News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Le parisien épingle Ali, Pascaline et Sylvia Bongo, perquisition bientôt le tour des Bongo ! Tel père, tel fils...(Vidéo)

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 3 Mars 2012 à 09:49 | Lu 2678 fois

Le 24 février dernier, au terme de dix jours de perquisition dans l'hôtel particulier de la famille de Teodoro Obiang, quelques 200 m3 de biens, essentiellement des meubles et objets de «grande valeur», avaient été saisis, selon une source proche de l'enquête.

Mais l’instruction judiciaire ne s’arrêterait pas là. Le quotidien informe que la justice française devrait prochainement s’intéresser aux familles d’Ali Bongo et Denis Sassou-Nguesso.



Gabon  : Le parisien épingle Ali, Pascaline et Sylvia Bongo,  perquisition bientôt le tour des Bongo !   Tel père, tel fils...(Vidéo)
D’après des documents confidentiels, les dirigeants du Gabon, Ali Bongo, de la Guinée Equatoriale, Teodoro Obiang et de la République du Congo, Denis Sassou-Nguesso, pourraient être inquiétés par la justice française dans le cadre de l'enquête sur les «biens mal acquis», rapporte le quotidien français le Parisien.

Le 24 février dernier, au terme de dix jours de perquisition dans l'hôtel particulier de la famille de Teodoro Obiang, quelques 200 m3 de biens, essentiellement des meubles et objets de «grande valeur», avaient été saisis, selon une source proche de l'enquête.

Mais l’instruction judiciaire ne s’arrêterait pas là. Le quotidien informe que la justice française devrait prochainement s’intéresser aux familles d’Ali Bongo et Denis Sassou-Nguesso.

Ils sont également soupçonnés de s’être servis dans les caisses d’entreprises de leur pays pour couvrir leurs frais personnels en biens mobiliers et immobiliers en France, plus particulièrement à Paris et sur la Côte d’Azur.

Tracfin, l’organisme du ministère des finances français chargé de la lutte contre le blanchiment d’argent, a relevé dans une note les sommes astronomiques dépensées par ces chefs d’Etat et leur entourage.

Appartement luxueux, bijoux, costumes de haute couture, yacht et autres virements de comptes d’entreprises sur les comptes personnels, les familles des présidents africains se seraient largement enrichies.

Denis Sassou-Nguesso se serait offert pour 276.000 euros de costumes chez un tailleur du 8e arrondissement de Paris, la sœur d'Ali Bongo, Pascaline aurait acheté près de 160.000 euros d’armagnac au frais de pipeline Gabon et d’Afrijet Business et sa femme, Sylvia Bongo, aurait dépensé près d’un million d’euros dans des enseignes de luxe en une année, précise le quotidien.

Quant au patrimoine immobilier des familles, il serait très impressionnant: appartements, hôtels particuliers, parkings, piscines dans le bien connu Triangle d'or des 7e, 8e et 16e arrondissments de Paris.

D’après une enquête de la police de 2007, la famille Bongo possédait 39 biens immobiliers et la famille Sassou-Nguesso 24.

D’autres chefs d’Etat africains sont suspectés par la justice française de détournement de fonds publics. William Bourdon, avocat de l’ONG anti-corruption Transparency International à l’origine de cette procédure judiciaire ne compte pas en rester là.


«Nous travaillons sur le patrimoine immobilier d’Abdoulaye Wade, le président du Sénégal, et de son fils Karim. Plusieurs éléments liés au climat de corruption du 2ème mandat du président Wade font l’objet de vérifications. Elles pourraient déboucher sur une procédure judiciaire en France et à l’étranger. Notre plainte pourrait être élargie au Sénégal et à d’autres pays africains», a-t-il déclaré au quotidien.

Les associations qui ont porté plainte dans cette affaire dénoncent une lenteur volontaire du parquet de Paris. Cela ferait plus de dix ans qu'il aurait été alerté sur ces mouvements financiers suspects.

Après un premier dossier classé «sans suite» en 2007, une nouvelle plainte avait été jugée recevable en 2009 que la Cour de Cassation n'a que définitivement validée en novembre 2010, rappelle le quotidien.

© Source : koaci.com


Samedi 3 Mars 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2678 fois




1.Posté par Larévolte (pas la révolte) le 03/03/2012 23:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les élections présidentielles approchent, la pression monte avec le chantage et le racket qui vont avec.
Chefs d'états africains ressortissants des ex et nouvelles colonies françaises, faites vite, sortez vos porte-monnaie, videz-les dans les mallettes en destination de la France pour financer la campagne électorale de l'empereur Nicolas Sarkozy et même de ses adversaires sinon vous allez sauter.


Quel chantage ma foi!!!

Après les présidentielles françaises de 2012, l'affaires des biens-mal-acquis sera à nouveau rangée dans son étui pour ne ressortir que dans 5 ans lors des prochaines consultations électorales ( présidentielles bien sûr) ou encore si la crise perdure en France.
N'est-ce pas le petit africain doit crever de faim lorsque le petit français risque de ne plus avoir les moyens pour changer son téléphone portable tous les ans ou d'aller faire du ski en hiver?
N'est-ce pas le petit africain doit mourir lorsque le petit français a faim?

2.Posté par Marshall le 05/03/2012 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je crois tout simplement que c'est un chantage fait au chef de l'état, et, pour le reste je saurai faire des commentaires.

3.Posté par VERIN MAMOUGHA le 05/03/2012 09:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Heureusement aussi que nous les gabonnais avons compris, peut etre un peu tard, comme on dit vaut mieux tard que jamais que les affaires des biens mal accquis constituent véritablement un moyen de chantage que les autorités francaises utilisent afin d'aboutir à certains résultats pervers. Sachez que le Gabon est un Etat souverain et que nous n'avons pas besoin de vous pour regler nos affaires.

4.Posté par IBOUNDINDZA le 05/03/2012 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ET LA JUSTICE DU GABON DANS TOUT ÇA????????????????

albert bernard bongo, ali, pascaline, la gazelle fumée d'ali peu importe, isl ont pillé notre pays depuis des décennies avec les sarkozi, giscard, chirac
je crois qu'il revient au gabon et aux gabonais de dire halte..............

hier bongo, aujourd’hui ali, demain c'est son marocain, nous serons toujours en train d'écrire les longs discours et se divertir avec les déclarations des journaux français qui se font de l'argent sur notre dos, nous savons tout cela depuis des années..........
qui n'a pas lu : affaires africaines pour se poser encore des questions ce jour?????? les gabonais, nous sommes notre propre malheur.................nous avons le devoir de chasser de chez nous: les béninois, les togolais les biafraiss d'énougou le fils d'odjoukou venu du biafra

5.Posté par mentlentume le 06/03/2012 13:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les français sont des pauvres types ce toujours proche des elections presidentielles qu,il font peur au presidents africains cette affaire des biens mal aquits , c,est un montage les français cherchent de l,argent pour faire leur campagne ils croient que c,est BONGO pere qui est toujour la. ils oublis que ALI BONGO est different de son pere . nous gabonais ,faisons tres attention l,argent du gabon sers a developper le gabon que les français aillent ailleur cette page est deja fermée. bande des voyoux.

6.Posté par Wilfriedd le 09/03/2012 14:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au commentaire Numero 4 !!! Voici encore le genre de choses qu'il ne faut pas lire!! qui fait tres cliché!!! , sois disant qu'il faut chasser togolais, beninois, niger...etcccc ...Moi meme etant du Gabon , je n'est jamais compris ce genre de propos!! Lamentable....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...