News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Le gouvernement d'Ali Bongo annonce 60% aux dépenses de son Etat et 40% aux investissements

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Jeudi 26 Novembre 2009 à 17:19 | Lu 1079 fois



Gabon : Le gouvernement d'Ali Bongo annonce 60% aux dépenses de son Etat et 40% aux investissements
Son assemblée en date du 26 novembre dans la déclaration de son Prémier Ministre, sa politique devant conduire à la mise en oeuvre d'un programme de dévéloppement de son Gabon émergent, lequel Ali Bongo a été auto proclamé Président.

Il a précisé que son bidjet sera reparti en deux parties, dont 60% aux dépenses de fonctionnement et 40 % aux investissements.


LVDPG

Jeudi 26 Novembre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 1079 fois




1.Posté par St.Michael le 26/11/2009 17:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AliBen, président illégal/illégitime ainsi que le Gouvernement qui lui est régis.
Au non de quoi et au non de qui ce gouvernement imposteur va présider aux destinées du peuple qui ne l’a pas choisi ???

Just a merely and baseless diversion…Amen.

2.Posté par Ali7 le 26/11/2009 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi pas 60% d'investissements et 40 % pour le fonctionnement. Avec 60% d'investissement on crée plus d'emplois et on donc on fait redémarrer l'économie.

3.Posté par TOUS A LA RESISTANCE le 26/11/2009 18:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le pere n avait il pas la meme politique budgetaire!

pour ma part cest surrealiste, 60% au fonctionnement mais on fait fonctionner quoi? quand on sait que les queue de budgets sont mis dans les poches des membres du gouvernement et de leur delegues de credits en complicite avec le ministere des finances pour des marches fictifs et des cylindres au nom de leur differents departements!

cest une honte quand on sait que chaque administration peut etre amenee a investir dans le social, en deployant par exemple ces queux de budget dans la construction des logements sociaux de leur agents, une bonne chose qui viendrait aider le ministere s en charge de ces questions, malgre d enormes moyens degages a cet effet chaque annee! que devient la SNI, la Banque de l Habitat du Gabon? que des cauchemards! quand on sait la masse d argent et les credits qui sont alloues a ces institutions chaque annee civile.


que des vrais audits soient menes pour de queux de budget car a ce nivaux, il ya un grand desordre et un cafouillage orchestre par les ministres respectifs et le patron des finances aux grande dame du contribuable, quel gachis!


il y a meme des departements qui ont trop d argent pour quoi faire qu en sait que les conditions de travail de leur agents demeurent toujours les memes chaque annee civile!

60 milliards! 36 millirad! 25 milliards, 15 millirds,ahhhhhhhhh a y scruter de pret la la Loi de fiance chaque annee le Gabon mon pays une vraie bananeraie ou les singes paisiblement peuvent voltiger de feuillage en feuillage!


il nous faut une vraie hortodoxie , mais d ' ou nous viendrait elle? certainement pas d Ali09 car les mentalites sont les memes, trop gloutons!

l avenir nous le dira!

4.Posté par Le vigile le 26/11/2009 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En réponse à « CRITIQUE OBJECTIVE »

Cher(e) "Critique SUBJECTIVE",, ho ! pardon! Critique Objective (soi-disant).

Je pense, et il n'y a aucun doute dessus, que vous n'avez pas véritablement compris le fond de l'intervention de Mr Ndjimba José ; ce qui n'est pas étonnant du reste, vous êtes assurément étranger(e) vous-même.

Sans vouloir revenir sur ce qui a été clairement exprimé par N.José, je vous renvoie à une relecture plus intelligente de son post, si tant est que vous en ayez la capacité.

La question de la déviance ou de la dégradation des mœurs dénoncée n'est pas propre au Gabon. Nul ne prétend non plus qu’elle n'engage que des étrangers. Elle est présente sous tous les cieux; pas plus au Gabon qu'ailleurs; cependant, ce qu'on dénonce ici, c'est le fait que la dégradation des mœurs ainsi que tous les phénomènes qui l’accompagne (viol, grossesses précoces, prostitution…) aient très curieusement émergé et pris de l’ampleur à des proportions gravissimes avec l’arrivée des ouest africains, des congolais et autres immigrés sur le sol gabonais.

