News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Le département du Ntem (Bitam) veut une Conférence nationale souveraine !

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 17 Septembre 2012 à 11:45 | Lu 3017 fois



Gabon : Le département du Ntem (Bitam) veut une Conférence nationale souveraine !
Les populations de Bitam exigent, sans délai, la tenue d’une Conférence nationale souveraine. C’est la conclusion logique des travaux de l'assemblée générale des membres des bureaux des cellules de l'Union Nationale – le parti vit toujours – réunis ce dimanche 16 septembre 2012. Les militants ont adopté une motion de soutien à l’organisation d’une Conférence Nationale Souveraine, avant d'organiser une marche dans les rues de Bitam. Lecture...

« Depuis le coup d’Etat électoral du 3 septembre 2009, notre pays traverse une crise politique sans précédent, ponctuée entre autres par l’assassinat d’une soixantaine de manifestants en septembre 2009 à Port-Gentil, la révocation de centaines de fonctionnaires et cadres de haut rang gabonais par le simple fait de leur prise de position en faveur d’un changement de régime, la répression violente et massive des manifestations pacifiques de l’opposition et le bâillonnement de la presse libre.

Avec l’arrivée d’Ali Ben Bongo au pouvoir, la dictature de l’Etat/PDG a renforcé son emprise sur la vie des citoyens avec :
- Sur le plan politique, la dissolution de l’Union Nationale, les tentatives de corruption et d’intimidation des opposants, la création de partis et d’associations factices pour occuper la scène publique, l’organisation d’une parodie d’élections législatives qui ont ramené le pays à un monopartisme de fait à l’Assemblée nationale.

- Sur le plan médiatique, les fréquentes interdictions de paraître des journaux Ezombolo, Echos du Nord et La Une, le sabotage et la destruction récurrente des émetteurs de la chaîne de télévision privée TV+ dont la diffusion a été considérablement réduite au rayon de LBV, la transformation des médias publics (RTG 1 & 2, L’Union, Gabon Matin) en outils de propagande d’un pouvoir monarchique qui cherche sans cesse à compenser ses faiblesses en diffusant de fausses informations auprès de la population, notamment en tentant d’instrumentaliser un prétendu repli identitaire des Fang qui, en réalité, n’existe que dans l’imagination débridée de ceux qui n’ont plus d’arguments.

- Sur le plan social, la hausse vertigineuse des prix des produits de première nécessité. A titre d’exemple, de 2009 à 2012 le kilogramme de poisson frais est passé de 2000 à 4500 francs, le litre d’huile de 900 à 1300 francs. Que dire des démolitions abusives et anarchiques des maisons pour lesquelles les Gabonais ont consenti d’énormes sacrifices ? Ou encore de l’interminable crise dans le milieu universitaire ?

- Sur le plan sécuritaire, les recrutements massifs de gendarmes, policiers et militaires alors que le pays n’est pas en guerre, la répression brutale et abusive de toutes formes de manifestation syndicale ou politique, les arrestations et condamnations arbitraires des leaders de la société civile et de l’opposition que le régime tente de faire taire à tout prix.

Aussi, considérant la situation très critique dans laquelle se trouve notre pays;
Considérant que le Gabon est UN et indivisible, que la dictature, la pauvreté et la misère touchent tous les Gabonais, sans distinction d’ethnie, de région ou de parti politique ;

Considérant qu’aucun pouvoir au monde ne peut se targuer d’avoir toujours raison sur son peuple, sur tout, de tout et partout ;
Considérant que le dialogue et l’esprit de concertation ont su, jusque-là, préserver notre pays des conflits et de la violence ;
Considérant que les acteurs politiques de l’opposition, les membres de la société civile, les Gabonais de la diaspora et même les membres du PDG sont persuadés que l’initiative d’organiser une conférence nationale souveraine reste désormais la solution inéluctable pour sortir notre pays de la grave crise qui menace son unité et compromet son développement ;
Considérant que, comme dans d’autres pays, le fait d’avoir servi un régime et le combattre ensuite n’entame en rien la crédibilité et la compétence d’un homme politique ;

NOUS, populations du département du Ntem et de la commune de Bitam, saisissons l’occasion qui nous est offerte aujourd’hui pour affirmer et confirmer solennellement notre adhésion totale et massive à l’organisation sans délai d’une conférence nationale souveraine au Gabon ;
Condamnons énergiquement les tentatives de division du peuple gabonais orchestrées par un président mal élu et déterminé à dresser les différentes communautés ethniques les unes contre les autres ;

