News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Le ministre de l'intérieur sonne la fin de la récréation à la Police

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 3 Juillet 2012 à 12:54 | Lu 1049 fois



Gabon : Le ministre de l'intérieur sonne la fin de la récréation à la Police
Premier policier du pays, le ministre Jean François Ndongou s’exprimait à la faveur d’un rassemblement général organisé le 30 juin à Libreville. A l’occasion, il a regretté que «la perception du policier par le public demeure dévalorisante à cause du manque de professionnalisme de certains agents dans l’accomplissement de leurs missions».

Relayé par le quotidien Gabon Matin, Jean François Ndongou a notamment pointé du doigt le manque de courtoisie caractérisé par le tutoiement systématique des usagers interpellés ; la perte des documents des usagers interpelés ; la formation des embouteillages à la suite de mauvais stationnement des véhicules interpelés ; le danger que courent les usagers du fait de l’interpellation des véhicules transportant des produits inflammables et des camions de gros tonnage, alors qu’il suffit de cibler leur siège.

Le contrôle ciblé des véhicules à usage commercial avec encaissement d’amendes sur place ; les amendes arbitraires ; le non port des casquettes ou képis et des matricules par les agents, sont des comportements ayant été tout aussi blâmés par le ministre. Jean François Ndongou a invité le commandant en chef des Forces de police à plus de rigueur, notamment en sanctionnant «tout manquement de nature à ternir l’image et la noblesse de la police».

«A compter de ce jour, il est formellement interdit à tout policier de percevoir des amendes en numéraire sur la voie publique ou au sein des commissariats de police. Car toute amende à percevoir, après une infraction constatée, doit être accompagnée d’une quittance du Trésor pour encaissement par celui-ci», a déclaré Jean François Ndongou. Pour couronner le tout, le ministre de l’Intérieur a averti que «tout policier qui sera pris en flagrant délit écopera de la sanction suprême, à savoir la révocation. Quant à l’usager qui donnera de l’argent à des agents de police, il sera poursuivi pour corruption d’un agent de police dans l’exercice de ses fonctions».

Autant d’avertissements qui ont le mérite d’être clairs et qui semblent (enfin) sonner la fin de la récréation au sein de ce corps dont l’activité consiste à assurer la sécurité des personnes et des biens en faisant appliquer la loi. On se souvient qu’en février dernier, six agents de la Police nationale ont été exclus des forces de l’ordre et quatre d’entre eux ont été placés en détention «pour manquements grave».


Mardi 3 Juillet 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1049 fois




1.Posté par TCHOUGOUDJA LE FILS le 03/07/2012 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De la pure distraction. Gesticulations émergentes. Ils ont entendu Manuel WALLS, ministre de l'intérieur français, dire qu'il ne voulait plus que ses agents de police tutoient les gens, comme un perroquet, le NDOUNGOU d'OJUKWU répète la même chose. Pourquoi maintenant? Vous manquez d'imagination, d'esprit d'innovation, de prise de décisions s'appliquant à tous, jusqu'au sommet. Les 1er corrupteurs, ceux et celles qui montrent l'exemple viennent d'en haut.

NDOUNGOU, régularise tes sans-papiers à qui tu finiras par donner la nationalité (vos ouestaf qui votent pour vous les yeux fermés) tranquillement au lieu de nous pomper l'air...

2.Posté par Grand-Maître Maçon Hiram Abiff le 03/07/2012 13:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A quelle heure ce saoulard enchanvré de Ndoungou est-il sorti de la boîte de nuit où il passe le plus clair de son temps? En plus, il se croit intéressant en demandant aux policiers de ne pas suivre les comportements que lui-même et son copain Ojukwu Obi Jeffrey affichent quotidiennement. Il aurait été urgent pour lui d'aller se dégivrer dans un bar bouillon chaud, avant de venir proférer ses insanités à de pauvres qu'il arnaque, en détournement leurs allocation et autres subsides d'encouragement.

Lorsqu'un ministre pédé-g s'en prend à la corruption, à l'impolitesse, à l'incompétence... le peuple doit se réveiller pour mieux se tenir sur ses gardes. En effet, ce sont là des principes fondateurs de l'inconscience pédé-juste. Il y a comme un boulon cassé dans ce moteur foireux aux mains de la légion étrangère. Qui vivra verra.

3.Posté par lejeunegaboma le 03/07/2012 18:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le cochef appel a l'aide au Ministre Ngongou!mes Cher frères le message est clair comme l'eau de rohe, le Ministre est venu dire au policiers que le temps de la pitié est terminé et que Les flics doivent maté les usagers,les étudiants,les grévistes

4.Posté par lejeunegaboma le 03/07/2012 18:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu'est ce que les gabonais crois? Vous aller voir dans les tout prochain jours le comportement des flics,petite infraction qu'il pouvais pardonner, ils vont vous envoyé payer 80 ou 100 mille au trésor,après ce l'argent de qui? Du ministre nonnnnn!!!!

5.Posté par Alerte Info le 03/07/2012 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Troubles à l'UOB
Suite à la décision de reprise du mouvement de grève au sortir de l'AG du 2 juillet 2012, le jeune Nicholson vient d'être arrêté ainsi que 2 autres étudiants, après de violents échanges avec les forces de l'ordre de sécurité, toujours présentes dans l'université.
À quand la fin de la dictature émergente ?
Ali Bongo et l'État PDG doivent partir.

6.Posté par LES AFFAIRES DE NOUS-MEMES NOUS-MEMES le 03/07/2012 19:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
«tout policier qui sera pris en flagrant délit écopera de la sanction suprême, à savoir la révocation. Quant à l’usager qui donnera de l’argent à des agents de police, il sera poursuivi pour corruption d’un agent de police dans l’exercice de ses fonctions».

TRES BIEN PARLE Jean François Ndongou , écoutes une sagesse Fang dit :" si dans un village les enfants "utilisent" une injure c'est qu'ils l'ont empruntés des personnes adultes" voici a peu près la traduction.

La corruption qui en sont les géniteurs au Gabon ?
Le mépris d'autrui en la principale caractéristique de qui ?
Les impunités .... ?

Mon cher là tu cherches a creuser ta propre sépulture... merci d'avance de nous aider à mettre tes gars de notre coté, du coté de la vérité, du coté de la NATION REPUBLICAINE, à très bientot.

7.Posté par FLAURA le 03/07/2012 19:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PIF PIF LAISSEZ NOUS ZAPPER VOS BÊTISES GADE SA POUR VOUS PÉAGISTES DICTATEUR .

REFORMEZ VOS VIE DE TRIPATOUILLEURS ET LE GABON DEVIENDRAS UN ETAT DIGNE DE PRINCIPE RÉPUBLICAIN.

8.Posté par la fin le 04/07/2012 02:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
comme le chef des bandits ,voleurs et tricheurs est alle negocier un surci avec mr holande ; la meute de chiens ne peut etre qu en alerte !!! Et, Sachant que rien de bon ne va sortir de la ils se preparent a tuer les gabonnais mais , Odjoukou ali bete et tes leche cul nous alons vous ecraser comme des rats d egout pour le mal que vous faites au gabon .


9.Posté par FOUTAISE le 04/07/2012 17:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DOUNGOU, bouffeur de dongo-dongo, du bruit!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...