Avant votre arrivée, nos villages, villes et quartiers étaient plutôt des havres de paix où il faisait bon vivre. On pouvait aller où l’on veut à n'importe quelle heure de la journée ou de la nuit. Nous vaquions paisiblement à nos différentes occupations. Puis vint l'époque des terribles cool mondjers, des viols, des braquages à la sauvette ou à main armée. Qui peut exonérer les étrangers de ces phénomènes sociaux ?

Sur le problème spécifique des mœurs, je sais par expérience que vous pouvez séjourner facilement 1 an au Mali, au Niger ou au Sénégal sans voir, même de loin, a fortiori de près, la cuisse d'une femme; mais au Gabon, on n'a pas besoin d’avoir fait. Pourtant ce n'était pas cela avant que bongomar ne fasse venir des contingents d'étrangers chez nous. Ce n’est pas non plus le seul fait de la misère ; autrement, c’est nous l’immigration aurait pris un axe contraire ; c-à-d, c’est qui nous serions déplacés vers vos pays.

Il ne fait aucun doute qu'il y a eu et il y a encore ceux qu'on pourrait qualifier de "bons étrangers". Ceux qui respectent nos valeurs, nos us et coutumes, notre culture, tout en faisant preuve de respect, de retenue et de responsabilité. Ceux là malheureusement ne sont pas bien nombreux et sont noyés par la masse de crapules, corrupteurs et autres intrigants.

Si pour des raisons évoquées plus haut, vous voulez fermer les yeux dessus et rejeter toute la responsabilité sur l'incapacité supposée, donc non avérée des gabonais, vous n'y êtes pas du tout. Faites un tour à la mairie pour assister à la procédure de délivrance des n° de taxi, vous serez édifiés. Ce sont des togolais et béninois qui servent d'intermédiaires pour obtenir le fameux sésame. De même, allez au Trésor public, vous trouverez toujours soit un sénégalais soit un béninois qui puisse vous avoir en quelques heures, moyennant de fortes sommes d’argent, les visas tant convoités auprès des différentes directions et même faire aboutir très rapidement votre dossier, quel qu'il soit. Allez-y au port ou à l'aéroport pour sortir votre marchandise de la douane, c'est encore des camerounais, congolais et autres. Vous voulez acheter du sable, ce sont toujours des sénégalais incapables de placer deux mots français qui vous le fournissent. Ne parlons même pas des marchés ou du secteur de la vente, ce sont encore des béninoises, des camerounaises, togolaises sénégalais nigérians qui vous vendent avec arrogance des produits de contrefaçon et de la pacotille. Tiens à la gare routière par exemple combien de gabonais trouve-t-on propriétaires d'un comptoir de vente de livres d'occasion (dont ceux issus du vol ou de l'incitation au vol)? Que nenni! Partout où vous irez, c'est la même réalité. Avec la bénédiction du ventripotent biaffrais aliben, un malien a même eu l’audace de s’arroger tout un quartier et une voie dite publique de la campagne, reléguant les riverains dans les bas-fonds. En face de l’ancien hôtel Dialogue, c’est le fils d’obiang nguema qui a construit des immeubles ; le grand pavé de bâtiment laid, du reste inachevé, en face des box de St Michel appartient encore à un ouest africain. Mais bref, je ne vous apprends rien puisque comme je l'ai dit plus haut, vous êtes vous-même incontestablement un maillon fort de ce système.

Aujourd'hui, il n'y a pas de honte ni de gêne à dire et dénoncer haut et fort que le gabonais n'a plus de place nulle part chez lui ! Ce n'est pas l'expression d'un mépris pour les autres, ni de la xénophobie et moins encore une quelconque forme malsaine de chauvinisme. C’est tout simplement l’expression d’un malaise, un étouffement ressenti de plus en plus fort par la majorité des gabonais VRAIS. Nous sommes véritablement envahis par vous; pourtant autant lorsqu’on analyse et on observe le fond des choses, le niveau d'intelligence du gabonais est un cran au dessus de celui de ses voisins. Dans quel autre pays d'Afrique et même du monde a-t-on vu ça?

