News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Le général Ntumpa Lebani «va bientôt parler»

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 20 Mai 2014 à 08:33 | Lu 3004 fois

Que dira-t-il plus de 18 mois après sa sortie de prison ? Telle est la question qui taraude les esprits au Gabon après la publication, le lundi 19 mai 2014, par le bimensuel La Nation, d’une interview de l’épouse du général Jean Philippe Ntumpa Lebani, qui a passé trois ans en prison après son inculpation pour avoir fomenté un coup d’État. La dame revient sur la vie de son époux un an et demi après sa sortie de prison et ses démarches pour sa réhabilitation.



En annonçant au peuple gabonais que le général Jean Philippe Ntumpa Lebani, qui a passé trois ans en prison après son inculpation pour avoir fomenté un coup d’État, se porte bien, la son épouse s’inquiète tout de même des conditions de vie qui ont suivi la libération de l’ancien secrétaire général du Conseil national de sécurité, alors que certains confrères l’avait annoncé réhabilité et en stage. «Nous sa famille, nous sommes rapidement rendus compte qu’il s’agissait d’une liberté de façade (…) Je suis loin de dire que le général jouit de toutes ses libertés. Il vit plutôt en résidence surveillée», affirme-t-elle avant de soutenir que la famille vit plutôt «une situation indescriptible».

Pourtant on avait alors pensé qu’aussitôt remis en liberté le vendredi 19 octobre 2012, à la suite d’une grâce présidentielle, l’homme allait enfin entrer dans ses droits ou du moins être réhabilité, ce que les confrères de La Lowé avaient d’ailleurs annoncé il y a quelques semaines, la réaction de Mme Ntumpa est claire : «Le général Ntumpa n’a jamais été admis en stage et encore moins réhabilité». La Première dame du Gabon, Sylvia Bongo, avait été sollicitée en vue de bons office, mais «depuis lors rien n’a été fait. C’est le silence total du côté de la Sablière», indique l’épouse de l’ancien général de la Garde républicaine.

Face à cette situation qui commence à perdurer, Mme Ntumpa Lebani annonce que son mari «va bientôt parler» et qu’il «sera obligé de sortir de son silence». Une telle sortie viendrait en rajouter au malaise qui frappe le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) dont Philibert Andzembé, un ressortissant de la même province que le président de la République et Ntumpa Lebani, vient de se démarquer.

Après trois ans et un mois d’incarcération, Jean Philippe Ntumpa Lebani a été remis en liberté, le 19 octobre 2012, soit onze mois avant son échéance finale. Il avait été condamné, pour atteinte à la sûreté de l’État, à sept ans de prison ferme, dont deux avec sursis. Incarcéré le 3 septembre 2009, Ntumpa Lebani, initialement accusé de «tentative d’atteinte à la sûreté de l’État» avec cinq coprévenus, a été jugé du 21 février au 11 mars 2011, pour «complot» pendant la transition qui a suivi la mort du président Omar Bongo Ondimba en juin 2009. Ce «complot», élaboré à l’insu de son bénéficiaire pressenti, aurait visé à placer Ali Bongo Ondimba au pouvoir.

Lors de son procès, Jean-Philippe Ntumpa Lebani a révélé que le président Omar Bongo avait choisi d’être remplacé à la tête de l’État par son fils Ali Bongo. Voyant que Rose Francine Rogombé, présidente de la République par intérim, pouvait fausser cette volonté et que les sondages commandés par le pouvoir n’étaient pas en faveur d’Ali Bongo, le général avait envisagé un scénario «à la togolaise», mais, ayant eu tout le mal du monde à rencontrer Ali Bongo, il en serait resté au stade de l’idée. Il a ensuite clamé son innocence lors d’une audience de plus de deux heures devant la Cour.

Âgé de 54 ans, Jean-Philippe Ntumpa Lébani est connu notamment pour avoir servi comme attaché de défense près l’ambassade du Gabon à Paris entre 2002 et 2006. Que pourra-t-il donc révéler, s’il venait prochainement à «parler», ainsi que vient de l’annoncer sa femme ?

