News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Le gouvernement veut réaliser 2000 km de route bitumée sur 6 ans

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Samedi 3 Juillet 2010 à 10:04 | Lu 640 fois



Gabon : Le gouvernement veut réaliser 2000 km de route bitumée sur 6 ans
Le premier ministre Gabonais, Paul Biyoghe Mba, a exprimé mercredi, après midi, lors d’une réunion avec certains membres du gouvernement et des responsables du Bâtiment et des travaux publics (BTP), au Gabon, la volonté de son gouvernement de parvenir à la construction de 2000km de route bitumée en 6 ans !.

L’objectif actuel du gouvernement de l’émergence, pour relever le défi de la route, est celui de parvenir à réaliser 2000 km de route bitumée, praticables en toutes saisons, dans les six prochaines années, sur les 9000 km que compte le réseau routier national, avec une moyenne de 350km par an. Tel est le principal propos qui ressort de la réunion qu’a eu le chef du gouvernement avec certains ministres et les patrons des BTP.

Et pour y parvenir, Paul Biyoghe Mba a demandé aux opérateurs économiques, partenaires au développement, de revoir à la baisse le prix au km, jugé trop coûteux, et aussi de choisir un type de structure de la route bien adapté à notre relief et à la pluviométrie.

Les experts des deux parties ont présenté au chef du gouvernement les raisons de la cherté au km de route bitumée, relevant que l’aménagement du réseau routier au Gabon a connu une évolution notoire avec l’apparition en 1994 d’un revêtement artificiel et du béton bitumineux.

Pour les responsables d’entreprises, les critères de la route se définissent en fonction de l’état du sol, de l’intensité du trafic et du relief. Ainsi les sols variant d’une région à une autre, il est donc plus que difficile de fixer un coût moyen au km de route, mais plutôt une fourchette.

Toutefois, les experts se sont accordés sur l’élaboration d’une structure de route assez lourde ayant une durée d’au moins 20 ans.

Le ministre en charge de l’Equipement et des Infrastructures, a souligné l’extrême nécessité de mètre en place un cadre juridique qui détermine la différence entre les routes nationales et départementales, rappelant aussi que la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) va imposer aux pays de la sous région, un type de route avec des caractéristiques précises.

Mission a donc été donnée aux experts du ministère de l’Equipement, de travailler au sein d’une commission avec les entreprises sur les coûts, la sectorisation, sur la meilleure structure de route en terme de largeur, y compris le dimensionnement.

Les premières conclusions sont attendues le 7 juillet prochain. QUI VIVRA VERRA

Samedi 3 Juillet 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 640 fois




1.Posté par Zyon le 03/07/2010 16:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
promeses, promesses et tjr des promesses!!!!

2.Posté par la gabonaise (pas La Gabonaise) le 03/07/2010 17:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si vous y parvenez, vous aurez ma voix dans 6 ans, je ne peux que vous encourager les acteurs de l'émergence. Mais je parie que malheureusement d'ici là ce ne sera qu'une énième promesse non tenue.

3.Posté par lePacifique le 03/07/2010 19:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ la gabonaise (pas La Gabonaise)

N'tinkièt pris seulement à Dieu de te continuer à te donner son souffle de vie et tu verras l'accomplissement de ces promesses.

4.Posté par la gabonaise (pas La Gabonaise) le 03/07/2010 22:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un autre conseil que je vous donne : imposez à vos libanais et autres amis "étrangers" qui contrôlent le marché de la construction de construction de baisser les coûts, afin que les moins nantis aient la possibilité de construire à moindre coût; car même si les logements sont livrés, ils risquent d'être hors de portée pour des gabonais moyens.

5.Posté par Larévolte le 04/07/2010 00:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour débloquer des sous pour acheter des immeubles de 100 millions d'euros , soit près de 65 milliards de fcfa à Paris, on ne marchande pas, l'argent sort vite mais pour débloquer des sous pour la construction des routes solides et durables, on se plaint de la chereté des travaux.
Vous voulez des routes en papier?

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...