Hé bien parlons-en des petits métiers que l'on prétend à tort que les gabonais rechignent. La cordonnerie, la maçonnerie, le travail du bois comme la vulcanisation, là encore, il se trouve que ce sont des secteurs saturés par les mêmes parasites. Pourtant ce n'est pas faute d'essayer. Pour illustration, le LTNOB forme des jeunes à ces petits métiers. De même il y a ceux nombreux volontaires qui apprennent dans le tas mais très souvent ne trouvent d’opportunités parce que vous autres avez déjà tout pris tout envahi comme des bandes de mange-mil, des sauterelles ou des vautours, des PARASITES !

Vous avez ourdi un VERITABLE COMPLOT CONTRE ET AUTOUR DE NOUS autres et le peu que nous pouvons gagner dans l'administration, vous venez encore nous le soutirer avec mille et un subterfuges. Il n’est qu’à voir le long des rues et les abords des feux rouges, si ce n’est pas un vieux gourou d’apparence famélique à la longue barbe blanche qui mendie (on se demande d’ailleurs comment des individus pareil ont pu survivre au voyage, que l’on dit long et terrible), c’est des de bons gaillards et gaillardes qui viennent vous proposer à l’informel des produit dont on ne sait comment ils sont sortis du port douanier. Devant les CKDO, à Mbolo, à l’aéroport, les box, galeries, étales et même les stations service sont tous aux mains des ouest africains. Comment ont-ils réussi à s’installer de cette façon sans la complicités des salopards comme les bongo ? C’est chose impossible !

Partez volontairement chez vous! Allez y vivre et on verra comment les secteurs que vous aurez délaissés vont tomber sans plus se relever. A la vérité, c'est une utopie une chose quasi irréaliste SAUF… puisque vous ne pouvez plus vous passer de notre pays et plus on aura des salauds comme ali bongo le biaffrais à la tête de ce pays, plus il y aura du bordel, du marasme et plus ça arrangera vos affaires pas vrai?

Alors si vous voulez vous voiler la face pour avoir bonne conscience et tenter de tromper voir distraire le monde par vos arguties ou propos volontairement spécieux, je confirme moi aussi QU'IL Y A EU EFFECTIVEMENT DES DRAMES (pas sûr que vous compreniez le sens de ce mot) et NON DES MOINDRES, VECUES AVEC LA DOULEUR QU'ON PEUT IMAGINER, PAR LA FAUTE DES OUEST AFRICAINS, DES CONGOLAIS NIGERIANS, GHANEENS DANS DES MILLIERS DE FAMILLES GABONAISES. Ce qui en aucun cas n'exclut l'implication des gabonais de souche. Alors, avant de vous exprimer dans des forums, VOUS FEREZ MIEUX, PRENDREZ SOIN DE BIEN COMPRENDRE LE FOND DES CHOSES. MAIS JE DOUTE QU'UN ETRANGER DE VOTRE ESPECE SOIT AUJOURD’HUI CAPABLE DE RECONNAITRE LE TORT QUE SA PRESENCE A CAUSE ET CAUSE ENCORE AU GABON. Parce que C'EST FRANCHEMENT AHURISSANT QU'UN INDIVIDU ENTRE FRAUDULEUSEMENT SUR NOTRE TERRITOIRE PARVIENNE A NOUS REVENDRE QUELQUES MOIS APRES NOTRE PROPRE SABLE; UN PRODUIT NATUREL DE NOTRE PAYS. Comment a-t-il fait pour s'en approprier? Qu'une togolaise ou une béninoise vienne nous revendre la banane et l'arachide plantées dans nos villages. Le comble est que non seulement vous nous revendez à des prix fous nos propres produits obtenus pourtant avec des miettes, mais encore, vous prenez notre argent et VOUS NOUS MEPRISEZ EN DISANT A QUI VEUT L’ENTENDRE QUE NOUS NE SAVONS RIEN FAIRE ! Langage tenu aussi en coulisse par la majorité des blancs, en tête desquels les français, alors qu’ils pillent nos ressources industrielles depuis des siècles pour développer et faire le bonheur de leurs pays respectifs ; les chinois compris.