Gabonreview

Mardi 20 Mai 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 3004 fois




1.Posté par MARI MADO LA DEESSE, L''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''INCONTESTABLE, L''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''IMORTELLE A LA COURS CONSTITUTIONELLE EMERGENTE le 20/05/2014 09:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ON VA ENCORE FAIRE COMMENT CE QUI EST DIT EST DIT COMME CHANTENT LES IVOIRIENS , LE dieu ali odjuku A DECCIDER DE A MALMENER LES GABONAIS PARCEQUIL SAIT QUILS NONT PAS DE COUILLES.NTUMPA VA PARLER, MTUMPA VA PARLER , POUR DIRE QUOI ? GABONAIS TROP MABOULE ET ali VA ENCORE BRIGUER UN 2 MANDAT SANS CRAINTE PARCEQUE YA PERSONNE DEVANT LUI

2.Posté par alino le 20/05/2014 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
franchement on s'en fou de son sort qu'est ce qu'il dira d'interessant rien absolument rien et s'il parle trop il serra remi en tole un point c'est tout . il n'a jamais rien fait pour le pays il ne pense qu'à sa petite personne

3.Posté par LA PASSION DU GABON C'EST MAINTENANT ! le 20/05/2014 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DU GABON PROPOSEE PAR LA NOUVELLE OPPOSITION GABONAISE

LES FONDEMENTS SERIEUX :
• Donner des idées aux hommes politiques gabonais
• Favoriser le développement harmonieux des 9 provinces du gabon
• Dénoncer les mots qui empêchent le Gabon de devenir un ELDERADO
• Permettre l'égalité des chances dans les nominations
• Empêcher la sortie illégale de l'argent sur un budget voté!
• Empêcher la gestion financière unilatérale de la république par son président
• Les aides et emprunts obligataires de l’état doivent faire l’objet d’une modification budgétaire
publiée au JO.


1/ MISE EN PALCE D’UNE ASSEMBLEE CONSTITUANTE EN 2014
• ELABORATION ET BLINDAGE D’UNE NOUVELLE CONSTITUTION
(Mandat politique de 5 ans renouvelable une fois, Election politique à deux tours, Instauration d’un contrôle de la confection du budget et surtout d’un contrôle de la fin de l’exécution budgétaire par les élus, présentation du détail et annexes du budget aux élus, création d’un Tribunal contre l’enrichissement illicite comme au SENEGAL)
• REVISION DU CODE ELECTORALE (révision des modes de désignation et d’élection)
• MODIFICATION DES TEXTES DE CREATION DE LA CENAP
• VALIDATION DE LA BIOMETRIE PAR LES FORCES POLITIQUES
• REFERENDUM D’ADOPTION DE LA NOUVELLE CONSTITUTION


2) NOUVEAU REDECOUPAGE DU GABON EN 7 PROVINCES (PAR REFERENDUM)
• FUSION ENTRE LA PROVINCE DE L’ESTUAIRE ET CELLE DU MOYEN OGOOUE POUR DEVENIR LA PROVINCE DU KOMO (38 km2) : Résolution de l’étroitesse superficielle du moyen Ogooué !

• FUSION ENTRE LA PROVINCE DE L’OGOOUE MARITIME ET CELLE DE LA NYANGA POUR DEVENIR LA PROVINCE DU LITTORAL (43 km2) : Résolution du conflit sur GAMBA (ex district autonome)

• REDECOUPAGE DES CIRCONSCRIPTIONS ELECTORALES (critère de densité de la population)

OGOOUE-IVINDO 46 Km2 64 000 habitants
LE LITTORAL 44 km2 178 000 habitants
LE KOMO 39 km2 731 000 habitants
WOLEU-NTEM 38 km2 157 000 habitants
NGOUNIE 37 km2 101 000 habitants
HAUT-OGOOUE 36 km2 226 000 habitants
OGOOUE-LOLO 25 km2 65 000 habitants


3/ DEMANDE DE DEMISSION DE MADAME MBOURANTSUO DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE (illégitime par les liens familiaux)


4/ DEMANDE DE DEMISSION ILICO PRESTO D’ACCROMBESSI A LA TETE DU CABINET PRESIDENTIEL
(Nomination illégitime malgré l’adoption nuitamment de la nationalité gabonaise)


