News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Les bwitistes en guerre contre les crimes de sang dits rituels

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 10 Juin 2013 à 17:52 | Lu 8914 fois



Gabon : Les bwitistes en guerre contre les crimes de sang dits rituels
Leur Porte parole de circonstance est une femme, Mme Fabienne NGOUNGOU, qui se présente comme « initiateur pratiquant du rite bwiti depuis 1977 ». Le fait qu’il s’agit d’une femme n’enlève rien à la valeur de son propos, vu que le bwiti a depuis longtemps cessé d’être un rite exclusivement masculin. C’était à l’occasion d’un point de presse qu’elle a tenu le vendredi 7 juin 2013 à Libreville.

Et la conférencière d’expliquer à ces propos : « mon père m’a confié à sa mère, grande initiatrice du bwiti et guérisseuse traditionnelle émérite. C’est cette dernière qui, pendant plus d’une vingtaine d’années durant, m’a formé et encadré dans le travail de guérisseur traditionnel, avec l’appui des autres grands guérisseurs connus.

Elle précisera, « je soigne avec, les plantes et, en cas de nécessité pour le malade, je le fais initier pour confier son cas aux esprits, à ses ancêtres. », puis ajoutera, « aujourd’hui autant les universitaires que le commun de gabonais y compris les chercheurs étrangers tournent autour de cette œuvre, apprennent et, participent, à leur tour à ce travail pour sauver des vies, autant que Dieu nous le permet ».

Bref, le personnage est une personne autorisée du milieu bwitiste.

Et sa problématique est forte pertinente à savoir, évoquer le sujet des crimes dits rituels qui défraie tant la chronique ces derniers temps dans notre pays, pour s’interroger sur le rôle des Nganga, c’est-à-dire, les médecins traditionnels dans ces pratiques dénoncées et, le silence que ces derniers gardent sur cette question qui touche le quotidien et la sécurité des populations.

Les propres interrogations de la conférencière sont forts édifiantes, « sommes-nous coupables ? Est-ce que nous nous taisons parce que nous mettons en application ces pratiques ou alors, nous les encourageons, pour nombreux d’entre nous ? »

Les réponses le sont encore plus, « il est important de savoir que la vie est donnée par Dieu le créateur du ciel et de le terre et, de toutes choses. C’est Dieu qui donne la puissance aux plantes que nous utilisons…donc, personnes ne peut prendre la liberté de supprimer cette vie, sans s’exposer à la colère de Dieu.

« Je voudrais préciser que la mission du Nganga est de lutter contre ce qui veut détruire la vie, tout ce qui s’attaque à la vie. Pour le véritable Nganga, le pouvoir vient des esprits et des plantes, nous donne les capacités de sauver la vie, de réhabiliter et de procurer à ceux qui viennent vers nous la santé », a déclaré Fabienne NGOUNGOU.

Puis, dame Fabienne Ngoungou de problématiser encore : « je m’interroge sur les motivations réelles de ceux qui commanditent ces basses besognes. La recherche effrénée de la richesse doit-elle amener nos compatriotes à de telles abominations ? Est-ce que ce n’est pas une autre forme de guerre en sourdine que livrent ces derniers ? Est-ce que finalement, ce n’est pas une autre stratégie pour véritablement ternir l’image si belle de notre pays ? »

Et de lancer : « autant d’interrogations qui m’amènent à penser que ceux qui se cachent derrière ces actes veulent créer une confusion totale dans notre pays, susciter une peur permanente au sein des populations. »

Contre quoi, la conférencière annonce : « moi et tous les groupes de chercheurs en médecine traditionnelle officiellement reconnus avons décidé de nous retrouver pour une soirée spéciale dont l’objectif serait d’interroger nos ancêtres, de les inviter à combattre contre tous ceux qui se mettraient à commanditer ces actes au nom des pseudos rituels dont personne n’arrive jusqu’aujourd’hui à déterminer l’origine. »

Mme NGOUNGOU profitera enfin de cette rencontre pour lancer un appel à tous les Ngangas du Gabon, de se joindre spirituellement à eux, chacun dans son milieu, le samedi 15 juin 2013 à partir de 22h, en allumant une torche indigène et invoquer la force des esprits protecteurs. C’est le symbole de la lumière et de la purification, selon elle.


Copyright Infos Gabon

Lundi 10 Juin 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 8914 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

