News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Les 28 enfants «esclaves» échappent à leur sort, ha l'Afrique...

l'info réelle 7J/7 - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Samedi 14 Novembre 2009 à 14:36 | Lu 652 fois

Les 28 enfants béninois qui étaient passagers du bateau d'immigrés clandestins arraisonné le 17 octobre dernier sur les côtes gabonaises, ont été rapatriés au Bénin dans la soirée du 13 novembre dernier sous la tutelle du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF). Ces enfants devaient être introduits au Gabon comme «esclave» dans des foyers de ressortissants ouest-africains.



Gabon : Les 28 enfants «esclaves» échappent à leur sort, ha l'Afrique...
L'avion s'est posé ce matin sur le tarmac de l'aéroport de Cotonou, avec à son bord les 28 enfants qui sont parvenus à échapper à leur triste sort d'«esclaves» chez des ressortissants ouest-africains au Gabon.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a supervisé le rapatriement des enfants depuis Libreville, où les avaient rejoints des membres du gouvernement gabonais et les responsable des foyers d’accueil où ils ont séjournés, avant qu'ils embarquent à bord d'un vol Air Ivoire.

Les enfants «esclaves» étaient arrivés au Gabon à fond de cale dans le bateau d'immigrés clandestins qui avaient été arraisonné dans la nuit du 17 au 18 octobre dernier sur les côtes gabonaises au Nord de Libreville. 34 enfants faisaient partie des 288 passagers du bateau battant. Il en reste à Libreville, six originaires du Togo et du Mali, pour lesquels le gouvernement gabonais et l’UNICEF poursuivent les démarches en vue de leur rapatriement.

De nombreux enfants sont clandestinement acheminés au Gabon où il sont victime d’exploitation. Ces «nouveaux esclaves» sont utilisés comme hommes à tout faire dans les ménages des ressortissants ouest africains au Gabon.

Le Gabon a durci sa législation en 2000 par l’adoption d’une loi particulièrement répressive contre les trafiquants d’êtres humains. Mais la difficulté d'établir des preuves solides, la pression qui pèse sur les victimes et les stratégie employés par les coupables freinent encore la lutte contre ce phénomène d'un autre temps.

Samedi 14 Novembre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 652 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Avril 2017 - 07:17 Les douaniers paralysent le Port d’Owendo

Politique | Société | Economie | Jean Ping Président élu | Ali Bongo Réélu !!! | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame









Les Articles les plus lus

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée