News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Les familles rompent le silence sur l’affaire Ntumpa Lebani, à quand le jugement ?

Le site de la Liberté - Source : Gaboneco le Samedi 3 Juillet 2010 à 11:55 | Lu 2380 fois

Du fait que leurs parents sont écroués depuis dix mois environ pour «tentative d’atteinte à la sûreté de l’Etat » et qu’elles ont tout le mal du monde à être informées de l’évolution de cette affaire qu’elles croient viciée, les familles Ntumpa Lebani, Akandas Areno, Boukoumbi et Okounougou ont tenu, le 2 juillet, une conférence de presse au cours de laquelle elles ont décliné leurs appréhensions et lancé un appel en vue d’une intercession d'Ali Bongo Ondimba.



Gabon : Les familles rompent le silence sur l’affaire Ntumpa Lebani, à quand le jugement ?
Les conférenciers ont déroulé une chronologie des événements vécus depuis l’arrestation des leurs. Ils ont clamé leur douleur de voir les leurs emprisonnés pour une affaire sur laquelle l’appareil judiciaire semble trainer le pas et dont les tenants et aboutissants ne sont pas réellement connus.

«La procédure de confrontation est bloquée », assure Mme Tumpa Lebani qui explique que le juge aurait pris «le risque de laisser s’échapper du territoire national des personnes concernées par un procès en cours dans un dossier aussi sensible alors que ces personnes doivent êtres auditionnées.» Elle soulignera par la suite que ces personnes sont des témoins à charge.

«Nos parents ont été privés de leur liberté et conduits dans ce lieu de non droit sans que leurs familles ne soient informées du véritable mobile de leurs arrestations. Toutes les tentatives entreprises par les familles en vue de s’enquérir […] se sont révélées vaines au prétexte qu’il s’agissait d’un Secret Défense», assure l’une des conférencières avant d’affirmer que c’est par la presse que les familles ont su qu’il s’agissait d’une « tentative de coup d’Etat contre Ali Bongo Ondimba.»

Ces différentes familles dénoncent «la violation des droits et procédures […] ; « l’absence d’indépendance des juges de la Cour de sûreté de l’Etat» dont elles soulèvent d’ailleurs «l’inconstitutionnalité» du fait que cette cour n’obéit pas au principe de séparation des pouvoirs. Ces familles exigent également «une information et un compte rendu fiable sur ce qui est reproché à nos parents et qui leur vaut une torture morale et physique.» Elles demandent que «les auteurs des dénonciations apportent les preuves de leurs allégations afin que l’opinion, nationale et internationale, soit édifiée», que «les décisions que les magistrats prendront […] soient fondées sur des principes d’équité, d’égalité et sur le respect des procédures de défense.»

Au terme de leur conférence de presse ces différentes familles ont lancé un appel à , Ali Bongo Ondimba, dont elles ont vivement sollicité «l’intervention pour que nos parents, des officiers de l’armée gabonaise dont les états de service parlent d’eux-mêmes, soient, ou jugés, avec un acte d’accusation clairement défini et des éléments à charge évidents, ou purement et simplement relaxés et réhabilités dans leurs fonctions.» Ces familles n’ont pas manqué de rappeler que la Cour de sûreté de l’Etat est «sous la dépendance directe » d-Ali Bongo Ondimba qui a promis à tous les Gabonais, durant la campagne électorale, «un Etat de droit, une justice pour tous et l’égalité devant la loi.» !

L’affaire Ntumpa Lebani

Selon le journal "Echos du Nord" du 29 octobre 2009 et le site Internet "rdpg.org" dans un article datant du 7 octobre 2009, Jean Philippe Ntoumpa Lébani, un officier supérieur de l’armée gabonaise, est incarcéré à la prison centrale de Libreville depuis le 1er octobre 2009, «sans qu’aucun fait ne puisse être établi contre l’intéressé.» Le mobile serait que ce général aurait projeté faire un coup d’Etat en neutralisant, auparavant, un certain nombre d’officiers originaires de la province du Haut-Ogooué : Grégoire Kouna, Thomas Opra, Paul Mvou et Oligui Nguéma. » Le coup de force devait avoir lieu lors de la rencontre de football Gabon-Cameroun, le 5 septembre 2009.

Au sortir de chaque réunion pour la préparation de ce putsch, chaque participant recevait une enveloppe de 500.000 francs CFA. Tous les comploteurs appartiennent à l’association "Nkere Mpugu", chapeauté par Idriss Ngari (neveu de feu Omar Bongo) dont les relations avec Ali Bongo ne seraient au beau fixe. "Nkere Mpugu" est à l’origine un lieu de rencontre de nombreux officiers et agents des services spéciaux issus du Haut-Ogooué qui cultivaient la "fraternité" et la "fidélité" au défunt président Bongo.

Le général Ntoumpa Lébani a été dénoncé par le lieutenant Doguinot, en service à l’unité blindé d’intervention de la Garde républicaine. Une inimitié de longue date règnait entre les deux hommes, sous-tendue par les rivalités entre les différents services de renseignement du pays. Certains avancent qu’on voulait remplacer, au palais présidentiel, les ressortissants de Ngouoni (proches de Ngari) par ceux d’Akiéni (ville natale de la maman d’Ali Bongo) et autres contrées.

