News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Le gouvernement réagit à la dernière sortie de l’opposition

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 27 Septembre 2011 à 19:10 | Lu 1792 fois

La sortie groupée de l’opposition à l’occasion d’une conférence de presse au cours de laquelle elle a manifesté, le 24 septembre, son opposition à l’organisation des élections à venir sans biométrie, n’a pas laissé le gouvernement indifférent. A travers un communiqué du ministre de l’Intérieur ci-après publié in extenso, celui-ci revient sur les raisons du report de la biométrie concernant le processus électoral en cours. Il rassure que cette élection «sera organisée dans les conditions de transparence».



Gabon : Le gouvernement réagit à la dernière sortie de l’opposition
Communication du ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de l'Immigration et de la Décentralisation

Le samedi 24 septembre 2011, les leaders de certains partis politiques de l'Opposition accompagnés pour la circonstance de quelques membres de la société civile, se sont réunis au siège du Congrès pour la Démocratie et la Justice (CDJ), sis au quartier «Petit-Paris», afin de dénoncer ce qu'ils qualifient comme l'obstination du Gouvernement à organiser la prochaine élection législative sans la biométrie.

En effet, le Parti Social Démocrate (PSD), le Rassemblement National des Bûcherons (RNB), l'Union pour la Nouvelle République (UPNR), l'Union du Peuple Gabonais (UPG), le Forum Africain pour la Reconstruction (FAR), le Congrès pour la Démocratie et la Justice (CDJ), ainsi que Messieurs Zacharie ' MYBOTO et Casimir OYE MBA ont réitéré leur position selon laquelle il n'y aura pas d'élections sans la biométrie.

Face à cette affirmation, le Gouvernement de la République, respectueux de la légalité, rappelle aux uns et aux autres qu'au fort moment du débat sur l'introduction de la biométrie dans le processus électoral, la classe politique dans son ensemble a été édifiée sur les contraintes d'ordre juridique, financier et temporel qui présidaient à la mise en place de cette nouvelle technologie.

Devant les contraintes constitutionnelles qui commandent le renouvellement du mandat des Députés à l’Assemblée Nationale au terme de la présente législature au plus tard le 24 décembre 2011, le Gouvernement de la République a saisi en son temps la Cour Constitutionnelle à l'effet: de solliciter le report de ce scrutin.

Le rejet par la Haute Juridiction de la saisine du Gouvernement a été porté à la connaissance de l'opinion nationale et internationale par les voies légales en vigueur.

A la suite de cette démarche juridictionnelle, le Président de la République Chef de l'Etat a personnellement invité ses compatriotes, à l'occasion de son traditionnelle adresse à la Nation, le 16 août 2011 à se plier devant la Décision de la Cour Constitutionnelle qui reste sans appel et s'impose à tous.

Les voies autorisées s'étant clairement prononcées sur cette question, le Gouvernement ne juge plus l'opportunité d'en dire davantage si ce n'est de réitérer l'exigence légale d'appliquer la biométrie à compter des élections locales de 2013 conformément aux dispositions de l'article 4 de l'Ordonnance n° 0009/PR/2011 du 11 août 2011 modifiant, complétant et abrogeant certaines dispositions de la loi n° 07/96 du 12 mars 1996 portant dispositions communes à toutes les élections politiques.

De plus, les dispositions constitutionnelles fixant la périodicité de renouvellement des mandats électifs étant toujours en vigueur, le Gouvernement n'a qu'une alternative, celle de convoquer le collège électoral à l'échéance fixée.

Le Gouvernement pour sa part, invite l'opposition gabonaise à intégrer le processus d'organisation de la prochaine élection législative qui sera organisée dans les conditions de transparence.

Sous d'autres cieux, c'est la non application des dispositions constitutionnelles qui entraîne des troubles menaçant ainsi la paix sociale.

Le Gouvernement invite par ailleurs les citoyens à la vigilance car, certains leaders politiques qui appellent au boycott de la prochaine élection législative sont ceux là même qui ont pris les dispositions pour inscrire leurs militants et sympathisants sur les listes électorales.

Profitant de l'opportunité qui m'est offerte, il me plait de porter à l'attention de l'opinion nationale et internationale qu'il me revient que certains responsables politiques continuent de s'exprimer au nom de l'Union Nationale dont la dissolution a été prononcée par l'arrêté n° 00l/MISPD du 27 janvier 2011. A ce sujet, il convient de rappeler que le Conseil d'Etat saisi à cet effet par les fondateurs de cette formation politique a confirmé la décision du Gouvernement.

Par conséquent, les personnes qui se prévalent de cette formation politique au Gabon ou ailleurs, violent délibérément les dispositions de la loi et s'exposent de ce fait aux sanctions prévues en la matière. S'agissant enfin de l'opération d'établissement et de renouvellement de la Carte Nationale d'Identité, le Gouvernement qui note avec satisfaction l'enthousiasme des compatriotes à se voir délivrer ce document tient à rassurer ces derniers sur la poursuite de l'enrôlement qui permettra à terme à chaque gabonais d'être doté de cette pièce d'identité.

Je vous remercie.

