News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Les réalités au pays des émergents !

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 6 Juillet 2011 à 09:38 | Lu 1547 fois

Les habitants de la capitale gabonaise, Libreville, sont chaque jour confrontés à la dure réalité de la hausse du coût du transport urbain, partant du simple au triple voir au quadruple. De nombreuses raisons seraient à l’origine de cette situation qui lèse les usagers (piétons) d’une part mais qui fait l’affaire des transporteurs d’autre part.



Gabon : Les réalités au pays des émergents  !
Les raisons avancées par les acteurs de cette pratique, sont nombreuses notamment l’étroitesse des routes de la capitale gabonaise, à l’origine des longues files d’embouteillages observables à Libreville à toutes les heures de la journée, la qualité des canalisations dont les eaux de pluie engloutissent les routes à la moindre averse.

A cela s’ajoute le manque de civisme des habitants de Libreville, qui contribuent à boucher les canaux d’évacuation des eaux de pluie et autres eaux souillées. En effet, la population déverse les déchets dans les canalisations de moins de 2metres de large qui sillonnent la ville, lesquels déchets, bouchent les petits caniveaux existants. Cette situation empêche les automobilistes de circuler en toute sécurité dans les rues de Libreville.

Ainsi, le coût du transport fixé à 100 francs CFA par les autorités gabonaises depuis les années 80, ne serait plus conforme aux réalités économique actuelle notamment le coût du carburant désormais à 470 pour le Gasoil et 570 pour l’essence. A l’époque, le coût respectif du carburant tournait au tour de 170 et 250 francs CFA.

Ce matin de mercredi encore avec la petite averse qui s’est abattue dans la capitale gabonaise, la population était livrée à la dure loi des transporteurs urbains qui voient généralement là, une occasion pour multiplier leurs bénéfices. Ainsi, pour les courtes distances, le coût est passé de 100 à 300 francs CFA au minimum et pour des distances les plus longues, le coût de départ est fixé à 1000 francs CFA.

Une situation décriée par la population et fustigée par les autorités gabonaises qui, malheureusement ne font rien pour que les choses changent. Les transporteurs demeurent ainsi les patrons de ce secteur à Libreville. Qui vivra, verra...


Mercredi 6 Juillet 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1547 fois




1.Posté par a le 06/07/2011 09:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Trouvez et participze à un sondage sur la réhabilitation de l'Union Nationale en cliquant sur le lien ci-dessous:
http://www.lepost.fr/sondage/2011/07/05/2541152_gabon-politique-pour-ou-contre-la-rehabilitation-de-l-union-nationale.html

2.Posté par Ntsonda Le Con le 06/07/2011 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ojukwu n'est qu'un enculé d'égoïste qui divise pour mieux régner. Sa famille et lui se croient au-dessus des lois. Il devrait prendre de la graine des gens comme Mohamed VI qui, s'il n'est pas parfait, essaie au moins de MODERNISER sa conception de la gouvernance. J'avais entendu dire que c'était son pote. Mais depuis Mohamed VI évite les ondes négatives du biafrais!

Il était tellement assoifé d'occuper ce fauteuil qu'il est aveuglé par la connerie aujourd'hui. Tribalisme exacerbé, clientélisme (l'ami Louembe qui reste mais on vire les petites gens), culte de l'adoration du Roi Salomon ("...je jure de servir et de défendre les intérêts de la franc-maçonnerie..."), intimidations et menaces, répression, révision de la constitution pour s'accaparer les pleins pouvoirs, LOGEMENTS ZERO, ROUTES ZERO, HOPITAUX ZERO, EMPLOIS ZERO..Voilà le bilan du biafrais...

3.Posté par Ayacoma des Hayacoma le 06/07/2011 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL FAUT BUTER LE BIAFRAIS ET SES SBIRES UN POINT C'EST TOUT

4.Posté par Con le 07/07/2011 01:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pauvre Con! Les transporteurs ne demeurent pas maitres, mais les lois du marche et ca n'est pas de la politique. Quel prix au Gabon est reste le meme depuis 1980? Que ne prenez vous le bus Abo, public ?

Et puis ne blamez pas le gouvernement si les indigenes rendent les canalisations impraticables.
Con sur toute la ligne! Vous vivrez 100 ans que vous verrez rien

5.Posté par Bono Bono le 07/07/2011 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Con a entièrement raison : Le gouvernement n'est pas responsable de l'incivisme de la population. Il y a une expression qui dit : "on ne peut pas mettre un gendarme derrière chaque citoyen".
Ces mêmes qui décrient la chienlit, sont les mêmes, à la mauvaise foi sans pareil, qui s'insurgent chaque fois que l'Etat use de son autorité pour remettre de l'ordre dans la maison Gabon.
La question que je me pose est :-"Peut-on modifier l'état d'un peuple, tant que les individus qui le composent ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes ?"

Ayacoma des Hayacoma,
Ton disque rengaine est rayé. Personne ne l'entend !

6.Posté par aka le 07/07/2011 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A Bono Bono,

Le "disque" d'Ayacoma des Hayacoma n'est pas raye du tout! Si vous aimez Ali, il ne faut pas prendre votre cas pour une generalite, bien au contraire! les gabonais ne l aiment pas, sont fatigues de lui et veulent en etre debarasse! merci bien de vouloir respecter nos ambitions!

7.Posté par Bono Bono le 07/07/2011 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu'on aime ou qu'on aime pas Ali Bongo, la façon de s'exprimer de Ayacoma des hayacoma est d'une bassesse sans nom et révèle son le degré de médiocrité. Qu'allons nous faire avec des gens qui n'ont que l'insulte à la bouche ?

8.Posté par conscience le 08/07/2011 03:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Bono Bono écoute je pense que tu es un sérieux problème de dissernement. Ayacoma des Ayacoma n'insulte personne, même pas ton cafard d'ali odjuku (que moi j'insulte avec vigueur et toute ma force). et de toutes les façons, Ayacoma des hayacoma a totalement raison. "il faut butter le biafrai".je le dis ici et je le cris partout où je peux et où je veux. si tu n'es pas d'accord je te conseil de ne pas le montrer ici car tu isques de faire parti de ceux là qui se feront éliminer demain. si tu soutiens ali, je pense que tu t'es trompé de site. le on site c'est www.gabonews.com ou encore www.bongocité.com

ici nous pronons la libération du Gabon et des gabonais pris en otage par ces gangsters du bongoisme en général et par la ridicule famille bongo en particulier.

"La patrie ou la mort, nous vaincrons"

"celui qui ne veut pas trouve des raisons, celui qui veut cherche des solutions"

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...