J'ai eu l’opportunité de faire mes études avec des ouest africains et des congolais, jamais aucun n'a été devant moi et je sais que mon cas n'est pas isolé. J'ai été intervenir dans nombre de ces pays, et j'ai vu en direct la bêtise et l'abrutissement au naturel. Quelle alchimie peut donc expliquer qu'on en vienne à nous berner, flouer et narguer de la sorte dans notre propre pays??? LA REPONSE EST SIMPLE. DES CONNARDS COMME ALIBEN LE BIAFFRIAIS OU SONT DEFUNT PERE ADOPTIF BONGOMAR AVEC L'APPUI DE LA FRANCE ONT OURDI UN VERITABLE COMPLOT MACHIAVELIQUE CONTRE LE PEUPLE GABONAIS. Mais cela va s'arrêter car nous vouons une haine féroce et éternelle à ces gens là. Les étrangers n'ont donc qu'à bien se tenir en attendant le vent dévastateur du changement.

Trêve donc d'arrogance cher "machin subjectif"!

5.Posté par la fleche le 28/11/2009 00:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vraiment apparament il n y a q des totos qui entour ce type;60% pour faire foctionner quoi? avc 40% quelle empois peut il creee et investir. c'est du vrai n'importe koi tou ca.

6.Posté par Critique objective le 30/11/2009 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Réponse au vigile:

Cher vigile, garant des mauvaises, pardon, bonnes habitudes gabonaises je répondrait point par point à votre argumentaire excessivement long mais interessant :

1. Je suis gabonais pur souche et pur sang.

2. La déviance des moeurs n'est pas propre à notre pays seulement, ça je vous l'accorde. Cependant, sachez, monsieur que beaucoup de grands bandits étaient de vrais gabonais du temps des cools et non des expatriés. Certes les expats sont venus avec leurs moeurs (Bonnes et mauvaises) mais est-on obligé de copier ce qui est mauvais chez autrui? Ceci relève du choix de chacun. Chacun est libre de choisir sa voie donc imputer la déviance des moeurs à la simple présence des expats est exégéré à mes yeux.

3.L'occupation majoritaire des expats dans les petits métiers et l'entreprenariat est le fruit de la culture de la facilité que le gabonais a acquis au fil des années. Cette facilité a été malheureusement le fruit d'OBO qui, au lieu de pronner ou d'encourager l'entreprenariat personnel, a plutot inculqué aux populations la culture du "BUREAU ET HAUTE FONCTION ADMINISTRATIVE = TRAVAIL TRES HONORABLE". En effet, le gabonais, et si franchement vous avez plus de 30 ans vous devez obligatoirement le savoir, avait la culture du bureau. Il voyait le commerce (vente à l'étalage) ou alors les petits métiers (Voirie, gardiennage, taximan, réparation outils ou autos, cordonnerie, maçonnerie etc.) comme des sous-métiers et avait du mal à les effectuer. Conclusion: Les Expats, voyant ces secteurs libres et à forte demande, ils s'y sont investis tout simplement. Aussi, quand le gabonais s'est réveillé de sa longue utopie, il était déjà trop tard car ils avaient déjà tout investi.

