News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Le gouvernement dénonce "incantations stériles" de l’opposition

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 5 Novembre 2011 à 23:46 | Lu 1150 fois

Réagissant à la déclaration faite par l'opposition gabonaise et la société civile, le 2 novembre dernier, à travers laquelle elles appellent solennellement le peuple gabonais à s'opposer et à empêcher l'organisation des élections du 17 décembre, le gouvernement a pris à témoin «l'opinion nationale et internationale sur l'état d'esprit belliqueux de ces compatriotes» et réaffirmé «sa ferme détermination d'organiser les prochaines élections législatives de manière juste, transparente et crédible». Ci-après l’intégralité du communiqué lu à la télévision par le ministre de l’Intérieur Jean-François Ndongou.



Gabon : Le gouvernement dénonce "incantations stériles" de l’opposition
Communiqué du gouvernement gabonais

Dans leur déclaration du mercredi 2 novembre 2011, les partis politiques de l'opposition regroupés au sein du CPPA, du FSG et certains de l'ACR appellent notamment l'opposition gabonaise et la société civile à s'opposer et à empêcher l'organisation des élections législatives de décembre 2011.

Le gouvernement marque son étonnement et exprime sa vive désapprobation face à ce comportement subversif et à ces propos irresponsables.

En effet, le Gabon est un Etat de droits, où les droits individuels et collectifs sont garantis à tous. Il en est de même de la liberté de penser, d'opinion, d'expression, de communication ainsi que celle d'aller et venir à l'intérieur du territoire dans le respect de l'ordre public.

Le vote, est un droit exercé par le peuple dans le choix de ses Représentants. Il ne constitue en aucun cas une obligation.

En appelant ce jour le peuple gabonais à s'opposer et à empêcher l'organisation des élections législatives 2011, une frange de l'opposition gabonaise viole de manière grave les dispositions de la loi fondamentale de notre pays en même temps qu'elle incite inutilement au désordre, à l'incivisme, aux voies de fait, à la violence.

A ce stade, le Gouvernement de la République prend à témoin, l'opinion nationale et internationale sur l'Etat d'esprit belliqueux de ces compatriotes.

Le Gouvernement invite tout au contraire les honnêtes gabonais, électrices et électeurs à se préparer et à remplir toutes les conditions requises afin de prendre part sereinement aux prochaines élections et à ne pas accorder de crédit aux incantations stériles de cette fraction de l'opposition à la recherche d'un second souffle.

Le gouvernement saisit par ailleurs cette occasion pour réaffirmer une fois de plus au peuple gabonais ainsi qu'aux partenaires internationaux sa ferme détermination d'organiser les prochaines élections législatives de manière juste, transparente et crédible.

Fait à Libreville, le 02 novembre 2011.

Le Ministre de l'Intérieur, de l'Immigration et de la Décentralisation

Jean François Ndongou


Source : Gaboneco.com

Samedi 5 Novembre 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1150 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

12.Posté par Thomas le 15/12/2011 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En tout cas moi comme plusieurs autres iront voter!!!

11.Posté par Michelle le 15/12/2011 19:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je crois que, dire aux gabonais de pas se présenter dans les bureaux de vote pour élirer le candidat de leur choix est la preuve d'un manque de responsabilité et je pense aussi que le peuple n'a pas besion de pareille sensilisation en ce qui concerne ces droits et devoirs.

10.Posté par monpays le 09/11/2011 00:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La détermination des militants de base de l'UPG à faire triompher la dernière volonté de feu Pierre Mamboundou, à savoir: "pas de biométrie, pas de transparence, pas d'élection" vient d'atteindre son apogée. En effet les primaires que devaient tenir l'UPG fantôme des "a...ssassins" de Pierre Mamboundou n'ont plus eu lieu . renvoyées à deux reprises à cause de l'opposition des militants qui ont investis le siège du parti depuis vendredi dernier jusqu'à ce jour pour empêcher leur tenue, les membres du secrétariat exécutif de cette faction de putchistes ne se sont même plus présenté ce mardi 08 novembre au siège du parti où les militants les attendaient de pieds fermes pour régler leurs comptes, si ces derniers persistaient dans cette voie de liquidation du parti. Officiellement, aucun candidat ne se présentera aux législatives prochaines sous la bannière de l'UPG. Fidèle Waura et Mathieu Mboumba Ndziengui doivent chercher les voies et moyens d'aller rembourser l'argent qu'ils ont pris du pouvoir usurpateur établi au Gabon. Pour les militants de l'UPG, le mot d'ordre de l'ensemble de l'opposition gabonaise et la société civile reste d'actualité et sera scrupuleusement suivi sur le terrain; à savoir, "pas de biométrie, pas d'élections" ça suffit comme ça !!!

Bravo Upgistes de Librevile et upgiste de la diaspora. Quant a Waura, Mboumba Nzienguy et Mobamba, revenez a la maison. Vous etes perdu.

