News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Le salaire de Nzouba Ndama dévoilé par Bilie-By-Nze, 160 millions francs CFA / Mois !

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 8 Juillet 2016 à 07:53 | Lu 4111 fois

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, a dévoilé, le 7 juillet courant lors de sa traditionnelle conférence de presse, le salaire de l’ancien président de l’Assemblée nationale. Il a dédouané le chef de l’État sur la question de son état civil, de la limitation des mandats politiques et du respect de la constitution, mais a également annoncé la tournée républicaine prochaine d’Ali Bongo Ondimba.



160 millions de francs CFA ! C’est le montant des émoluments que percevait chaque mois Guy Nzouba Ndama lorsqu’il occupait la fonction de président de l’Assemblée nationale. Une révélation d’Alain-Claude Bilie-By-Nze qui répondait, au cours de sa conférence de presse, à Frédéric Massavala Maboumba (un soutien de Nzouba Ndama) reprochant à Ali Bongo d’être le président du conseil d’administration de l’Agence nationale de grands travaux (ANGT) et d’y percevoir une rémunération de 180 millions de francs CFA. «C’est un mensonge de plus avancé par celui que vous appelez personnalité parce qu’on ne peut le qualifier différemment», a déclaré le porte-parole du gouvernement. «À court d’arguments, on a recours au mensonge.

La Constitution gabonaise est claire : le président ne peut exercer une autre fonction que celle de président de la République. Ali Bongo n’est pas le PCA de l’ANGT. Et s’il ne l’est pas, ça veut dire que même ce salaire il ne le perçoit pas. Donc c’est un mensonge éhonté. Mais pourquoi ce mensonge», s’est-il même interrogé. «On a à inscrire le fait que le candidat qu’il soutient, Guy Nzouba Ndama, lui, il gagnait 160 millions par mois à l’Assemblée nationale. Est-ce parce qu’on n’en parle pas qu’il préfère dire ça ? Voilà les faits. Et ça c’est un fait avéré et nous attendons qu’il vienne apporter la preuve du contraire», a asséné Bilie-By-Nze.

Abordant ensuite les questions de la limitation des mandats politiques, de l’état civil d’Ali Bongo et du transfert de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) à la Cité de la démocratie, Alain-Claude Bilie-By-Nze a dédouané le chef de l’État : «il est écrit dans la Bible que mon peuple périt faute de connaissance. Et l’opposition prospère sur l’ignorance des uns et des autres. Elle fait usage de mensonge et de manipulations (…) La Cenap à toujours été logée au sein de la Cité de la démocratie. Elle était partie un moment pour des raisons de travaux. Ces travaux ayant été interrompus, elle regagne la Cité de la démocratie.

Ça n’a rien à voir, les chimères que raconte l’opposition», a-t-il martelé. Ajoutant : «Pour ce qui est du document (…), il n’y a, aujourd’hui, aucune contestation de droit sur l’état civil d’Ali Bongo Ondimba. Il s’agit de chimères politiques pour ne pas parler de l’essentiel. Et donc nous attendons à ce que monsieur Péan qui devenu le leader de l’opposition gabonaise sans être Gabonais, apporte la démonstration de ce Ali a eu une première nationalité avant d’être né gabonais». Dans la foulée, le ministre de la Communication a accusé l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, opposant devenu et candidat déclaré à la présidentielle d’aout prochain, d’être l’auteur de la Constitution en vigueur au Gabon.

En venant enfin à la tournée républicaine que va entamer le chef de l’État dans les touts prochains jours, le ministre de la Communication a invité les autorités politiques, administratives et les populations de toutes les provinces à réserver à Ali Bongo l’accueil dû à son rang. Il d’ores et déjà rejeté les accusations que pourrait porter l’opposition sur l’utilisation des moyens de l’État à un mois de l’ouverture de la campagne : «l’opposition pourra le dire.

Elle n’hésite pas, cette opposition, à raconter des choses qui ne tiennent pas la route. Mais je rappelle qu’Ali Bongo Ondimba est président de la République et que son mandat court jusqu’au mois d’octobre 2016 si, entre-temps, il n’était pas renouvelé. Mais nous travaillons pour qu’il soit renouvelé démocratiquement. Il engage donc une tournée républicaine et s’ils estiment que c’est une campagne, c’est qu’ils n’ont rien compris de l’État », a lancé Alain-Claude Bilie-By-Nze.

Au titre des décrets, le ministre de la communication a annoncé l’adoption, lors du dernier Conseil des ministres, de deux importants décrets portant renforcement des capacités du Conseil national de la démocratie et de la bourse nationale des bois du Gabon.

Auteur : Jean Thimothé Kanganga
gabonreview

Vendredi 8 Juillet 2016
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 4111 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...