News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Les protestations oubliées , les médias œillères

Le site de la Liberté - LVDPG - News le Mardi 15 Février 2011 à 09:10 | Lu 2451 fois

L'attention des médias du monde entier se concentre sur les révolutions de balayage en Afrique du Nord et le Moyen-Orient, avec l'Égypte - et dans une moindre mesure, la Tunisie - sont les plus en vue. Mais pas toutes les révolutions sont bénis avec ce niveau d'attention. La nation ouest-africaine du Gabon est actuellement aussi dans la révolte populaire. Quoi, vous n'avez pas entendu parler encore?



Gabon : Les protestations oubliées , les médias œillères
Jusqu'à présent, 2011 a été une année remarquable pour un changement politique rapide. Sous l'impulsion de Mohamed Bouazizi, les manifestations dans la ville centrale tunisienne de Sidi Bouzid répartis dans tout le pays et, finalement réalisé l'impensable: forcé la fin d'une dictature de 23 ans. Inspiré par les actions du peuple tunisien, les manifestants sont descendus dans les rues en Jordanie, le Yémen, l'Algérie et l'Egypte.

En dépit de son mépris, jeudi soir, et la menace face à face, vendredi, M. Moubarak a déjà offert plusieurs concessions, et il semble clair que la politique égyptienne se déplacera fortement dans les prochains mois. Cherchant à répondre aux préoccupations de manifestant, le roi de Jordanie Abdullah II a limogé son cabinet et a ordonné la formation d'un nouveau gouvernement, tandis que le président yéménite Ali Abdullah Saleh a accepté de démissionner en 2013.

médias de langue anglaise a été, pour la plupart, lent à couvrir l'histoire de protestation tunisien Comme il devenait clair manifestants ont effectivement été contraint Ben Ali du pouvoir, les réseaux rattrapé rapidement et offre la vidéo en direct des événements remarquables à Tunis, que l'armée est intervenue pour protéger les manifestants des forces de sécurité, exhortant Ben Ali, vers la sortie. Les protestations en Egypte sont développés beaucoup plus rapidement que ceux en Tunisie, avec des manifestations massives dans tout le pays en éruption le 25 Janvier - médias internationaux couvrant l'histoire de manière intensive par Janvier 28, lorsqu'il est devenu évident que les manifestants ne respecterait pas le couvre-feu du gouvernement et continuera d'occuper le centre du Caire.

Al Jazeera, a interdit de se présenter en Egypte, a été en mesure d'offrir couverture 24 / 7 à partir d'endroits à travers le pays, et de nombreux téléspectateurs américains se sont trouvés absorbés par la couverture d'Al Jazeera en anglais de la place Tahrir, diffusés en continu sur l'Internet à un public record. Autres nouvelles chaînes tourné leur attention vers l'histoire, parfois en se concentrant moins sur les événements sur le terrain que sur les questions de la stabilité régionale ou implications pour les relations américano-israéliennes.

Au total, cependant, la couverture dans les médias américains a été massif pour une histoire de nouvelles internationales. Projet pour l'excellence dans l'Index de journalisme de Nouvelles Couverture vu l'histoire d'occupation de 76% des newshole télévision par câble dans la première semaine de Février - c'est l'histoire plus grandes nouvelles internationales qu'ils ont suivis dans leur projet de quatre ans, et l'histoire au quatrième rang des toute nature qu'ils ont vu pendant cette période.

Il est facile de comprendre pourquoi les révolutions font bon pour la télévision - ils sont la forme la plus visible du changement politique, et quand ils remodeler les gouvernements précédemment jugée inattaquable, ils sont un récit profondément engagement et d'espoir. Une révolution en Egypte est particulièrement convaincante, que la nation est le plus peuplé du monde arabe, et le cœur culturel de la région.

Mais pas toutes les révolutions sont bénis avec ce niveau d'attention. La nation ouest-africaine du Gabon connaît une révolte populaire contre la domination d'Ali Bongo Ondimba, fils du long-temps fort Omar Bongo, président depuis Octobre 2009. Des milliers de partisans de l'opposition sont descendus dans les rues de la capitale nationale Libreville, le 29 Janvier, et face à la répression violente des troupes d'Ali Bongo. Les protestations se sont propagées à d'autres villes, et de la répression à leur encontre est devenue de plus en plus féroce. Manifestations prévues pour les 5 et 8 Février ont été supprimées à la fois avec des gaz lacrymogènes. À ce stade, on ignore si les manifestants seront en mesure de continuer à faire pression sur le gouvernement, ou si la répression a conduit souterrain dissidence.

