News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Les grossesses précoces en hausse en milieu scolaire dans la province du Woleu-Ntem

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre pour tous le Samedi 20 Novembre 2010 à 12:00 | Lu 2358 fois



Le nombre de jeunes filles en grossesse est en nette augmentation dans les lycées, les collèges et même les écoles primaires à Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem, dans le nord du Gabon, attestant de la persistance des rapports sexuels non protégés, en dépit des opérations se sensibilisation, menées dans le cadre de la lutte contre le SIDA.

‘’Nous avons eu à faire des sensibilisations au CES public deux fois et au lycée d’Etat une fois, mais la mobilisation n’était pas au rendez-vous’’, a confié le médecin chef du Centre de traitement ambulatoire (CTA) d’Oyem, le Dr Sylvain Didier Birinda.

Selon le Dr Birinda, ce sont les jeunes des classes de 6ème et de 5ème, les moins exposés, dont la tranche d’âge varie de 9 à 14 ans, qui sont venus se faire dépister, tandis que ceux du second cycle, les plus exposés, étaient absents.

D’une manière générale, les dépistages volontaires sont rares, a indiqué le Dr Birinda, en poste à Oyem depuis l’ouverture du CTA en 2007, déplorant le comportement sexuel irresponsable des jeunes des lycées et collèges à Oyem.

‘’Beaucoup d’entre eux pensent encore que le SIDA est consécutif à un mauvais sort que l’on jette’’, alors qu’‘’il ne se passe pas un jour sans qu’il y ait un nouveau cas’’, a déclaré le Dr Birinda.

‘’Nous avons constaté que ceux qui viennent au CTA sont ceux qui se soupçonnent d’être malades, parce qu’ils ne se sentent pas bien, la fièvre persiste. Ce sont des malades mais des dépistages volontaires, dans le sens de connaître son statut, il n’y en a pratiquement pas’’, a-t-il dit.

Au CTA, on a l’impression que la prévention n’a aucun impact. ’’Nous ne savons pas si ce que nous faisons est efficace’’, a déclaré le responsable du CTA. ‘’Les jeunes semblent fuir le dépistage alors qu’ils sont les plus exposés’’, a-t-il conclu.

La coordinatrice du programme multisectoriel de lutte contre le SIDA (PMLS) dans la province du Woleu-Ntem, Mme Marie-Pauline Okome Assoumou, vient d’achever une campagne de sensibilisation sur le SIDA dans les départements du Haut-Ntem (Minvoul) et du Ntem (Bitam).

Après avoir parcouru trois semaines durant, villes, districts, cantons, regroupements de villages et villages des deux départements, l’équipe du PMLS bat maintenant campagne dans les établissements scolaires d’Oyem.

‘’Je sais toutefois que la sensibilisation, ce n’est pas aujourd’hui ou demain qu’elle va porter des fruits, c’est avec le temps’’, a déclaré Pauline Okomo Assoumou, affectée à Oyem depuis quatre mois.

Selon elle, les grossesses précoces sont la conséquence de la pauvreté. ‘’Les filles sont dans le besoin et ne savent pas que derrière le billet de 10 000 FCFA qu’elles reçoivent d’un homme se cachent la grossesse et/ou le VIH/SIDA ou encore les Infections sexuellement transmissibles (IST)’’, a -t-elle expliqué.

La coordinatrice du PMLS a affirmé que les jeunes filles ne sont pas contaminées par leurs petits amis, mais par les adultes qui leur donnent de l’argent. Les jeunes garçons attrapent eux aussi la maladie à travers ‘’les vieilles mamans pour les mêmes raisons’’, a affirmé Mme Okomo Assoumou, qui se refuse, dans sa stratégie, de distribuer des préservatifs

‘’Moi je ne donne pas des préservatifs aux jeunes, car ce serait un moyen de les encourager au vagabondage sexuel. Je leur prône l’abstinence et la fidélité’’, a-t-elle déclaré.

‘’Depuis le début, mon message est dire à ces jeunes de rester avec leurs petits amis plutôt que de courir derrière l’argent’’, a dit la coordinatrice du PMLS, qui a pris rendez-vous avec le jeune, le 1er décembre, journée internationale de lutte contre le VIH/SIDA.

‘’Je leur dis que vous êtes abandonnés à vous-mêmes, c’est vrai, car les parents sont loin ou pauvres, mais en vous prostituant on va vous donner l’argent, la maladie et la grossesse non désirée’’, a-t-elle ajouté, soulignant que ‘’les messages délivrés dans le cadre des campagnes de sensibilisation dans le cadre de la lutte contre le VIH/SIDA passent pour ceux qui le veulent’’.


Samedi 20 Novembre 2010
LVDPG - Média Libre pour tous
Vu (s) 2358 fois




1.Posté par Bernard N I le 20/11/2010 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette dame est à poursuivre au pénal car avec son raisonnement archaïque elle permet le développement du VIH auprès des jeunes.
Madame Okomo Assoumou affirme:" moi je ne donne pas de préservatifs aux jeunes, car se serait un moyen de les encourager au vagabondage sexuel. Je prone la fidélité et l'abstinence."
Pour des jeunes qui ont déjà des rapports sexuels, au lieu d'encadrer ces pratiques , les controler, voilà une dame qui dit refuser de distribuer des préservatifs aux jeunes pour que ces derniers puissent se proteger!!!
Cette dame avec de telles déclarations devrait être démise de ses fonctions et répondre de la gravité de ses actes devant une juridiction compétente.
En refusant de distribuer des moyens de protections aux jeunes, elle participe à la contamination de ses jeunes.


2.Posté par la pensee gabonaise le 20/11/2010 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ceci n'est que le resultat de 43 ans de regne PDGiste avec la perte des valeurs familiales, des series teles a caratere de depravation de moeurs, de la pauvrete, de corruption, d'immoralite amenes et:, de la culture de pedophilie,d'homosexualite, d'orgie, des pratiques perverses et insestieuses, eriges au rang de nouvelles valeurs culturelles!!!

Sur la meme liste du SIDA, il faudrait ajouter comme fleaux nationaux: l'alcoolisme, la toxicomanie, les MST, les MST (moyennes sexuellement transmissibles),.., les sectes maconniques occultes, les eglises eveillees et sur-eveillees, l'islam "alimentaire", l'ethnicisme, le clanisme, l'incompetence, l'amateurisme, la politique du ventre,....La liste est tres longue!!!

3.Posté par k-m le 22/11/2010 00:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
maintenant c'est au Pdg d'eduquer vos enfants? arreter de toujours tous ramener a la politique, le premier educataur c'est les parents, c'est pas l'etat. Et parlant des programme tv, je puis vous assurer que certains pays ont les memes ( sénégal) mais cepandant on ne constate pas les meme consequences! c'est au parents de prendre leur role un plus au serieux , car comment voulez vous qu'une jeune fille reagisse quand elle voit son pere s'envoyer en l'air avec sa copine? le probleme c'est qu'ils n'existe plus d'exemple pour les jeunes , ceux la qui sont censé inculqué des valeurs les bafouent tous les jours ( parents), du coups les jeune ne sont sans reperes. l'amour de l'argent facile contraind certaines jeunes filles a etre activement sexuel tres tot. Et certains Mr sautent sur l'occasion pour sortir ave ces jeunes filles et comm tres souvent c'est des rapoprts non protégé , ça finis par des grossesses precoces.

4.Posté par Madame Balima née Suzanne Milougou le 02/12/2010 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pardon pour l'intrusion
Recherche les coordonnées de l'auteur de l'article qui est une amie perdue. Vous pouvez lui donner mon e-mail.
Merci.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...