News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Le vote ethnique, le faux argument

Le site de la Liberté - La Révolution LVDPG le Mardi 18 Août 2009 à 02:09 | Lu 2010 fois



Gabon : Le vote ethnique, le faux argument
Depuis qu’a été ouverte la bataille à la succession d’Omar Bongo Ondimba, mort au pouvoir le 8 juin dernier après quarante-deux ans de règne sans partage à la tête du Gabon, et même avant, des politiques aidés en cela, comble des combles, par certains médias (pas des moindres !), en manque de véritables arguments ne trouvent mieux que de se lancer dans des affirmations gratuites et des analyses fortuites justifiant la force ou la faiblesse, les probabilités de victoire ou d’échec, de certains candidats ou partis sur le vote ethnique. Un véritable danger quand on sait les dégâts que ce genre d’arguments a occasionné dans d’autre pays dans un passé récent.

Où vont-ils chercher ces arguments ? Sur la base de quoi fondent-ils leurs pseudo analyses ? Seuls eux peuvent répondre à ces questions car pour d’autres, même spécialistes, la tâche ne sera pas aisée d’autant que dans ce pays les sondages d’opinion ne sont pas réalisés et lorsqu’ils le sont, les résultats ne sont jamais officialisés. Pour preuve, récemment un journal privé qui s’y est hasardé à été mis en demeure par la Conseil National de la Communication. Par ailleurs, le fichier électoral tout comme les résultats des scrutins électoraux sont toujours et encore sujets de fortes contestations faute de fiabilité, selon eux-mêmes. Alors d’où tirent-ils ces concluions hâtives et erronées? La question vaut d’être posée mille fois.

Vont-ils puiser ces idées de la fameuse ‘‘géopolitique’’, cette idéologie qui a plus contribué à diviser les gabonais qu’à les réunir? oui, avec un peu de recul, il faut oser le dire et reconnaitre que la géopolitique n’est que la transposition des pratiques longtemps utilisées par les Akricaners en Afrique du Sud pour maintenir le régime d’apartheid, « diviser pour mieux régner ». D’où ces discours, aux intentions inavouées, tenus par ceux qui parlent de vote ethnique au Gabon. Mais n’est-ce pas là une manière de faire injure à ce même peuple ? Car parler de vote ethnique sous-entend que les gabonais ne sont à la hauteur d’élire leurs dirigeants en fondant leur choix sur des critères purement républicains et démocratiques, donc objectifs.

Ce qui est faux ! Ils ont à maintes reprises démontrer le contraire, ce malgré ces tentatives de distraction et d’égarement de ces individus dont l’attitude ressemble plus à celle des dealers qu’à celle des véritables leaders politiques.

Pour preuve, en 2006, Ndong Assoumou Sylvestre a été élu député dans une région (Ndougou) dont il n’est pas du tout originaire. Ce sont des « Bilop » qui ont voté un « Fang », tout simplement parce que, à leurs yeux, il a été celui qui incarnait les valeurs et les idées correspondant à leurs aspirations.

C’est de la même que Bernadette Bourobou Koumba, totalement inconnue de la scène politique, a battu, à la surprise générale, Jean-Boniface Assélé dans un siège où il régnait en maitre incontesté depuis 1990. Cet arrondissement de Libreville, le 3ème, qui compte le plus gros des quartiers populaires de la capitale, a souvent accordé la majorité de ses suffrages à ce natif d’Akiéni dans la Haut-Ogouée. Pourtant, jusqu’à preuve du contraire, les altogovéens n’y sont pas les plus nombreux, particulièrement dans ce siège, le deuxième.

Madame Maganga Moussavou a bénéficié de trois mandats législatifs successifs où son époux n’aurait peut-être pas réussi le même exploit.

Parlant des présidentielles, en 1993, lorsque le PDG vit son pouvoir vraiment vaciller, le soutien populaire dont avait bénéficié Paul Mba venait-il uniquement de sa communauté ethnique ? Pierre Mamboundou a toujours enregistré des bons scores dans l’Ogooué-Maritime, en est-il ressortissant ? En 1998 les populations du Haut-Ogooué, dont était originaire le défunt président, l’ont porté en tipoye. Un geste que le disparu a eu du mal à digéré au point où, en 2005, en pleine campagne électorale, il n’hésita pas de leur exprimé, en langue vernaculaire, son mécontentement. L’avaient-ils fait uniquement affection ethnique ? Les exemples prouvant que les gabonais sont capables de se mettre au-dessus du régionalisme et l’ethnicisme peuvent être multipliés. Le mal vient donc ou pourrait venir de l’élite politique même.

C’est pour dire que ces politiques et autres analystes doivent chercher ailleurs les arguments sur lesquels ils doivent fonder et bâtir leurs victoires et non se terrer derrière celui, le faux, du « vote ethnique ». S’il y a « enjeu ethnique », le problème est dans leur camp ou, comme on dit du coté de Libreville, « entre leurs pieds » et non celui du peuple gabonais lequel n’attend qu’être assuré d’une véritable cohésion nationale et des programmes de société réalistes et pragmatiques à même de sortir le pays du marasme social et économique dans lequel il est plongé. De voir s’organiser des élections libres et transparentes gages d’une vrai paix et de la stabilité sociale. Il ne veut pas voir et ne souhaite pas non plus que leur pays tache en rouge les pages de son histoire.

L’engouement manifesté lors des inscriptions sur les listes électorales par des populations qui avaient déjà totalement tourné dos aux questions politiques, serait-ce simplement pour voter « l’enfant du village » ?

Source : Koaci

Mardi 18 Août 2009
La Révolution LVDPG
Vu (s) 2010 fois




1.Posté par DJIEMBI-KOUMBA le 18/08/2009 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est rare de trouver de nos jour des hommes et des flemmes qui puissent encore le sens de l'objectivité.
Merci pour la clarté de ton analyse à laquelle j'adhère totalement.
Comme tu l'a si bien dit, ce sont ceux qui sont le plus souvent à cour d'arguments qui se réfugient généralement derrière ces bassesses.

2.Posté par sergio le 18/08/2009 13:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BRAVO BRAVO BRAVO POUR CETTE BELLE ANALYSE

3.Posté par Louis Issembe le 18/08/2009 15:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'objectivité c'est de donner le bon diagnostique.
La géopolitique a en effet favoriser le repli identitaire au point que le vote au prochaine élection sera majoritairement ethnique.
Que les masses volontairement laissées dans l'ignorance politique civique vote dans une écrasante majorité pa sentiment ethnique n'a rien d'étonnant. Le réfuté s'est tromper soit même et tromper le autres en même temps.
La vérité, c'est que le peuple gabonais n'est assez éduqué pour voter autrement "généralement ethnique" même si ça et là il y a des exceptions qui sont des cas particuliers...

4.Posté par Louis Issembe le 18/08/2009 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'objectivité c'est de donner le bon diagnostique.
La géopolitique a en effet favoriser le repli identitaire au point que le vote à la prochaine élection sera majoritairement ethnique.
Que les masses volontairement laissées dans l'ignorance politique et civique vote dans une écrasante majorité par sentiment ethnique n'a rien d'étonnant. Le réfuter c'est tromper soit même et les autres en même temps.
La vérité, c'est que le peuple gabonais n'est assez éduqué pour voter autrement que "généralement ethnique" même si ça et là il y a des exceptions qui ne ont que des cas particuliers...

5.Posté par Bakondolo Viclaire le 31/08/2009 16:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis congolais de Brazzaville et ai étudié à Moscou en 1975-1978 avec Issémbé Louis Loulou. Est-ce toi?

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...