Les protestations en Egypte et la Tunisie ont attiré l'attention sur les gouvernements autocratiques ayant des antécédents de corruption. En Egypte, la possibilité d'une dynastie Moubarak passant de Hosni à Gamal Moubarak a aidé la dissidence Stoke. Gabon sont familiarisés avec ces types de problèmes. Omar Bongo est largement soupçonné d'avoir systématiquement pillé le trésor du Gabon pour son avantage personnel.

Une poursuite intentée en France par Transparency International contre les gouvernements du Gabon, du Congo et la Guinée équatoriale, accuse Bongo lors du dépôt de 8,5% du budget national dans un compte personnel à la Citibank, le siphonnage de plus de 100 millions de dollars le pays entre 1985 et 1997. Lorsque Bongo finalement décédé dans un hôpital de Barcelone en 2009, une élection controversée fini par choisir le fils Bongo en tant que nouveau chef sur fond d'accusations de fraude électorale généralisée. Et tandis que le Gabon, doté d'une richesse pétrolière, a une très forte du produit intérieur brut par habitant subsaharienne normes africaines, peu de cette richesse atteint le peuple gabonais, dont un tiers vivent dans la pauvreté.

Petite surprise, alors, que les partisans de l'opposition gabonaise suivi les événements de la Tunisie avec un sentiment d'espoir et de possibilités.

Il est compréhensible que les protestations au Gabon n'ont pas retenu l'attention du monde. Le Gabon est un petit pays, avec une population de 1,5 millions, et très peu de lecteurs de journaux occasionnels pourrait le placer avec précision sur une carte. (Tester votre habileté à la géographie africaine des quiz le Moniteur CS). Mais ce manque d'attention a des conséquences. Alors que les manifestations s'est déroulée à Libreville, leader de l'opposition André Mba Obame - qui sans doute gagné les élections de 2009 - et ses principaux conseillers ont pris refuge dans l'enceinte du PNUD dans la ville, craignant d'être arrêtés par les forces d'Ali Bongo. Selon de récents messages Facebook, Obame et ses conseillers sont confrontés à une pression constante du PNUD à quitter les lieux, et ont déjà reçu l'ordre de remettre leurs téléphones portables.

Il est peu probable que le PNUD dirigeants de l'opposition risque l'expulsion - qui serait probablement arrêté immédiatement - si le monde est attentif. Le monde, cependant, n'est absolument pas regarder. De la recherche pour "Gabon" sur Google Nouvelles, et la seule couverture récente des manifestations vous trouverez est de Global Voices, où l'auteur camerounais Julie Owono suit l'histoire de près. (Édition française Google Nouvelles est légèrement mieux, mais il est dominé par la couverture des sites Gabon axé comme InfosGabon, pas grand journaux français ou chaînes de télévision.)

Alors que nous sommes toujours heureux d'être en tête du peloton sur une histoire comme ça, je commence à voir un modèle à l'aise dans la couverture des protestations populaires à travers le monde. Certains tours sont faciles à comprendre et a rendu compte - il était facile de prévoir que les actions du Mouvement Vert contre le gouvernement d'Ahmadinejad en Iran serait accueillie avec enthousiasme par le public américain et européen. Une lutte comme celle des maillots jaune et chemises rouges en Thaïlande est beaucoup plus difficile pour un public international à comprendre, et c'est moins évident de quel côté sera l'expérience de solidarité auprès des publics intéressés par les États-Unis et en Europe. Et les révolutions de ressortissants lointains et peu connus comme Madagascar souvent ne parviennent pas à s'inscrire à tous, même si de profonds changements politiques se préparent.

Lorsque Rebecca MacKinnon et j'ai commencé à Global Voices en 2004, nous avons explicitement cherché à élargir la couverture des histoires comme les protestations au Gabon. Nous avons cru que la hausse des médias citoyens signifiait beaucoup plus de voix pourraient faire partie du dialogue des médias, et que les points de nouvelles internationales se tournent vers les personnes directement touchées par les événements de leurs comptes et perspectives. C'est prouvé vrai - pour le mois passé, notre salle de presse a été inondée de demandes provenant de médias du monde entier pour décompresser et de commenter les événements en Tunisie, et en particulier celles de l'Egypte.

