News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Les «Altogovéens libres» appellent à changer de président de la République

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 16 Juillet 2016 à 06:40 | Lu 1684 fois

Dans une déclaration lue le 14 juillet dernier à Libreville, les ténors de ce regroupement de natifs du Haut-Ogooué, clairement rangé dans l’Opposition, ont exhorté les ressortissants de cette province dont est issu le président de la République, à tourner la page Bongo.



Se défendant d’entrée de jeun de faire valoir une pseudo «altogovénité» qui s’apparenterait à un repli identitaire, des hommes et femmes d’obédiences politiques diverses bien connus de l’environnement politique national et originaires de la province du Haut-Ogooué (Altogovéens), ne sont pas allés de main morte quant à la dénonciation des problèmes d’intérêt commun vécus par l’ensemble de la population.

Selon leurs mots, le contexte général et la situation du pays, caractérisée par le recul des libertés démocratiques, la mal-gouvernance, la crise sociopolitique multiforme, commandent à la partie politiquement consciente de la Patrie et aux «Altogovéens libres» de comprendre la nécessité de s’adresser au reste de la communauté provinciale, à l’opinion nationale et internationale afin de laver la province de l’opprobre et de la mise à l’index, ainsi que l’indiquent les termes ayant germé dans la conscience publique : «province présidentielle», «province interdite aux autres compatriotes», «province des nantis», etc.

C’est le lieu, a dit François Banga Eboumi, «de prendre la parole, au nom de tous, pour briser la loi de l’omerta, coaliser les forces du changement. Le Haut-Ogooué doit prendre sa part, toute sa part dans la nouvelle République que les Gabonais appellent de tous leurs vœux.»

Citant Barack Obama qui déclarait, le 11 juillet 2009, devant le Parlement ghanéen, que «personne ne veut vivre dans une société où la règle de droit cède la place à la loi du plus fort et à la corruption. Ce n’est pas de la démocratie, c’est de la tyrannie, même si de temps en temps on y sème une élection ça et là, et il est temps que ce style de gouvernement disparaisse», l’ancien ambassadeur du Gabon au Maroc a clairement identifié le déni du droit et la loi du plus fort comme récoltes de ces 7 dernières années. Le pouvoir actuel étant, selon sa déclaration, résolu à imposer des hommes prétendument forts. Un plongeon dans l’irresponsabilité, l’incompétence, l’amateurisme et la mauvaise gouvernance, estime-t-il.

Cela, a-t-il fait observer, a conduit à une pauvreté généralisée, des systèmes scolaires et sanitaires non fonctionnels, un recul du vivre ensemble, la désespérance de la jeunesse en raison d’un chômage abyssal… alors que le pays n’a jamais engrangé une masse aussi importante de ressources du fait d’une embellie historique des cours du pétrole. «Sur le plan humain, le Haut-Ogooué est la seule province dont l’homme a été considéré comme un supplétif destiné à protéger un «pouvoir» dont il ne tire aucun bénéfice supérieur à celui des autres provinces du pays», soutiennent les «Altogovéens libres» par la voix de Banga Eboumi. Résultat : cette province compterait très peu d’ingénieurs, de médecins, de pharmaciens, d’avocats ou d’enseignants, parce que de nombreux jeunes Altogovéens ont été enrôlés dans les forces de défense et sécurité afin d’en faire des remparts contre toute velléités de changement de système politique, argue l’ancien diplomate.

Il a du reste relevé qu’au-delà des discours démagogiques contrastant avec les réalités sur le terrain, la province n’a pas bénéficié d’industrie nouvelle. C’est un océan de mensonges, a-t-il indiqué, soutenant que «l’université des Sciences de Masuku et l’hôpital Amissa Bongo ne sont qu’une vue de l’esprit parce que n’atteignant pas les objectifs pour lesquels ils ont été créés.»

S’exprimant sur les différentes luttes de l’histoire politique au Gabon, comme pour marquer l’implication de cette province, Banga Eboumi a égrené un chapelet de noms et de structures politiques, ainsi que les martyrs y ayant participé.


Sans gants ni pincettes, l’homme n’a pas hésité à évoquer la question qui fâche : celle de la filiation d’Ali Bongo, symbolisée par une multiplicité d’actes de naissance, notamment celui présenté en 2009 dont il a lui-même nié l’authenticité sur les ondes de RFI en janvier 2015. «Pour éviter que pareille forfaiture ne se reproduise, nous, Altogovéens libres, exigeons haut et fort que la Cenap et la Cour constitutionnelle respectent scrupuleusement l’esprit et la lettre de la Constitution de notre pays, particulièrement en son article 10. Il en va de la paix sociale et de la stabilité dans notre pays. Dans ce débat, les Altogovéens doivent prendre le parti de la légalité pour ne pas entrer dans l’Histoire à reculons», a prévenu François Banga Eboumi.

Ce présidium souhaite, à travers cet appel solennel, que les partisans du changement s’entendent sur un projet de gouvernement commun, fruit d’un consensus politique voulu par la Nation gabonaise. «Car, pour sortir le Gabon de «la Peur et du Besoin», il faut penser et parler «Gabon d’Abord» et changer ensemble de président afin que vive le Gabon uni, prospère, dans la Concorde, la Fraternité et la Paix véritables», a-t-il conclu. Au titre des personnalités publiques que compte ce conglomérat, il y avait à la Chambre de commerce de Libreville où cette déclaration s’est effectuée, Michel Ongoundou Lounda, Pascal Oyougou, Isidore Djenno, François Benga Eboumi, Didier Taba, Albert Yangari, Philibert Andzembé et Chantal Myboto Gondjout, entre autres.

gabonreview

Samedi 16 Juillet 2016
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1684 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...