5/ ETABLISSEMENT DES COMMISSIONS VERITES –RECONCILIATION-JUSTICE ET LANCEMENT DES AUDITS

COMMISSION SUR LES CRIMES RITUELS
COMMISSION SUR LES BIENS MAL ACQUIS
SAISINE DE LA CPI SUR LE MASSACRE DE PORT-GENTIL EN 2009
AUDIT SUR LA VENTE DU PETROLE, DES MINES ET DU BOIS GABONAIS
AUDIT SUR LES ACTONNAIRES PRIVES AU GABON
AUDIT SUR LES PRIVATISATIONS DES SOCIETES PARAPUBLIQUES
AUDIT DES BUDGETS DE L’ETAT GABONAIS DEPUIS 1960
AUDIT SUR L’AFFAIRE ELF AQUITAINE
AUDIT DES FINANCEMENTS ET DES AIDES DE LA BAD/FMI/BM/BEAC/BIRD/AFD
AUDIT DE SUR LA CREATION ET LA CROISSANCE INEXPLIQUEE DE BGFI AU GABON
AUDIT SUR LE FONCTIONNEMENT DE LA MONNAIE CFA DEPUIS 1960
AUDIT SUR LES FONDS COMMUNS AU GABON
AUDIT DE LA FONCTION PUBLIQUE
AUDIT SUR LES RESERVES FINANCIERES DE L’ETAT GABONAIS DEPUIS 1960
RECENSEMENT DES GABONAIS EN EXIL FORCE EN OCCIDENT
AUDIT DES FETES TOURNANTES
AUDIT SUR L’UTILISATION DES EXCEDENTS BUDGETAIRES DEPUIS 1990
AUDIT DES COMPTES FINANCIERS DU PDG DEPUIS 1967
AUDIT DE L’UTILISATION DU PID AU GABON (provision pour investissement diversifié)


6/ LANCEMENT DES MANDATS D’ARRET INTERNATIONAUX
CONTRE SAMUEL DOSSOU POUR VENTE MAFIEUSE DU PETROLE GABONAIS PENDANT
PLUS DE 30 ANS

7/ CREATION DE LA MONNAIE AUTONOME DE L’AFRIQUE CENTRALE : La MAACE
pour renforcer la réactivité de l’exécution budgétaire au Gabon de demain !


8/ DEMANDE D’ADHESION DU SAO TOME A LA CEMAC


9/ RELOCALISATION DES POPULATIONS HABITANT LE CENTRE VILLE DE LIBREVILLE VERS LA PERIPHERIE, AFIN DE MODERNISER LE CENTRE VILLE EN GRATTES CIELS, EN RESEAU GAZIER, RESEAU ELECTRIQUE, RESEAUX TELECOM (COMME A LUANDA)


10/ MISE EN PLACE D’UNE COMMISSION NATIONALE DE COHERENCE DE DEVELOPPEMENT HARMONIEUX DES 9 PROVINCES DU GABON RATTACHEE AU MINSITERE DE L’EGALITE DES CHANCES

De sorte que même pour créer une école au Gabon, le dossier doit être validé par cette commission afin ne pas déséquilibrer le développement harmonieux des 9 provinces du Gabon.
De même toutes les nominations au Gabon doivent être validées désormais par cette instance pour en finir avec les nominations franç-maçonniques et ethniques observées dans les cabinets ministériels et ailleurs …

Tout investissement au Gabon de plus 100 millions de francs doit être justifié auprès de cette commission (c’est le cas des acquisitions des Hummers H3, des Maybacks, des compagnies de transport aérien douteuses, des hôtels ou motels individuels, de la création des sociétés par des gabonais etc.).

Les postes de président des grandes institutions, le poste de premier ministre ou de ministre de finance doivent être accessibles désormais à tous les gabonais issus des 9 provinces du Gabon in chala !


11/ ENTRE AUTRE, AU NOM DU PEUPLE GABONAIS :
• SUPPRESSION DU SENAT
• SUPPRESSION DU C.E.S
• SUPPRESSION DU CND
• DEMANDE DE DISSOLUTION DU PDG POUR UTILISATION FRAUDULEUSE DES MOYENS FINANCIERS ET MATERIELS DE L’ETAT (les débats mono colore du PDG à Gabon TV sont des preuves irréfutables)
• CREATION D’UN TRIBUNAL CONTRE L’ENRICHISSEMENT ILLICITE
• CREATION DE LA HAUTE COUR DE JUSTICE
• CREATION DE LA COUR CRIMINELLE SPECIALE POUR JUGER LES CRIMES DE SANG
• RENFORCEMENT DES POUVOIRS AUX JUGES D’INSTRUCTION (AUTONOMISATION)
• INSTAURATION DE LA PEINE DE MORT AU GABON
• Autres propositions ….