Lorsque Global Voices a été largement moins de succès est en atteindre un autre de nos objectifs: changer l'ordre du jour mondial des médias à l'échelle mondiale plus inclusive. En d'autres termes, nous sommes très bons pour attirer l'attention de différents commentateurs et les observateurs des événements auxquels les grands médias ont décidé d'accorder une attention. Mais nous avons eu peu ou pas de chance déplacer l'attention sur les événements qui ne s'inscrivent pas sur l'écran radar des médias, même quand nous sommes en mesure de fournir des observations sur le terrain et des témoignages.

Les nouvelles technologies - et pas seulement les médias en ligne, mais la télévision par satellite, qui a été d'une importance capitale dans la couverture (et peut-être source d'inspiration) protestations en Egypte et en Tunisie - offrent la promesse de couvrir des événements de rupture beaucoup plus en profondeur que dans un monde de la radiodiffusion. Je suis très reconnaissant pour Al Jazeera en anglais est complet, la couverture des événements en cours en Egypte, et relatives à la conservation sans relâche mon ami Andy Carvin de Twitter, suite à des protestations en Tunisie et en Egypte. Mais je crains que ces technologies ne sont pas d'élargir l'ensemble des sujets couverts au niveau international - dans de nombreux cas, il semble que nous couvrant un éventail plus restreint d'histoires que les années précédentes, mais en beaucoup plus grande profondeur.

Le danger d'ignorer la révolution du Gabon n'est pas seulement que les forces d'opposition seront arrêtés ou pour le pire. C'est que nous ne parvenons pas à comprendre les profonds changements en cours à travers le monde que le changement de la nature de la révolution populaire. La vague de protestations qui se gonflait en Tunisie ne peut rompre juste dans le monde arabe, mais dans une bande beaucoup plus grande de la planète.

Les actes de bravoure des Tunisiens ordinaires n'ont pas seulement capter l'imagination du peuple asservi dans le monde arabe - ils étaient une source d'inspiration pour les personnes démunies partout dans le monde. Les médias sociaux, donne la parole non seulement à des manifestants à Sidi Bouzid et à Alexandrie, mais à Libreville et Port-Gentil. Et comme le public autour de la montre au monde me demande des manifestants chrétiens et musulmans prient ensemble dans la place Tahrir, ils se demandent pourquoi les luttes au Gabon ne peut pas commander au moins une fraction de cette attention.

Si l'inspiration de protestation populaire peut venir de n'importe où dans le monde, et les outils nécessaires pour le rapport de la lutte sont distribués à tout le monde avec un téléphone portable, ceux d'entre nous loin de ces bouleversements face à une responsabilité puissant. Nous sommes mis au défi de personnes témoin des luttes, qu'ils soient ou non avoir lieu dans les pays que nous connaissons déjà et la crainte. Nous sommes mis au défi de s'assurer que les régimes autoritaires ne pas écraser la dissidence parce qu'ils savent que personne ne regarde. De plus en plus, nous avons les outils à prêter attention aux changements révolutionnaires partout dans le monde - maintenant nous avons juste à la hauteur de nos responsabilités. FAM


Source : http://www.freeafricanmedia (Notre traduction en Français)

http://www.freeafricanmedia.com/article/2011-02-11-gabon-the-forgotten-protests-the-blinkered-media http://www.freeafricanmedia.com/article/2011-02-11-gabon-the-forgotten-protests-the-blinkered-media


Mardi 15 Février 2011
LVDPG - News
Vu (s) 2451 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

11.Posté par UNITE le 16/02/2011 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis tres heureux de savoirs que ya des Gabonais qui refléchissent comme mon frère wikiwiki c'est un site de fanatique qui oublie très vite le passé de celui qu'ils estime être la bonne personne capable de dirigé le pays c'est leur choix je n'en disconvient pas mais malheureusement ils sont tellement borné qu'ils ne veulent pas reconnaitre que MYBOTO, AMO, CASMIRE PAULETTE ont des mains aussi sale que ceux qui dirigent le pays ils veulent remplacé un dictateur par un dictateur pire que celui qu'il propose hier ces même famille ont piller le pays et lorsqu'on me dit que ce sont des libérateur mon œil il passe leur temps à effacer des réaction qui ne leur arrange pas sur se site oui je suis convaincu c'est un site partisan qui dicte leur loi ils savent que les gabonais ont compris le jeux des opposants qui consiste à faire tuer massacré des innocent juste pour des marchés et des poste ministérielles fini c'est pratique DIEU protège se pays ce n'est pas vous qui allez faire un champs de bataille vos desseins gardez les pour vous ce qui est sure c'est que DIEU à épargner ce pays de la dictature en plaçant ALI au Pouvoir