Fait à Libreville, le 26 Septembre 2011
Le Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de l'Immigration et de la Décentralisation.
Jean François NDONGOU


Source : Gaboneco.com

Mardi 27 Septembre 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1792 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

19.Posté par EDZANG le 03/10/2011 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une fois de plus mr Ndogou vous faites honte a la nation et aux yeux du monde,c'est regrétable,a votre plce je ne devrais pas lire un tel méssage a la presse vous avez vus ce qui c'est passé en Tunisie en Egypte etc.... personne ou aucun Gabonais ne pense pas qu'ont arrive a ce niveau par la grace faite preuve de civisme et de patriotisme,a l'allure ou vont les choses vous membres du gouvernement vous poussés aux peuples de le faire,mais comme ce gouvernement est tés cinique pas respectueux aux peuples,l'avenir nous le dira!

18.Posté par OBAPMIKO le 28/09/2011 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En plein dans le nez! j'ai fait un comentaire sur le gars gisir, ce soir il n'apparait plus! il a fait mal? avouez le! les intellos couillons qui pensent qu'il y a beaucoup à faire en lieu et place de la biometrie; et omar? il n'a donc rien fait en presence d'ali? il avait trop peur de lui? il est difficile de penser que la cupidité a pris un tel volume aupres des intellos Gabonais; mais ou iront ils avec tout l'argent du monde? Messieurs, que vous le vouliez ou pas, ce qui s'est passé en tunisie, en egypte, en libye,.... arrivera au Gabon; nous sommes exceptionnels en quoi? il n'y a que des tarés.....

17.Posté par King le 28/09/2011 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@OLAME NDONG,
bon d'accord on verra bien l'étape de la ngounié!

16.Posté par OLAME NDONG. le 28/09/2011 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
KING,

UPG = fer de lance de la biométrie, vous devez le savoir. Les financement existent, on doit faire la biométrie.

Mais avec les apriooris sur les autres alors vous restez actifs seulement sur le net comment fédérer?

Arrêtez les soupçons et regardons droit devant nous. Allégence, on verra!!! Suis bien l'étape de Mouila.

15.Posté par King le 28/09/2011 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La sortie de ndogou prouve que tout est possible! avec un peu plus de pression nous pouvons ramener Ali bongo et son parti d'accepter des élections transparentes avec la biométrie.
l'unité de l'opposition à mon avis reste encore très fragile! parmi ces responsables il y a des agents doubles,pour être clair l'Upg ne m'inspire pas confiance.
en Prelude de la tourner du M. ali bongo dans la ngounié nous verrons la position de l'Upg,du Psd,du far. j'ai le pressentiment que ces responsables politiques originaires de cette région feront allégeance à Ali bongo.
unis-nous vaincrons!

14.Posté par Marino le 28/09/2011 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Objectif:100 mille personnes dans la rue!

13.Posté par seulelaverite le 28/09/2011 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi Mr Ndoungou vient reagir aux propos de l'opposition au nom du soit-disant gouvernement ?Et pourquoi ne pas d'abord reagir à la sortie scandaleuse et honteuse de son collegue de l'éducation nationale qui est venu humilier le premier ministre(son patron) et l'archeveque de Libreville sur la TV nationale qui est suivie dans le monde entier?Vous qui defendez le PDG(PDGISTE-à MORT) dites-moi un peu ce que vous pensez de ce ministre qui contredit son patron publiquement?c'est tres honteux pour un gouvernement qui se dit responsable.Dans d'autres pays,soit le premier ministre demissionne soit le ministre est viré.Comme au Gabon nos dirigeants sont nés avant la honte,personne ne parle et personne ne reagit,mçme le president de la republique.Je sais maintenant pourquoi le Gabon est le seul pays au monde dont son president de la republique (OBO)a été gifflé(KEREKOU) et insulté publiquement(GBOGBO).Si le PDGISTE-A-MORT peut me donner quelques reponses à mes questions.Et sachez que tous les opposants sont des gabonais avant tout et à Mr NDOUNGOU de penser à son defunt collègue ivoirien sous GBAGBO avant de venir toujours s'exposer publiquement.

12.Posté par AMS le 28/09/2011 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous allons descendre dans la rue pour dénoncer cette élection qui est déjà truquée. Si Ndougou n'est pas d'accord qu'il envoi ses mercenaires pour nous tuer.

11.Posté par Alphonse IBOUDJI ZOGA le 28/09/2011 01:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Donc les pédegiste pense qu'ils vont tendre des embuscades à nos opposants ou les prendre en otage encore comme au siège du PNUD non la ils vont bien rêvés en monochrome couleur grise à se ronger les ongle de honte vivra bien qui resitera malgré votre faux couvre feux , vos menaces planifier nous irons dans la rue pour la liberté de notre pays trop c'est trop vous irez au élection seul bande de voyous fortuné d'escroc de la nation le peuple soufre vous vous tapez des voyages des nana , des voitures , des maison a cassé l'élastique d'un string et vous jouer au dure après avec le peuple quand trop c'est trop nous allons tous mourir y'auras pas que les pauvres cette fois pour prendre les balles de vos milices pas de démocratie avec biométrie fiable pas d’élection correcte correcte blabla c'est fini nous tous nous passons à l'acte quelque soit l'endroit ou vos intérêt serons nous vous ferons face .

10.Posté par MLUTHERKING le 27/09/2011 21:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mon frère tu mens il n'y aura pas d'elections sans biométrie, bin on verra qui est plus fort cette fois ci.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...