VIVE LA SOUVERAINETE DU GABON RETROUVEE ENFIN EN 2016 !

LA PASSION DU GABON C’EST MAINTENANT !

AU NOM DU PEUPLE GABONAIS SOUVERAIN



Contact : lapassiondugabon2016@yandex.com

4.Posté par pour quoi le redecoupage du gabon ? le 20/05/2014 13:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut comprendre que le découpage actuel du Gabon a été hérité du colonisateur et pose de sérieux problèmes à l’assemblée nationale ou au SÉNAT selon l'opposition gabonaise.

Le découpage qui avait été fait par le colonisateur ne reflète plus la réalité sociologique, économique ou territoriale.

L’ Estuaire qui a en gros, 800 milles habitants a semble t-il, 18 députés à l’assemblée nationale ?

Le haut-ogooué qui a 226 milles habitants aurait 17 députés à l’assemblée nationale !

Le nombre des députés à Libreville doit impérativement être multiplié par 4 afin d'égaler le HO non ?


Le Moyen-ogooué est une province qui n’a que deux minces départements ! ZUT!

GAMBA fut un district autonome qu’Omar Bongo avait isolé de la NYANGA, alors que la quasi totalité des habitants de Gamba sont des punus de TCHIBANGA.
Les nynois avaient réclamé un référendum, mais un petit décret du conseil de ministre d'OBO avait suffit pour faire taire les peuples aborigènes du sud!

Pour preuves :
http://www.lepratiquedugabon.com/fr/actualite/info/46-carte_administrative_du_gabon.html

Sachez que la modification territoriale doit faire l’objet d’un référendum et non pas une injonction d’un simple décret hors la loi du conseil des ministres.

La province du KOMO contiendra l’estuaire et le Moyen-ogooué, pour atteindre une superficie de 39 km2, soit 730 milles habitants. Regarde la carte tu verras que c’est stratégique et une idée maçonnique !

La province de la NYANGA est faible en terme de densité de la population et en superficie.
L’activité dominante est le pétrole. Rattacher cette province à l’Ogooué maritime n’est pas anodin, mais va résoudre les informations que nous avons sur les réseaux sociaux ou des compatriotes critiques nuitamment la décision prise unilatéralement par Omar Bongo de rattacher Gamba à POG.

Les baloumbous, les punus, les vilis, les myénés, les komi sont tous localisés indifféremment dans ce littoral.

La province du Littoral aura une superficie de 44 km2 pour une population de 178 milles habitants.

Il est à noter que les communes ne vont pas disparaître, c’est plutôt les gouvernorats qui vont se délocaliser pour se situer à l’épicentre. Les élus apporteront leur idées en la matière.

2016 ce sera l’affirmation de la souveraineté du Gabon et de la fierté de ses habitants. Advienne que pourra!

LA PASSION DU GABON CE SERA EN 2016 !!

Contact : lapassiondugabon2016@yandex.com

5.Posté par zedicus le 20/05/2014 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi faire tout un tapage sur un officier fut-il un général? il reste un soldat comme tous autres, à la solde d'un pouvoir dictatorial et arrogant. Et que peut-il bien dire, si se n'est mendier son gagne pain. Et d'ailleurs, on n'arrive pas au grade de général sans avoir effectuer une mission qui a fait du mal et en endeuiller certaines familles? même si c’était dans le cadre de son service. le mal c'est le mal. Car, il l'a bien mérité, c'est la récompense de ses fidèles et loyaux services rendus. Dommage que nous ne sommes pas en Egypte ou l'armée, la vraie est souveraine. Toutefois, quelques soit les cas de figure, il a perdu sa crédibilité et c'est peu probable que sa situation soit régulariser pour des raisons sécuritaires a moins de rentrer comme le reste des indignés dans l'opposition. A mon avis, vous êtes tous de mauviettes, l'ennemie en face ne blague pas qui à liquider tout le monde pour se maintenir au pouvoir. Alors, mon cher Ntumpa Lebani, un véritable général ne bas pas en retrait, il meurt au front. Bas toi pour tes droits et pour l'instauration de la démocratie au Gabon. La stratégie la plus sure, est celle qui se conçoit seule à bon entendeur, salut !

