Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Les mêmes causes produisent les mêmes effets

l'info réelle 7J/7 - Info juste & Utile : News 7J/7 le Lundi 19 Décembre 2016 à 08:27 | Lu 1822 fois

Il n’y a pas que les Gabonais, eux-mêmes, qui ont été informés de ce qui s’est produit récemment au Lycée Paul- Marie Indjendjet Ngondjout de Libreville, lorsque des agents des forces de l’ordre ont été mobilisés dans l’enceinte de l’établissement y compris, pour mettre fin à un mouvement d’humeur, motivé par le manque de table-bancs criard dans plusieurs salles de classe, si ce n’est dans toutes les salles, alors que du côté du Ministère de l’Education nationale, l’on avait annoncé que tout allait bien dans le meilleur des mondes. Le comble, c’est que ce qui s’est produit au Lycée proche de l’aéroport Léon Mba, est vécu également ailleurs. D’où la question : « et si tous les établissements adoptaient la même attitude ? ».



Et pourtant, il est une phrase que l’on peut considérer comme une gouverne. Il s’agit bien de « Gouverner, c’est prévoir » . Jean de la Fontaine nous apprend dans l’une de ses fables « la cigale et la fourmi » qu’il faut en toute chose, savoir raison garder. En ce sens que les moments d’opulence souvent rares, la misère et la souffrance étant presque l’apanage de l’Homme, doivent être mis à profit pour jouir certes, mais aussi penser, en faisant des économies, aux lendemains. Souvenons-nous du : « Que faisais-tu au temps chaud ? ». Même s’il est vrai que la chute du coût du baril de pétrole joue un sale tour aux économies africaines, est-il sensé, surtout pour des Etats qui possèdent d’autres ressources que l’or noir, de stigmatiser le comportement de celui-ci sur le marché international ?

Avant que l’on annonce officiellement la rentrée des classes, il s’est bien passé trois mois, trois mois pendant lesquels les apprenants n’étaient plus visibles dans la cour de leur établissement, trois mois qui auraient donc pu être mis à profit pour évacuer certains dossiers sensibles et épineux, tel ce problème récurrent de table-bancs. Cela n’a curieusement pas été fait, par la faute de qui ? Allez- y savoir. Peut-être des apprenants si l’on se réfère aux brutalités qu’ils ont subi, puisque repoussés dans leur démarche à l’aide de gaz lacrymogènes comme s’il s’agissait de vulgaires manifestants.

Et les parents, pour ne pas dire les populations dans tout cela, quelle attitude aurait-on voulu qu’ils adoptent en pareille circonstance ? Si ce n’est celle de saisir les tribunaux ou de se révolter, si tant est que nous sommes en démocratie. Cette histoire de table-bancs aurait donc pu être évitée si les autorités compétentes avaient un tant soi peu de respect pour l’enfant gabonais dont ce n’est pas la première fois qu’il se plaigne de mauvaises conditions d’apprentissage, pas moins que les enseignants, eux, se plaignent des mauvaises conditions de travail.

Depuis, un examen de conscience sans complaisance aurait pu être fait aux fins de garantir, ne serait-ce que le minimum à tous ceux- là. Or, le constat est que les budgets, quoique maigres, mis à la disposition des départements ministériels prennent d’autres voies que celles légales qui garantissent la transparence et la bonne gouvernance s’entend. Sans qu’un audit ne soit mené pour déterminer les responsabilités des uns et des autres dans cette triste affaire. La question est de savoir combien de temps la complaisance sera-t-elle encore érigée en règle de vie ?

Voici présenté ce qui constitue en vérité le talon d’Achille au Gabon, pays qui aurait en certaines circonstances pu se sortir d’affaires si jamais l’esprit républicain prenait le dessus sur l’égoïsme de ceux à qui il incombe de gérer la cité. Ce n’est vraiment pas être mauvaise langue que de tenir ce discours qui relève plutôt de la réalité implacable et qui, parce qu’elle perdure, plutôt que de rendre insensible, conduit à la dénonciation, à la révolte au pire des cas. Ces enfants qui ont manifesté et qui font penser, comparaison n’étant pourtant pas raison, aux enfants de Soweto, ont-ils tort ?


Dounguenzolou
gaboneco

Lundi 19 Décembre 2016
Info juste & Utile : News 7J/7
Vu (s) 1822 fois



Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame








Sport... !

Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée


Incroyable !