Selon le procès-verbal du conseil de famille du général Ntoumpa Lébani, adressé aux hautes autorités du Gabon, aux ambassades de France, des USA et à divers organismes internationaux, l’officier a été emprisonné au CEDOC. Il a ensuite été transféré à la prison centrale, alors qu’une enquête commise par le ministère de l’Intérieur a conclu à un non-lieu. [Source : "Echos du Nord" du 29 octobre 2009 et rdpg.org du 7 octobre 2009.] Tel père tel fils, QUI VIVRA VERRA

Gabon : Les familles rompent le silence sur l’affaire Ntumpa Lebani, à quand le jugement ?

Samedi 3 Juillet 2010
Source : Gaboneco
Vu (s) 2380 fois




1.Posté par Mezzah le 03/07/2010 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce Monsieur a certainement des frères d'armes, alors que ces derniers lui apportent le soutien nécessaire dans tous les sens du terme. N'oubliez pas que ce qui arrive au général Ntoumpa Lébani pourrait bien vous arriver demain.

Le pouvoir d'Ali est assis sur les œufs, il suffit d'un petit geste pour que tout chavire.

Si rien n'est fait d'ici à la fin de l'année, on va tout vers ce que nous connaissons tous.

Qui vivra verra.

2.Posté par la gabonaise (pas La Gabonaise) le 03/07/2010 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Affaire de famille:ngouoni vs akieni! le gabon est vraiment dirigé comme un village

3.Posté par Les choses de mon pays le 03/07/2010 20:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ki vous a dit ke le biafrai fait parti des familles du Haut Ogoue?
Il peut incarcerer qui il veut, il est un gabonais par adoption. Il peut diviser les villages et les familles du haut Ogoue ,il n'a rien a perdre.
Les anciens, papas , mamans et jeunes du haut ogoue , nous n'avons rien compri encore.
Ali est jalou des cadre du haut ogoue. comme la gabonaise a dit, je pense qu'Ali est un serpent qui a la tete coupee mais bouge quand meme. organisons nous et reglons sa situation afin qu'il nous alissent en paix.
C'est mon avis, moi l'enfant du haut ogoue.

4.Posté par Mougoye le 03/07/2010 22:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mvou Paul alias le SULTAN de Franceville c'est le cousin d'Ali non,,,fo les laisser entre eux

5.Posté par MBA ASSOUME le 04/07/2010 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A la lecture de cet article, on comprend bien qu'il ne s'agit pas d'une affaire d'Etat. C'est plutôt une affaire de tintins abusivement nommés généraux dans l'armée gabonaise, parce que originaires du Haut-Ogooué. C'est donc une histoire manifestement malsaine et idiote entre une association de généraux sans valeurs du Haut-Ogooué et Alain Bernard Bongo. L'article démontre bien que ces faux généraux du Haut-Ogooué ne sont là que pour protéger les intérêts de leur clan de voyous et illettrés et non le peuple gabonais. Que les officiers généraux mécontents du Haut-Ogooué trouvent, eux-mêmes, la solution du problème Ali. Et, ils savent bien ce qu'il faut faire!

6.Posté par kennedy le 05/07/2010 02:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
non c'est pas un probleme de familles de hommes du haut ogoue, non c 'est une affaire sérieuse. ce homme Ntumpa Lebani n'aime pas ALi, lui il a voulu faire un coup d'etat juste parce qu'il savait que Ali Serait elu president. il a voulu posé un act concret pour le gabon.
vous ne faite que les traité de pantin, eux au moins ils ont essayer et nous? la seule chose que nous savon faire c etre derriere un ordinateur de proliferé des injure envers ALi , vous pensez que c'est sont ces injures qui vont apporté une véritable démocratie au Gabon?
le malheur d'ALI ne viendras pas de loin, seul ses proches peuvent lui faire du mal, n'esperé pas sur amo ou zac power, ils ne peuvent rien faire, la machine PDG est en route, je suis peut etre pessimiste, mais ALI va faire ses 3 mandat, c a d le gabon doit encore attendre 21 ans pour que une autre personnes puisse etre president.

7.Posté par Amoïste le 05/07/2010 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Kennedy bassééééééééééééééééééééé!
Tu as tout dit!

8.Posté par Shamane le 05/07/2010 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En réaction à l'article et aux avis de "MBA ASSOUMOU" et "Kennedy".Je dirai comme "Amoïste" "...Kennedy bassééééééééééééééééééééé!
Tu as..." Dit une bonne part de vérité,mais pas tout!!Et que "MBA ASSOUMOU",ne dit pas totalement des inepties.Car effectivement à la lecture de ce qui précede,on comprend clairement que c'est un probleme d'ego entre cadres D'Akieni et Ngouoni...Et quelqu'un a voulu adopter la philosophie qui dit : "..Si je n'ai rien alors personne d'autre n'aura".Je conteste que l'idée première ou la principale motivation de ce présumé coup d'état,soit réellement la libération du GABON!!!!
Nous on est peut être derriere nos magines...Mais je vais te rappeler Kennedy (Quel grand nom vous portez là),que toutes les dernières révolution en date en afrique,ont été menées par des hommes en uniformes,et la population a suivi,quand c'est pas l'inverse (Madagascar)...Etre derrière nos magines est ce que nous on sait peut être bien faire,alors on le fait. Et nos hommes en uniforme que savent il réellement faire?Et comme disait Mezza . Si vraiment il a des frères d'armes, je pense qu'il est temps qu'ils soient à la hauteur des autres.
Je termine en disant : "...Kennedy bassééééééééééééééééééééé! " et "MBA ASSOUMOU...A Kobe belebela!!!!"

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...