4. La déviances des moeurs est le fruit purement et simplement de la pauvreté accrue dans laquelle se trouve la population gabonaise. En effet, c'est maintenant que le gabonais devient combatif sans attendre quoique ce soit de l'Etat pour s'ensortir et prend conscience que le papier est important. Beaucoup de gabonais ont commencé l'école mais combien sont arrivés au bout du chemin? Vous me direz que c'est la faute de l'Etat (Manque de structures éducatives viables) ce qui n'est pas totalement faux. Mais à y analyser de plus prêt, beaucoup de jeunes se sont laissés entrainés dans des futilités au risque de compromettre leurs études en privilégiant l'éphémérité sous la haute inspiration des cultures étrangères. le gabonais est caractérisé pour systématiquement copier ce qui est mauvais chez autrui car, plus facile, que de copier ce qui est difficile mais prolifique. Conclusion: Il est facile de se taper une minette de 15 ans parceque on a des moyens financier assez conséquent.
Par ailleurs, le gabonais brille par son égoïsme chronique. Il n'aime pas le bien d'autrui et si il a la possiblilité d'en tirer profit au détriment des moeurs gabonaises, il se se gênera pas. De ce fait, on verra beaucoup de prof ou DG pratiquant le droit de cuissage avec comme slogan: "On obtient rien sans rien" ou "J'ai galéré pour avoir ça donc toi aussi tu dois galérer"...

5. Il est facile de comprendre pourquoi ces étrangers sont influent dans certaines administrations vu qu'ils sont majoritaires dans les activités y afférente. Je vous l'ai expliqué plus haut. CQFD.

6. En terme d'intelligence c'est totalement faux. Aucun pays ne possède de personnes plus intelligentes que d'autres car dans chaque pays il existe des intellectuels qui se valent ou se dépassent.

7. Il est évident que l'Etat est pour beaucoup dans la prédominaces des expats dans ces secteurs à cause des bizness qui s'y déroulent.Mais, ceci encore est le fait que beaucoup de gabonais n'ont pas voulu pendant longtemps se plonger dans le milieu des affaires. A l'époque, je me rappelle, quand devant les parents ont parlait de faire du "Bizness" en parlant des affaires, les parents voyaient déjà le coté sombre de cette activité sans analyser les bons cotés de cette affaire. Conclusion: Si il fallait nous foutre des batons dans les roues pour qu'on arrête de le faire, ils le faisaient sans hésiter.

8. A l'étranger, le gabonais est vu sous cet angle comme aimant la facilité. Le gabonais vaut mieux que ça. Franchement. Cependant, reconnaissons d'abord ce sui ne va pas si on veut redorer notre blazon et évitons de toujours tout rejeté sur l'étranger alors que nous avons une grande part de responsabilité dans ce qui s'est passé et se perpétue, malheureusement aujourd'hui. Même si ALI s'en va, nous n'évoluerons pas si nous ne changeons pas de mentalité.

9. je suppose que vous êtes instruit. Cependant, vu le niveau (Je l'estime à assez élevé du à la qualité de votre vocabulaire) je suis considérablement déçu au finish de votre argumentaire car vous n'avez pas utilisé la technique de l'argumentation: Argument , contre argument en analysant les faibles de son argement et synthese, la reunification des deux. Par ailleurs, j'estime que vous êtes un élément dangereux pour notre pays car la haine envers les expatriés nous causera beaucoup plus de tord à tout les plans qu'autre chose (Relations diplomatique, commerciales etc.). Soyez réaliste, posé et pas passionné dans vos réactions et pensées et vous comprendrez mieux de quoi je parle.

7.Posté par L'Esprit le 01/12/2009 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La famille Bongo s'accroche au pouvoir pour piller les richesses du Gabon. C'est la mission d'Ali Obi Jophrey Bongo Ondimba Dabany. Il ne faut surtout pas s'attendre à ce qu'il rapatrie quoi que ce soit. Cela n'aurait aucun sens.
Ce que Biyoghe Mba semblait présenter comme budget d'investissement c'est en réalité le chiffre prévisionnel des sommes qui seront détournées au budget de l'Etat. Car voler et détourner, c'est tout ce dont ces minables ont l'expertise. Des esprits aussi étriqués et vils ne sont pas capables d'actes nobles et éthiques. Heureusement, la partie sera de courte durée. C'est sûr et certain !!!!

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...