10.Posté par Zimbembe le 16/02/2011 05:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chers amis lecteurs de LVDPG, je lis souvent avec interet certains de vos commentaires et je vous avoue ma deception quant a leur aspect partisan. Au lieu de fustiger telle ou telle autre ethnie pour son soutien a tel ou tel autre homme politique, je trouve qu'il serait de bonne augure d'avoir des discussions constructives. Ali Bongo n' a pas ete vote a 100% chez lui dans le Haut Ogooue de meme que Mamboundou dans la Ngounie et pas plus AMO dans le woleu N'tem. Il y a donc dans chaque region des gabonais qui malgre leur ethnie ont vote pour un candidat qu 'ils ont estimmé mieux les representer. Alors arretons le tribalisme et posons nous de vraies questions. Demandons nous par exemple pourquoi a t-il pris un an a AMO de se finalement proclamer president. Questionnons nous sur les delais de la mise en chantier des reformes et autres investissements de l'emmergence. Demandons nous pourquoi la classe politique du pays manque de communication. Peut etre alors commencerons nous a depasser les clivages ethniques et nous preoccuperons nous d'abord de l'interet supérieur de la nation. En effet peu importe la couleur politique ou la langue parlée a la maison ce sera toujours et d'abord GABON D'ABORD.

9.Posté par Larévolte le 16/02/2011 01:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AMO a sacagé le siège de l'UPG, Mamboundou le savait, il était dans la combine. C'était des mises en scène pour faire croire à ses adeptes qu'il combat le PDG. Tout comme George W. Bush savait que les deux tours jumelles wall street center allaient être détruites. Arrêtez de venir pleurnicher sur la toile des déboires du guru avec ses poches pleines de milliards et vous vos yeux pour pleurer et pour inciter les gens à la haine. Demandez plutôt des comptes à votre saint Pierre qui s'est servi de votre naïveté pour s'en richir.
Sorcellerie vous dites bien, Mamboundou est un buveur de sang humain, c'est de notoriété.

8.Posté par Larévolte le 16/02/2011 00:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Arrêtez d'entuber les gens. Votre Mamboundou n' a pas gagné les élections de 2009 et je parie qu'il n'en a jamais gagné aucune. Mamboundou est aussi un tricheur qui a fui parce qu'il ne voulait pas qu'on découvre la vérité quand le front du refus a demandé le recomtage des voix. Mamboundou est un tricheur, nous savons la vérité, c'est pour cela qu'il va lécher les bottes à Ali Bongo. Il n' y a que ses adeptes qu'il peut tromper pas tous les gabonais.
Tchipppppppppppppppp, c'est comme si les 13 milliards qu'ils a été prendre chez Bongo ne lui ont pas suffi. Que Mamboundou le géant débarasse le plancher, il a assez abusé des autres ce géant voleur fourbe.

Mamboundou ne sera jamais président du GABON. Ses adeptes pêchent avec une ligne sans hameçon. Attendez mille ans.

7.Posté par NYANGO le 15/02/2011 22:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
WIKIWIKI EST TRES JALOUX D AMO. NE PERDEZ PAS VOTRE TEMPS A VENIR ICI VILLIPENDER CET ILLUSTRE ET BRILLANT DOCTEUR EN SCIENCES PO QUI EST ANDRE MBA OBAME. SI LUI A BOUFFE L ARGENT DU PEUPLE PENDANT 25ANS ET LES BONGOS C EST 44 ANS ET PLUS SI ON NE FAIT RIEN ! VOUS PROPOSEZ QUOI VOUS QUI ETES CONTRE AMO ? QU ON RESTE ATTENDRE QUE LE FILS BONGO FASSE AUSSI 42ANS COMME LE PERE? ET SURTOUT A NE RIEN FOUTRE COMME LE PERE ? MAPAN EN PLEIN COEUR DE LIBREVILLE. MAISONS TOLES EN BAS TOLES EN HAUT? VOUS ETES DES ETRANGERS ET VENEZ FAIRE DIVERSION ICI. SACHEZ QUE LE GABONAIS MAKAYA A MAL DANS SA CHAIR. C EST UN BENINOIS ET UN LIBANAIS ET UN FRANCAIS LES PLUS PROCHES COLLABOS D ALI BEN QUI GERENT LES MILLIARDS DES GABONAIS? ET NOS FRERES ET SOEURS N ONT PAS ETE A L ECOLE ? VOYEZ VOUS UN GABONAIS ETRE AUPRES DUN PRESIDENT DU LIBAN A COMMANDER ? LES COMBESSAN MEXCENSS ET AUTRES! DE QUI SE MOQUE T ON ? HEUREUSEMENT QUE NOUS SOMMES SUR LA TOILE ICI SINON VOUS QUI VOUS ALLIEZ AVOIR MON COUP DE POING SUR LE VISAGE. ALI DEGAGE

6.Posté par Empire State Building le 15/02/2011 21:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ un fang

Qui s'en prend aux fangs?Je ne suis pas tribaliste,mais sache que je suis TRES TRES TRES fiere de mes origines.Bonne fin de soiree!

