News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Le riz au front de la lutte pour la sécurité alimentaire

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Mercredi 3 Février 2010 à 22:47 | Lu 1421 fois

Le ministre de l’Agriculture, Raymond Ndong Sima, a récemment organisé à Libreville un atelier pour valider les axes de son Programme national de sécurité alimentaire (PNSA) qui doit permettre au pays d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. Parmi les principaux leviers de ce projet, le développement de la culture du riz à grande échelle doit permettre au Gabon de baisser le taux d’importation de denrées alimentaires évalué à plus de 85%.



Gabon : Le riz au front de la lutte pour la sécurité alimentaire
La promotion d’une culture du riz à grande échelle sur le territoire national devrait figurer en bonne place du Programme national de sécurité alimentaire (PNSA) récemment proposé aux partenaires et opérateurs du secteur par le ministre de l’Agriculture, Raymond Ndong Sima.

A l’occasion de l’atelier de validation organisé à Libreville, le ministre a affirmé que «le Gabon, qui dispose de terres richement cultivables estimées à 15,2 millions d’hectares dont 495 000 hectares sont directement exploitées, peut exporter le riz à long terme».

Le riz est commercialisé à des prix abordables pour les populations depuis e début des années 1990 et est ainsi devenu l’aliment de base des Gabonais, entraînant l’augmentation du prix de la banane et du manioc. Mais les besoins en riz de la population sont couverts à 100% par les importations de la Thaïlande et du Vietnam.

Cette situation plombe non seulement le budget de l’Etat en termes de coût à l’importation, mais elle entraîne un lourd manque à gagner pour les produits locaux.

«L’atelier va permettre aux différents acteurs de la filière riz, d’obtenir un plan d’actions finalisé», a déclaré à cet effet la directrice nationale du Fonds international pour le développement agricole (FIDA), Yolande Mbeng.

Les régions Sud de la Nyanga et de la Ngounié ont été pionnières de la culture de riz en masse initiée par la mission chinoise au Gabon au début des années 1960 mais les politiques agricoles contradictoires menées sous l’ancien régime ont semble-t-il cassé cet élan.

Aujourd’hui, le potentiel rizicole du Gabon est remis en exergue avec le défi de l’autosuffisance alimentaire et pourrait bénéficier des avancées réalisées en termes de semences avec les nouvelles variétés élaborées spécialement pour l’Afrique, le New Rice for Africa (NERICA).

Source : Gaboneco


Mercredi 3 Février 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 1421 fois




1.Posté par yacelio le 03/02/2010 23:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cultiver le riz c'est bien dans le cadre de l autosuffisance alimentaire mais attention au risque de perte de diversité des cultures ,il existe une richesse de variétes culturales (manioc ,bananes,taros ,ignames.....) que le gouvermement doit promouvoir si non ce sera riz à midi ,riz le soir toujours du riz, plus que du riz dans nos assiètes !!!! se sera bien triste !!!

2.Posté par yacelio le 03/02/2010 23:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pensons aussi au plante du milieu forestier ODIKA ,MINDOBOLA ,etc...que nous ferons bon de promouvoir alors monsieur le ministre et gens du ministère soyez un peu plus éclairés

3.Posté par Odjuan'a Mbédé le 04/02/2010 14:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Chien qui aboie ne mord pas" a-t-on coutume de dire. Un gouvernement qui veut bien faire ne passe pas son temps à faire du tapage mais il refléchi sur les actions à mener pour améliorer le bien être des populations en apportant un réel dévéloppement dans divers secteurs.

Si le riz est devenu l'aliment le plus consommé par les gabonais, c'est plus à cause du volume qu'il prend à la cuisson que par son prix puisque celui ci a augmenté depuis la dernière mesure irréfléchie de soit disante augmentation du smig prise par OBO!

le riz n'est pas et n'a jamais été l'aliment de base des gabonais. il l'est devenu par la force des choses. Mais combien de fois par an le riz passe-t-il sur leurs tables? Les gabonais s'étant jetés dans la consommation abusive du riz alors qu'ils manquent d'exercice du sport faute d'installations et d'espaces, sont aujourd'hui victimes du diabète et autres maladies cardio-vasculaires !!!

Comment peut on penser que le fait de cultiver du riz à grande échelle donnera au gabon, une autosuffisance alimentaire? Comment ce riz fera pour parvenir à une famille de minvoul, ambinda, aboumi, ndindi, muléngui binza, étéké, mékambo, médouneu, ect?

Et le riz se mange avec quoi?

Combien coute le paquet de sucre fabriqué au Gabon?
Combien coute le paquet d'oeufs de poules produits au gabon?
Combien coute l'eau du gabon que la SEEG rationne désormais aux gabonais?
Combien coute le sac de ciment fabriqué au gabon en comparaison avec celui qui vient de chine?
Combien coute une planche sciée au gabon avec du bois du gabon?
Combien coute le camion de sable extrai des terres du gabon?
Combien coute le litre d'huile produit à lambaréné au gabon?
Combien coute le kilo de poisson péché par les kalabas, les chinois et les japonais dans les eaux du Gabon? etc........!!!!????????

Au vu de tout cela, COMBIEN COUTERA LE RIZ PRODUIT AU GABON ?
Veut-on nous faire croire que dans quelques mois le riz du gabon coutera moins cher que celui de thaïland?
Qui peut croire à un tel rêve de chien? En tous cas, PAS MOI !!!!!









4.Posté par paul koumba le 03/04/2010 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je pense qu'evidement il faut diversifier lagriculture ;; simplement chaque chose en son temps je pense ici qu'il sagit d'une etape l'agriculture au gabon est loin d'etre developper ;;; dc nous ne pouvon qu'encourager cet initiative qui je pense entrainera par la suite la production dotre aliment ;;;; en plus il s'agit ici d'un homme vraiment competen d'un pur technocrate donc qui fonctione de facon methodique ;;;bnne chance mrs ndong sima

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...