9.Posté par BOYCOTT le 07/11/2011 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’idée de boycott des prochaines élections législatives du 17 décembre prochain au Gabon n’est pas pour déplaire à la majorité constituée par les parties d’opposition, la société civile et le peuple. Cette adhérence s’explique par le fait que maintes fois, à plusieurs occasions, le PDG a tout fait pour confisquer le pouvoir en crachant sur la volonté réelle du peuple. Tous les efforts mis en place pour instaurer des bases démocratiques au Gabon et ainsi assurer la tenue d’élections libres et transparentes et le respect du choix du peuple ont été mis en soutane par notre très cher parti au pouvoir, le PDG.

Aucune élection ne peut se mériter le titre ou la nomination d’élections transparentes malgré tous les efforts mis dans ce sens. Aujourd’hui le peuple constate une fois encore avec amertume qu’il a été trahi par le pouvoir en place et ses alliés et que ceci risque de se reproduire si des mesures austères ne sont pas prises.

Considéré comme salutaire, le mot d’ordre « PAS DE BIOMÉTRIE, PAS DE TRANSPARENCE, PAS D’ÉLECTION » initié par les parties d’opposition et les acteurs de la société civile vient répondre aux prières des citoyens à savoir de voir un bloc solide face à la machine à tricher du PDG capable de contrer toutes mesures anti-démocratiques et poser la pierre sur laquelle seront montées les fondations d’un Gabon démocratique.

Le mot d’ordre ayant fait son bout de chemin, et la date butoir des prochaines élections avançant à grand pas, il est temps de se pencher sur quelques stratégies de boycott pour agir tôt de façon efficace et non improvisée:

Stratégie de communication : d'abord, il faut informer, rassembler, et aller vers le peuple en utilisant les moyens mis à notre disposition « SMS, tractations, TV plus (qui risque d’ailleurs d’être interrompue comme à l’accoutumé, journal écrit et en ligne, face book, bouche à oreille, porte à porte, radio, église, affiche…»;
Il ne faut pas attendre que les initiateurs du mouvement fassent tout.
Stratégie de Visibilité : clip de musique de propagande, T-shirt, casquette à l’éfugie du mouvement «« PAS DE BIOMÉTRIE, PAS DE TRANSPARENCE, PAS D’ÉLECTION » en mémoire de PIERRE MAMBOUNDOU et de ceux avant lui qui sont tombés (REMDJAMBÉ, PIERRE CLAVER NZENG…)
Stratégie de Dispersion : pour réussir à déjouer les actions de répression du PDG;
Stratégie de désobéissance nationale : demander au peuple d’aller travailler mais de ne rien faire pendant une semaine pour mettre à mal le roulement de la machine ou demander au peuple de rester chez soi pour faire pression;
Stratégie PAS D’ÉLECTION: demander au peuple de ne pas répondre à l’appel du PDG pour aller les voter.
Stratégie de face à face : en dernier recours il faut songer à initier des marches de contestations PACIFIQUES direction la présidence, la Cour Constitutionnelle, le siège de la CÉNAP, le ministère des affaires intérieurs, la RTPDG…

Quelque soit la stratégie choisie: il vaut mieux se battre avec des mots et des actions pacifistes qu'avec des morts!!!

8.Posté par BOYCOTT le 07/11/2011 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’idée de boycott des prochaines élections législatives du 17 décembre prochain au Gabon n’est pas pour déplaire à la majorité constituée par les parties d’opposition, la société civile et le peuple. Cette adhérence s’explique par le fait que maintes fois, à plusieurs occasions, le PDG a tout fait pour confisquer le pouvoir en crachant sur la volonté réelle du peuple. Tous les efforts mis en place pour instaurer des bases démocratiques au Gabon et ainsi assurer la tenue d’élections libres et transparentes et le respect du choix du peuple ont été mis en soutane par notre très cher parti au pouvoir, le PDG.

Aucune élection ne peut se mériter le titre ou la nomination d’élections transparentes malgré tous les efforts mis dans ce sens. Aujourd’hui le peuple constate une fois encore avec amertume qu’il a été trahi par le pouvoir en place et ses alliés et que ceci risque de se reproduire si des mesures austères ne sont pas prises.

Considéré comme salutaire, le mot d’ordre « PAS DE BIOMÉTRIE, PAS DE TRANSPARENCE, PAS D’ÉLECTION » initié par les parties d’opposition et les acteurs de la société civile vient répondre aux prières des citoyens à savoir de voir un bloc solide face à la machine à tricher du PDG capable de contrer toutes mesures anti-démocratiques et poser la pierre sur laquelle seront montées les fondations d’un Gabon démocratique.