5.Posté par Un Fang le 15/02/2011 21:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Empire State Building

on vous a ssez écoutez vous en prendre aux Fangs, mais je vous le dis à tous ça suffit. Ce n'est pas de notre fautes si certains sont et resteront à jamais des éternels complexés par rapport à l'homme fang.

Merci

4.Posté par Empire State Building le 15/02/2011 21:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Echo du gabon peux tu me dire qui etait le maitre de la fraude au gabon ?Qui a mis au gnouf les leaders de la societe civil au gabon tels que marc ona et Gregory Ngbwa mintsa? Qui bloquait l'issuance des visas gabonais aux journalistes etrangers soit disant ils voulaient destabiliser le gabon?Qui a voulu vendre l'ile Mbanie aux equatos?
Amo n'a aucune ideologie,Il n'a que de la haine et la rancoeur ,c'est un aigris!Comment une personne qui pretend aimer son pays peut il dire: Depuis le 8 juin 2009(date de la mort d'obo) le pays vas mal? le pays avance les gars,et arretez avec votre repli identitaire!! ABO a surpri ce gang de voyou de l'ex UN.J etais au pays recemment,les changements sont en court, et arretez avec vos histoires de revolution ou que le pays est en feu,le pays est calme,les gens vaquent a leurs occupations.Soyons serieux qu'y a t il de mauvais dans ce que ABO fait pour le pays ??Mais je sais, votre probleme est que ABO n'est pas fang .lvdpg.org est vraiment un site tribaliste a la solde d'AMO.Laissez le Gabon emerger ,et arretez de critiquer l'emergence ! On vous connait!!

3.Posté par wikiwiki le 15/02/2011 20:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ECHOS DU GABON, sais-tu lire? Dans quel passage j'ai défendu ton Ali? Fais-tu partie de cette minorité de gabonais qui s'illustrent par leur soutient aveugle aux bandits et ennemis du Gabon? Ne sais-tu pas que pepsi-cola et coca-cola c'est meme pipe, meme tabac? Serais-tu un adepte du repli identitaire pour soutenir ton AMO? Car comme tu le sais, AMO a affirmé avoir gagné dans l'Estuaire et dans le woleu-ntem (Régions fortement peuplées des fangs) et par conséquent avoir été l'élu des gabonais, car selon lui, le poids démographique de ces deux provinces suffit à faire de lui, le Président de la République Gabonaise. ( En cas de doute, consulter les archives de R.F.I)

Est-tu l'avocat du Diable? car tous les gabonais, à part les fangs et une minorité de bilobe, connaissent bien ton AMO que vous faites passer pour un leader d'opposition qui défends les interets des gabonais. EYEGHE, CASIMIR, MYBOTO etc doivent etre disqulifiés de la politique. Ils ont trop fait de mal à notre pays. Leur place se trouve en prison. Soutenir ces gens reviens à priviléger les interets personnels au détriment du peuple gabonais. Autrement dit, Le webmaster, la plus d'internautes de ce site et toi, vous n'aimez pas le Gabon. Vous ne vous souciez pas du pays, alors que votre grand maitre affirmait, quelques temps avant sa mort " Dieu ne nous a pas donné le droit de faire du Gabon ce que nous sommes entrain de faire"

Vous vous éfforcez, à travers ce site, de nous présenter des malfaiteurs comme des saints, aux cotés du bas peuple. Mais pendant que Pierre Mamboundou les combatait durant près d'un quart de siècle ils excellaient, dans les crimes rituels, fraudes électorales pour se maintenir au pouvoir, vente de l'Ile Mbanié. Pire, encore ton pilleur AMO agraissait PMM à son siège d'Awendjé.

2.Posté par ECHOS DU GABON le 15/02/2011 17:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Wikiwiki. Et ton Ali n'a pas le sang dans les mains ? peux-tu me dire, qui a tué Joseph Redjambé à l'hôtel Dowe et quel âge avais-tu ? Qui a empoisonné Rawiri ( Georges) ?

L'opposition au gabon c'est pas AMo tout seul. mais la majorité des gabonais.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...