News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Les pré-recalés du bac 2013 boudent la main tendue du ministre Moundounga

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 23 Mai 2013 à 20:34 | Lu 1424 fois



Gabon : Les pré-recalés du bac 2013 boudent la main tendue du ministre Moundounga
Certains diront qu'ils ne savent pas ce qu'ils veulent voire une récupération politique de plus. Une cinquantaine d’élèves dernièrement frappés par la mesure du ministère de l’Education qui les excluaient pour fraude et en grève de la faim depuis une semaine déjà devant la Cathédrale Notre Dame de l’Assomption à Libreville, ont rejeté la main tendue par le ministre Séraphin Moundounga, les invitant à se rendre dans les différents centres d’examens pour choisir leur 2e ou 3e langue vivante.

Le ministre gabonais de l’Education Nationale tiré à boulet après sa décision d’exclure certains élèves de terminale pour fraude, est revenu vendredi sur sa décision en tendant la main à ces derniers dont certains observent une grève de la faim Epuisés par leur grève de la faim devant la Cathédrale Notre Dame de l’Assomption à Libreville.

Ces élèves, la cinquantaine ont rejeté la proposition du ministre qui les a invité à se rendre dans leurs centres d’examens pour choisir leur 2e ou 3e langue vivante lors de l’examen du baccalauréat prévu se tenir la fin du mois de juin prochain.

Pour ces élèves pas question de se rendre dans les centres d’examens. Ils estiment avoir perdu du temps et les facultés nécessaires pour prétendre à cet examen qu’ils ne peuvent préparer en l’espace d’un mois environ.

Selon Junior Nkoghé, le porte parole des élèves en grève de la faim soutenus par Bruno Ben Moubamba, le Secrétaire politique du parti de l’opposition gabonais l’Union du Peuple Gabonais (UPG) il s’agit plutôt d’une blague de mauvais goût.
« On nous demande, à un mois de son déroulement, d’aller composer pour un examen que nous n’avons pas préparé. Pour quel résultat ? », a-t-il déclaré.

Ces derniers entendent aller au bout de leur action pour obtenir réparation auprès des autorités de tutelle qui ont violé leurs droits notamment le droit à l’éducation et à l’instruction reconnus par la convention sur les droits de l’enfant.

Rappelons que c’est au mois d’avril dernier que le ministère de l’Education nationale avait rendu publique une liste de 25OO élèves radiés de classes de terminale pour fraude et irrégularité s’appuyant sur l’argument selon lequel, leur forfait a été découvert au moyen du numéro à identifiant unique mis en place par les services de l’Office national du Bac.

Sylvain Moussavou Mikala
Source : Koaci

Jeudi 23 Mai 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1424 fois




1.Posté par Priscilla le 24/05/2013 00:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mais ca c'est quelle facon de gerer un ministere ?! ce type ruine l'avenir des gosses, decident de recaler 2500 eleves de termininale a la veille du Bac, puis, voyant la determination d'une poingee d'entre eux, decide de revenir en quatimini et de facon partial sur sa decision. Il ne fait aucun commnunique officiel et accorde a demi-mots aux qlq grevistes le droit de passer le Bac. C'est comme cela qu'un soit-disant docteur en droit (ou Doctorat es fraude) gere un ministere d'etat ? mais quel amateurisme ! quel 'villageoisete' chez cet homme ! ce nganga missoko pensent que le ministere qu'il est sense servir (et non se servir) est aussi sa cours de rites mystiques ou quoi ?! Et les 2450 eleves restant eux n'ont toujours pas le droit de passer le Bac parcequ'ils n'ont pas fait une greve ?
Vous voyez les choses d'Odjukwu et de son nganga missoko?!

2.Posté par Maxou le 24/05/2013 01:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi je pense que si le Ministre a compris qu'il faut faire table rase par rapport à la situation qui s'y trouve, qu'il affiche les listes dans les différents centre et qu'il passe à la télé le dire publiquement car tous les gabonais sont suspendu à sa décision. Ainsi, en dépit de tous qui pourra encore se dire il sortira main blanche. Que tous les enfants passent le BAC en retenant que la lois est Rétro-active et en faisant preuve d'humanisme. Mercib[

3.Posté par Inch''''allah le 24/05/2013 08:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais de quelle reparation parlent ils? je pensais que cette greve de la faim ( qui devient peut etre une greve de la 'fin') avait pour but de les reinserer dans les listes du dit examen qu'est le BAC!!!!
Je crois que ces enfants sont maintenant utiliser pour autre chose quand meme, car en refusant l'offre du dit ministre ils se retrouvent toujours dans la decision initiale de se dernier qui voulait que l'annee prochaine ils repartent en 1ere. Donc quelque soit la duree de cette greve elle aboutira toujours au meme resultat, de quelles reparetions parle t'ils? qu'on leur octroie le BAC sans passer l'examen ou quoi?
Mais on est ou la?!!!!1

4.Posté par Tueur de Franc-ma-cons le 24/05/2013 08:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon Dieu, qu'est ce qui décrépit si rapidement les visages de nos ministres comme cela ? Ce sont sans doute les âmes de ceux qu'ils font décapiter...
Le jeune Moudounga que j'avais vu rentrer au gouvernement en 2009 "neuf neuf comme une 404 qu'on venait d'acheter à la brasserie", regardez ce qu'il est devenu (photo) en à peine 4 ans après. Seigneur !
En fin de compte, Mba Obame, dans ses confessions, avait bien raison : IL NE FAUT PAS ENVIER TOUS CES FRERES ET SOEURS QUI SONT AU GOUVERNEMENT DES BONGO. ILS SOUFFRENT DANS LEURS CHAIRS, PAR TOUTES SORTES DE SACRIFICES, CONTRAINTES ET PRATIQUES. MAIS C'EST LA VANITÉ QUI LES FAIT RESTER DANS CETTE PRISON DE GRÉ COMME DE FORCE.

Monvienh !!!

5.Posté par tara le 24/05/2013 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que ces élèves sachent exactement ce qu'ils veulent par dessus tout. si le ministre a reculé, c'est pas une mauvaise chose pour eux.

6.Posté par yuuuuuuuhhh le 24/05/2013 15:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle honte pour ce ministre!!!!!!

7.Posté par sandrine le 25/05/2013 14:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tra, si le minisre a reculé c'est parce que certainment, on a du lui dire que la majorité des gabonais ont des vrais -faux acte de naissance. un vrai poude vrai et un vai pour le school afin de prétendre à la BOURSE.

Voila les conéquences négatives de trop serrer les compatriotes par des lois au gré des jours et des dirigeants. Tout a commencé par la LOI MARAT qui avait été IMPOSEE dans les années 80. après 18 ans en terminal, un Gabonais avait la bourse coupée. du coup tout le monde avait 16 ans en terminale.

et le ministre et ses collègues doivent certainment etre les premières victimes de la loi MARAT. Ce meme MARAT qui est à l'Assemblée Nationale (peut etre meme Président du groupe parlementaire PDG).

Donc, il faut que le gouvernement et le Chef de l'Executif :

1) abollisse d'abord la LOI MARAT
2) vote une loi permettant à ces victimes MARAT de retrouver ou d'utiliser sans honte leurs Vrais âges

3) rassure les populations de demeurer sereine sans risque d'emprisonnement ou de sanctions pour se rendre au Tribunal civil de leur juridiction respective aux fins de se faire un document portant rétablissement d'acte de naissance.


le ministre doit comprendre qu'un Jeune, c'est quelqu'un qui n'a pas d frein. il vaut mieux négocier avec un Jeune que d'en faire un Ennemi.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...