15.Posté par Feu-PDGiste-A-Mort le 12/06/2013 02:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que le bwiti soit ou non la science de nos ancêtres n'est pas la question ! La question est qu'est-ce que les "crimes rituels" doivent aux rituels empruntés au bwiti ? Je dirais que l'essence même du bwiti, qui est de sans cesse convoquer l'immortalité de nos morts érigés en saints, sinon le postulat que la mort précède la vie et donc la mort domine la vie, et qu'à cet effet un être humain ne vaut mieux que mort, eh bien cette religion bénit l'anthropophagie ! Ce n'est pas pour rien que plusieurs du bwiti recommandent à leurs initiés de tuer dans les quinze jours suivant leur initiation (cf. "bwiti ndeya") ou à certains adeptes de ne pouvoir accéder aux grades suprême de "Muniambi" par exemple, d'être d'abord l'auteur de quelques sacrifices exécutés soit sur soi-même, soit en faisant des cadavres dans son entourage direct, soit en dehors de la famille.
Les bwitistes n'ont pas besoin de mon post pour savoir qu'à un moment donné de la vie d'un initié, à un haut-grade dépend un sacrifice humain de nature à démontrer la confiance que cet initié a envers les "nzangas" ("les esprits") qui veillent sur lui. "Donner la mort" ou "Se donner la mort" gouverne le bwiti, comme le "famla", le vaudou, le catholicisme, la Rose-Croix, la Franc-maçonnerie, etc. Ce sacrifice se rapproche de celui d'Isaac. Sauf qu'en Afrique, "on tue pour de vrai", et on enterre les reliques sous la terre où on veut ériger un temple ! C'est ce qu'Omar Bongo a fait avec la dépouille de Mba Germain, pour soit disant "solidifier" les fondations de La Présidence. Mon cul, oui !

Quel bwitiste sérieux peut-il nier sans se mentir à lui-même, que des ossements prélevés sur des humains (morts ou vifs !) dorment sous les "kossos" (corps de garde où se pratique l'initiation parfois mortelle, à l'okuyi), les "mbandja" et autres forêts sacrées du ndjembè, du nièmbè, du melan, du mungom, du mimbwiri ?

J'attends les gros des bwitistes sur cette question à laquelle préfèrerait ne pas répondre un vrai bwitiste, en préparant la liste des défunts dont les restes ont été rituellement inhumés dans un temple que je connais bien, sur la route, où s'arrêtent sûrement encore aujourd'hui, beaucoup de ceux qui se gardent bien de réagir contre les "rimes rituels"...parce qu'ils ne connaissent pas une autre manière de remercier leurs ancêtres insatiables gloutons en sang humain.

14.Posté par mulumbu le 11/06/2013 19:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Excusez mon propos convulsif, c''est le m.gabonlibre.com qui ne permet pas un texte plus long. Ms de Gabonlibre.com, pourriez vous changer cette configuration? SVP. Merci.

13.Posté par mulumbu le 11/06/2013 19:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le sacré est pourfendu de toute part pour installer le chaos non seulement dans les esprits de plus en plus faibles et à la recherche effrénée de plaisirs de lucre et lubriques mais pour destabiliser ceux à la conviction fragile.

12.Posté par mulumbu le 11/06/2013 19:33 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce n''est pas seulement le Bwiti qui est la cible d''une machination bien nourrie par les fabulations et des pseudo bwitistes. Pour ma part, celui qui ne respecte pas les préceptes ne devrait pas être perçu comme pratiquant. Qui la régit, la pratique?

11.Posté par mulumbu le 11/06/2013 19:05 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
touchent. Le Bwiti n'a rien à se reprocher. Dessayo s'est fourvoyé du fait de l'appât du gain, tous utilisent les connaissances acquises par le biais du Bwiti pour leur basses besognes. Le Bwiti est noble pour les Âmes nobles.

10.Posté par mulumbu le 11/06/2013 18:59 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comptables volent (au dessus de tout, lol) que la comptabilité est synonyme de vol. Bref, il y a plusieurs raccourcis du genre. Est ce que les arts martiaux sont violents? Les hommese moralité douteuse finissent toujours par salir tout ce qu'ils

9.Posté par mulumbu le 11/06/2013 18:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai déjà déclaré mon aversion face aux amalgames. Ce n'est pas parce que un médecin est meurtrier que la médecine est là pour tuer. Ce n'est pas parce qu'un prête est pédé que L'Église catholique accepte la pratique. Ce n'est pas parce que plusieurs

8.Posté par coudou le 11/06/2013 10:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Feu pédegiste à mort et @tous ceux qui pensent comme toi,
Le bwiti ne connait pas les crimes rituels.Ce sont des sectes dont les membres ont été chassés du bwiti qui déforme le rite pour assouvir leur fantasme luciférien.
Le bwiti travail avec les reliques (reste des morts).Mais la tradition qui consiste à sectionner les membres d'un individus vivant, vient de l'Afrique de 'louest (BENIN,NIGERIA,TOGO,....) avec leur egorgement de mouton.Pour eux, l'homme est comme le mouton qu'ils mangent dans leur fête de tabaski.
Le Bwiti est la sciences de nos ancêtres, et même si certains bwitistes ce sont rendu assassin mystique, ce n'est nullement en dépéçant vivant des êtres humains.
Ce sont les marabout d'Afrique de l'Ouest(plus nombreux maintenant que les bwitistes) qui nous amènent ces pratiques abominables.

Coudou

7.Posté par N'Nsa le 11/06/2013 05:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'ici que les rosucrisiens et les franc-maçons lisent la leur.. Et la boucle sera bouclée !
En tout cas, cela ne me surpendra pas; nous sommes dans un pays ou certains sont nés avant la honte !

6.Posté par N'Nsa le 11/06/2013 05:34 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D''ici que les rosucrisien et les framaçons lisent la leur.. Et la boucle sera bouclée !
En tout cas, cela ne me surpendra pas; nous sommes dans un pays ou certains sont nés avant la honte !

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...