toute forme d'injustice, les dispositions mises en place par Séraphin Moundounga devaient s'appliquer à ceux qui avaient déjà passé la première partie du bac et les mesures prises par le Ministre Nzouba devaient s'appliquer pour les années suivantes......

3.Posté par john moussolini le 04/08/2014 12:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c,est ça le gabon mais un jour viendra ou tout ca prendra fin

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...