Le mot d’ordre ayant fait son bout de chemin, et la date butoir des prochaines élections avançant à grand pas, il est temps de se pencher sur quelques stratégies de boycott pour agir tôt de façon efficace et non improvisée:

Stratégie de communication : d'abord, il faut informer, rassembler, et aller vers le peuple en utilisant les moyens mis à notre disposition « SMS, tractations, TV plus (qui risque d’ailleurs d’être interrompue comme à l’accoutumé, journal écrit et en ligne, face book, bouche à oreille, porte à porte, radio, église, affiche…»;
Il ne faut pas attendre que les initiateurs du mouvement fassent tout.
Stratégie de Visibilité : clip de musique de propagande, T-shirt, casquette à l’éfugie du mouvement «« PAS DE BIOMÉTRIE, PAS DE TRANSPARENCE, PAS D’ÉLECTION » en mémoire de PIERRE MAMBOUNDOU et de ceux avant lui qui sont tombés (REMDJAMBÉ, PIERRE CLAVER NZENG…)
Stratégie de Dispersion : pour réussir à déjouer les actions de répression du PDG;
Stratégie de désobéissance nationale : demander au peuple d’aller travailler mais de ne rien faire pendant une semaine pour mettre à mal le roulement de la machine ou demander au peuple de rester chez soi pour faire pression;
Stratégie PAS D’ÉLECTION: demander au peuple de ne pas répondre à l’appel du PDG pour aller les voter.
Stratégie de face à face : en dernier recours il faut songer à initier des marches de contestations PACIFIQUES direction la présidence, la Cour Constitutionnelle, le siège de la CÉNAP, le ministère des affaires intérieurs, la RTPDG…

Quelque soit la stratégie choisie: il vaut mieux se battre avec des mots et des actions pacifistes qu'avec des morts!!!

7.Posté par King le 07/11/2011 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En date d’aujourd’hui, le Peuple gabonais doit savoir que les partis politiques suivants ne prendront pas part aux prochaines élections législatives,et
Appelle solennellement le peuple gabonais à s'opposer et à empêcher l'organisation de ces élections.
ACR :
- Union du Peuple Gabonais (UPG) ;
- parti Socialiste Gabonais (PSG) ;
- parti cercle Oméga (PCO) ;
- rassemblement National des Bûcherons (RNB).
CPPA
- Congrès pour la démocratie et la Justice (CDJ) ;
- mouvement de Redressement National (MORENA) ;
- mouvement de Redressement National Unioniste (MORENA UNIONISTE) ;
- parti Gabonais du Progrès (PGP) ;
- Union Nationale (UN) ;
- Union Républicaine pour la démocratie et le Progrès (URDP).
FSG
- Forum Africain pour la Reconstruction (FAR) ;
- mouvement Émancipation Socialiste du Peuple (MESP).
APPO
- Forces Patriotiques Unies (FPU) ;
Unis-nous vaincrons

6.Posté par King le 06/11/2011 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ne nous dispersons pas dans nos idées,la lutte pour un véritable état de droit dans notre pays,est un marathon,mais nous sommes déjà à miparcours. ceux qui sont fatigué peuvent marcher pendant le parcours ne jamais s'arrêtez.
Nous avons la majorité,mais pas d'armes!
Nous avons une cartouche notre détermination!
Nous avons supporté 44 ans ce n'est pas 5 ans ou 7 ans qui vont être un obstacle pour nous!
Ceux qui veulent allez aux élections sans biométrie sont des lâches et peuvent partir!
Nous les vrais combattants pour la justice,nous disons que la biométrie est incontournable pour nous elle nous permettra d'avoir:
1-une liste électorale propre et sécurisée.
2-de mettre fin aux votes multiples,et aux transports d'électeurs.
3-démasqué rapidement les étrangers.
4-là carte d'électeur va être unique et a vie.
5-le fichier électoral va être difficile à tripatouiller...
Donc il est nécessaire de rendre un hommage à ces vaillants hommes et femmes de ça suffit comme ça,
Pour leurs déterminations.
restons mobiliser unis nous vaincrons!

5.Posté par carabine le 06/11/2011 14:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ndougou,
éssek ne we nkouk éssek, il mieux pour toi de continuer d' aller boire tes sovibor à l' avenue de cointé dans la discrétion.
moi carabine, je t' aurai!
si tu ne le sait pas, les marabouts du Benin ont dit à ton calba que son temps est presque fini, accrmobessi le sait.
Même la maison qu' il construit à la pointe denis est une poudre aux yeux, il sait que sa fin est proche.

4.Posté par Salomé le 06/11/2011 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PAUVRE TYPE QUE DES DESPOTES SATELLITE ET TOUPILLE VIREVOLTANTE TROP NUL POUR PAS COMPRENDRE QUE SA VA CASSER UN JOURS AH AH POUVOIR QUAND TU NOUS HALLUCINE TA FUMÉE DEVIENS VAMPIRE A NOS ÂMES QUE FERONS NOUS QUAND VIENDRAS LE JOURS DE NOTRE FUITE VERS QUI ? VERS QUEL DESTINATION EN PANTALON EN CALEÇON OU EN SLIP NOUS IRONS DE NOTRE TRÔNE OU NOUS NE VOULONS QUE REGARDER LES AUTRES ORGUEILLEUSEMENT ET AVEC DÉDAIN BIENTÔT LA COLOMBE TERRASSERA LE FAUX CON .

3.Posté par Mone fang le 06/11/2011 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon frère eyelle bien dit! Tu as trouvé le mot qu'il fallait à cet avatar NDONGOU. Le Gabon a une économie de rente d'ou le partage des richesses doit être imposé. Avant d'emmener le débat si loin.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...