News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Les crimes rituels s’accélèrent à la veille des élections locales (ALCR)

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 9 Novembre 2013 à 08:33 | Lu 1530 fois

Les crimes rituels s’accélèrent au Gabon à cause des élections locales du 14 décembre prochain, a affirmé le président de l’Association de lutte contre les crimes rituels (ALCR), Elvis Ebang dans une conférence de presse jeudi à Libreville.



« C’est une période de douleurs et de pleurs », a déclaré le président de l’ALCR. « C’est le redémarrage de la période des crimes rituels », a-t-il martelé soutenant que ces crimes s’accélèrent et s’aggravent à la veille des grands événements politiques, notamment les élections et les nominations dans l’administration publique.

Elvis Ebang s’exprimait en présence des familles de nouvelles victimes de ce phénomène odieux. La maman de la petite Catherine Ekovone est venue à la conférence de presse avec deux photos choquantes. Celles de sa fille de 4 ans égorgée comme un mouton dans la nuit du 27 octobre dernier à Nkoltang à une trentaine de kilomètres de Libreville.

Ce soir là, le gardien de la maison d’un cadre résident à Libreville, bien connu de la famille demande à la petite Catherine de le suivre. Plus d’une heure après la petite ne revient. La maman, alertée par une de ses filles qui a vécu le départ de sa fille, va chercher sa fille au domicile du monsieur avec qui elle reconnait être en concubinage. En chemin, elle découvre l’horreur. La petite Catherine est égorgée. Une très large blessure appliquée avec un couteau très tranchant a laissé couler tout son sang.

La dépouille est abandonné sur le sentier conduisant vers le domicile du présumé assassin. Depuis ce soir, il a disparu du village. Son patron le renie alors que le soir du crime, les deux hommes ont été vus ensemble dans le village. L’enquête est au point mort.
De son côté, Arlette Meye est venue réclamer la dépouille de son cadet tué puis découpé l’année dernière par deux hommes à la solde d’un supposé sénateur. Les deux présumés assassins sont en prison mais pas le présumé commanditaire.

Elvis Ebang, le président de l’Association de lutte contre les crimes rituels qui avait également perdu son fils demande au président Ali Bongo Ondimba d’appliquer sa promesse de faire changer la peur de camp.

Source : Gabonactu

Samedi 9 Novembre 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1530 fois




1.Posté par NEM le 09/11/2013 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais enfin! comprenez une fois pour toute que le Président de la République gabonaise ne pourra pas stopper les crimes rituels dans ce pays. Pourquoi à chaque fois qu'il y a un sujet comme celui-ci, les commanditaires et les bourreaux ne sont jamais cités? Il n y a que les noms des victimes et de leurs parents. Vous connaissez très bien ceux qui ont commandité les crimes exposés ici. Alors si la Justice reste toujours muette, que les parents des victimes organisent également leurs éliminations physiques! Car l'affaire est comprise: les hommes politiques au Gabon sont des assassins et des sanguinaires; il faut désormais apprendre à riposter dans l'exemple de leurs forfaits.

2.Posté par N'Nsa le 09/11/2013 13:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Elvis Ebang, vous avez accepté de faire de faire la "marche contre les crimes de sang" avec les auteurs "présumés" representé au hhaut point par Sylvia Bongo.
Maintenant vous revenez faire le buzz pourquoi ? Souhaitez-vous orgarniser une 2eme edition de votre marche avec Rose Regombe, Marie Mado ou plutot Ali ?
Vous n'avez qu'à vous mordre les doigts ! Et la verité c'est qu'aux yeux des gens, vous etes dorénavant un complice à ces massacres.

3.Posté par Gervais Mboumba, militant des droits de l'homme le 10/11/2013 15:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://www.youtube.com/watch?v=KyflOiHzXvg&feature=c4-overview&list=UUgrk5Drzdj5-IQ98YsFcQ4A

4.Posté par NEM le 10/11/2013 18:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A @Post2, N'Nna
Tout à fait d'accord avec vous. Il y a trop de comédie dans cette affaire là.

5.Posté par MAIXENT ACCRO le 10/11/2013 21:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MOUF MOUF MOUF, ELVIS TU AS MARCHER AVEC LES DEMONS CONTINUE , TU AURAS UN POSTE A LA PRÉSIDENCE.

6.Posté par Tueur de Franc-Ma-Cons le 11/11/2013 07:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La divine et éternelle comédie de la societe civile gabonaise, dont les supposés leaders sont tj en train d''enfariner le peuple en mm tps qu''ils rient avec le diable !
La nature humaine a atteint son niveau suprême d''imbécilité au Gabon des bongo !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...