6.Posté par Garcia Marcos le 20/05/2014 17:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Armée gabonaise comme armée mexicaine95%de sont de très haut gradés!

7.Posté par LES INDIGNES DU HAUT-OGOOUE le 21/05/2014 13:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CE GENERAL N'EST QUE LE PROTYPE DE L'ELITE QUE LE SYSTEME BONGO A FABRIQUE POUR ASSEOIR SA DICTAURE AU GABON ET TERNIR L'IMAGE DE TOUTE UNE PROVINCE.

LE HAUT-OGOOUE NE DECOLERA PAS TANT QUE LE SYSTEME BONGO-PDG SERA AU POUVOIR. LE PDG MANIPULE LES ALTOGOVEENS ET ASSASSINENT MENTALEMENT, PHYSIQUEMENT ET SOCIALEMENT TOUS LES FILS DIGNES G2 QUI REFUSENT DE S'ALIGNER.

LE CRITERE DE SELECTION DE L'ELITE ALTOGOVEENNE REPOSE SUR LEUR NIVEAU DE SOUMISSION AU REGIME ET LEUR NIVEAU DE NUISANCE A LA NATION ET EN PARTICULIER AU HAUT-OGOOUE.

CE POUVOIR A DETRUIT TOUTES LES TRADITIONS ET VALEURS QUI FAISAIENT LA FIERTE DE CETTE PROVINCE AVANT 1967. L'HISTOIRE DU HAUT-OGOOUE A ETE FALSFIEE PAR CE REGIME. ON A DEPOSSEDE LES ANCIENS CHEFS TRADITIONNELS DE LEUR POUVOIR POLITIQUE. A LA PLACE, ILS ONT MIS DES GENS INCOMPETENTS ALIENES MENTALEMENT ET DE SURCROIT QUI NE BRILLENT QUE PAR LEUR CUPIDITE. CE SONT DES GENS QUI NE SE REMETTENT JAMAIS EN QUESTION ET QUI PENSENT QUE LE MONDE LEUR APPARTIENT.

ALORS CHERS COMPRIOTES, VOUS COMPRENNEZ BIEN QUE LES GENS QUI ONT PEUR DE L'ALTERNANCE POLITIQUE AU GABON, CE NE SONT PAS LES POPULATIONS ALGOVEENNES VIOLEES MENTALEMENT ET FRAGILISEES PAR CE REGME DEPUIS BIENTOT 50 ANS, MAIS LES AMIS TROULLARDS DE CE GENERAL QUI SONT ENCORE AUX AFFAIRES. CE SONT DES GENS TRES EGOISTES ET PAS DU TOUT RECOMMANDABLES.

A SA SORTIE DE PRISON, CE TROULLARD N' AVAIT REMERCIE SEULEMENT QU'ALI9 , DIEU ET SON CLAN FAMILIAL. MEME PAS UN PETIT MERCI EN DIRECTION D'UNE PARTIE DE L'A POPULATION QUI L'AVAIT SOUTENU. COMME IL N'A PLUS D'ARGENT ET QU' IL A PERDU LES ARTIFICES DU POUVOIR , MONSIEUR, VEUT FAIRE DES REVELATIONS.

CE N'EST PAS DIGNE D'UN MILITAIRE. QUAND ON EST MILITAIRE , ON PREND SES RESPONSABILITES. ON NE FAIT PAS DANS LA PUBLICITE OU LA COMMUNICATION. JE SUIS DESOLE POUR LUI.

A TOUS LES G2 PATRIOTES, L'HEURE EST VENUE DE LIBERER POLITIQUEMENT ET MENTALEMENT NOTRE PROVINCE. N'AYONS PAS DE DIRE "NON. TROP C'EST TROP!!!" OU DE DENONCER LES ABUS DE CE REGIME DICTATORIAL DANS NOTRE PROVINCE.

BATTEZ VOUS POUR UN GABON LIBRE , EGALITAIRE ET PROSPERE
BATTEZ VOUS POUR UN HAUT-OGOOUE LIBRE, DIGNE , INTEGRE ET PROSPERE
NE VOUS LASSER PLUS INSTRUMENTALISER PAR CES VENDEURS D'ILLUSIONS
PENSEZ AUX GENERATIONS FUTURES ET ARMEZ VOUS DE COURAGE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...