News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Les ordures envahissent Libreville

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 21 Mars 2012 à 15:32 | Lu 823 fois



Gabon : Les ordures envahissent Libreville
Le constat est triste. Libreville croupit sous le poids des ordures qui ne cessent de s’étendre dans toute la ville. Avec les pluies qui s’abattent depuis quelques temps, il est à craindre l’apparition des maladies si rien n’est fait par les plus hautes autorités.

Le visage que présente Libreville, la capitale gabonaise depuis quelques temps est très peu reluisant. Dans la majorité des quartiers de Libreville, qu’on soit dans des quartiers huppés ou dans des bidons villes appelés communément ‘’le mapanne’’, les ordures ménagères qui ne sont plus ramassées par la Sovog trônent en maîtres. Visibles dans la plupart des grands carrefours et côtoyant désormais la voie publique, ces tas d’immondices semblent n’inquiéter personne. Pourtant, il est évident que si rien n’est fait dans les plus brefs délais, le Gabon pourrait être confronté dans les jours à venir (on ne le souhaite pas) à une épidémie.

En effet, ce n’est un secret pour personne, les déchets ou les ordures ménagères représentent un véritable danger pour l’environnement et pour la santé publique. Pour l’environnement, les déchets sont des risques d’incendies ; les déchets sont souvent facilement inflammables. Ils peuvent s’enflammer par combustion spontanée quand ils sont mis en tas sans précaution, avec production de fumées malodorantes. Par ailleurs, ils peuvent également contribuer à la prolifération des rongeurs et des insectes. Avant fermentation, les déchets constituent la nourriture principale des rats, qui sont des agents directs ou indirects de propagation de graves maladies telles que la peste, la fièvre, etc. Ce qui est un problème pour la santé des populations.

Hormis ces deux facteurs cités ci-dessus, il ne faut pas omettre que les déchets sont aussi des pôles d’attraction pour les mouches et autres insectes qui sont des vecteurs passifs des germes et de virus. Ils peuvent contribuer à l’émanation de certains gaz toxiques tels que le méthane, l’hydrogène sulfureux etc., des odeurs nauséabondes et de germes qui prolifèrent dans les poussières d’ordures.

A côté des risques que représentent les ordures, il y a encore la pollution des ressources en eau, notamment la contamination des nappes d’eau souterraines et/ou les eaux superficielles lorsqu’ils sont déposés sur des terrains non aménagés.
A ce niveau, des germes pathogènes et des métaux lourds peuvent alors atteindre la nappe phréatique par infiltration du lixiviat, ou les eaux superficielles par écoulement des eaux de pluie souillées. Ce qui bien évidement entrainera la contamination du milieu marin et des eaux de surface, par le développement direct des déchets. Au regard de tous ce qui précède, il est donc clair que les ordures qui pullulent dans la capitale gabonaise représentent un véritable danger non seulement pour l’environnement mais surtout pour la santé des populations.

Or, on constate avec stupéfaction que la menace que représente la prolifération des ordures ménagères dans la ville de Libreville où vivent près de 578.156 âmes semble n’émouvoir personne. La Sovog qui pourtant est chargée de la collecte des ordures semble à bout de souffle. En effet, la décharge publique de Mindoubé (la seule de la Capitale) étant surchargée, ne permet plus à la Sovog d’acheminer les ordures. Ce qui de facto crée la situation que nous connaissons : une prolifération des ordures dans toute la ville parce qu’il n’y a plus d’endroit où les déverser.

Face à cette situation et devant l’imminence d’une menace d’épidémies, la Sovog et les services de l’Hôtel de Ville de Libreville, notamment la Direction générale de l’environnement ont interpellé maintes fois les plus hautes autorités, mais sans aucun succès. Pourtant ce ne sont pas des terrains qui manquent pour l’aménagement d’une nouvelle décharge publique. La santé des populations n’ayant pas de prix, les plus hautes autorités devraient réagir avec promptitude pour mettre à la disposition de la Sovog un nouveau site afin que Libreville soit débarrassée des ordures.



© Copyright Gabon Eco


Mercredi 21 Mars 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 823 fois




1.Posté par King le 21/03/2012 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
un régime qui est incapable de ramasser les ordures dans la capitale, ce n'est pas la peine!
Ce régime chante 24/24 D'émergence, réquisitionne les chaines publiques pour mabouliser les citoyens sur ce slogan d'émergence.
Si un régime est incapable de ramasser de simple ordures ménagères, alors là ya un très sérieux problème.
la situation est grave la santé des populations est en jeu!

2.Posté par Abek le 21/03/2012 23:30 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un complot
Voyons tout le monde sait que la situation actuelle est un pourissement pour botter Sovog hors de ce marche et le filer aux indonesiens et indiens emergents.
Les risques actuels encourus par les gabonais ils s'en foutent eperdument!!!

3.Posté par DOUKAKA le 21/03/2012 23:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ONT -ILS BESOINS DE FAIRE TOUT SA POUR METTRE SOVOG DEHORS , LE PAYS LEURS APPARTIENS QU'ILS EN FONT CE QU ILS VEULENT, MEME AU TANT DU PERE SATAN OMAR BONGO ONDIMBA, LBV A TJRS ETE SALLE , MENTION PRENAIT LES SOUX POUR RIENT , CE BENINOIS .

4.Posté par TARA le 22/03/2012 09:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ça fait pitié! Emergence zéro!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...