Rappelons à M. Ali Ben Bongo que la diversité ethnique est, pour le Gabon, une richesse qui lui permet de marquer son identité propre et de réaffirmer sans complexe sa différence avec les autres ;
Disons haut et fort que le Gabon, loin de toute manifestation de xénophobie ou de racisme, appartient d’abord aux Gabonais, et non à tous les mercenaires qui, en plus de piller nos richesses, veulent diriger notre pays et confisquer le destin de nos enfants.
Vivement la Conférence nationale souveraine pour que Vive le Gabon ! »

Cette déclaration des populations de Bitam – à laquelle je m’associe pleinement – n’appelle aucun commentaire particulier de ma part car je suis persuadé qu’elle fera rapidement tache d’huile, et que de Ndindi à Ovan, de Lékoni à Ndjolé, de Pana à Lebamba en passant par Kango, des initiatives de ce genre vont bientôt monter des profondeurs du Gabon, ce pays que nous laisserons en héritage à nos enfants.

Synthèse de François ONDO EDOU




Lundi 17 Septembre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 3017 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

30.Posté par Rudy le 19/09/2012 15:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Depuis le vole electoral du 03 septembre 2009, le gabon connait une grave crise politique, economique et sociale. Ainsi pour realiser cela, on a pas besoin d,avoir un doctorat juste un petit amour pour notre cher gabon.

29.Posté par Rudy le 19/09/2012 15:03 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Ondo Edou est un grand et ca, tous les bitamois le savent. Ici, nous exigeons une conference nationale souveraine et rassurez vous que celle ci aura bien lieu au lieu de jouer aux egoistes, mendiants, affames et autre, soyons honnetes. Depuis le vole

28.Posté par mentlentume le 19/09/2012 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
a GRAND MAITRE HIRAM ABIFF une fois de plus je ne m'embete pas si vous m'insultez. chacun de nous a sa façon de voire les choses . GRAND MAITRE HIRAM. s' il vous plait repondez a la question que je vais vous poser. si vous etieza élu président du gabon auriez vous fait tous les projets que vous avez sité dans votre poste n° 26 en 3 ans? cite moi dans quel pays au monde a t_on réalisé tout cela en 3 ans .une fois encore je vous demande d'etre pacient attaendez la fin de son mandat c'ets en ce moment que les gabonais vont lui demander les comptes mais pour l'instant vous allez monter decendre ALI BONGO est encore la. vous allez organiser un milion de miting ,ce n'est pas ce qui faira partir ALI BONGO du pouvoir . et ne comptez pas sur cette OPPOSITION qui se cherche toujours , je vous le rappel attandez les élections prochaine vous me donnerez RAISON merci encore.

27.Posté par Ondo Edou le 18/09/2012 20:30 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Grand Maitre,est-il vraiment necessaire de debattre avec des personnes qui,a court d'arguments,utilisent l'insulte?C'est la preuve d'un desarroi profond.Vous savez comment leur repondre? Par le silence...


26.Posté par Grand-Maître Maçon Hiram Abiff le 18/09/2012 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@mentlentum
Où avez-vous perçu de l'énervement dans mon post? Suffit-il de vous demander de vous exprimer dans une langue compréhensible, vous comme NDONG, pour que vous dites n'importe quoi. Comment voudriez-vous que l'on vous saisisse si vous êtes incapables de vous exprimer correctement?

Souffrez que tout le monde ne soit pas en mesure de déchiffrer les codes appris à l'école des cadres du parti; et que l'on vous demande d'être plus accessible.

Oui, Ojukwu Bongo fait des choses que son tuteur n'a pas osé faire: l'importation d'analphabètes ouest-africains et soudanais pour mettre à sac notre économie. Autrement, qu'a-t-il fait en 3 ans qui vous fasse entrer en transe? Où sont les 5000 logements/an, où est la nouvelle Air Gabon promise pour avant janvier 2012; où sont les universités et grandes écoles créées à chaque conseil des ministres délocalisé; où sont les soins de bonne qualité dans des hôpitaux sans eau et sans électricité...? Puis-je vous rappeler que Bongo Omar, en septembre 1989, avait déclaré à Bitam, que lui au pouvoir, il n'y aura pas de multipartisme au Gabon. En 1990, moins d'un an après donc, ce qui devait arriver, arriva. Alors, vous pouvez raconter ce que vous voulez, l'essentiel c'est l'accouchement. La participation à votre grand meeting de dimanche devrait vous instruire de la débandade qu'il y a actuellement dans vos rangs. Et encore, si on enlève tous les ouest-africains que j'ai vus, il n'y aurait pas plus de 25% de Gabonais.

Pour ce qui est de Bitam, Ndemezo'o non plus n'y est pas accepté. Il n'a jamais gagné une élection à la régulière. On se rappelle encore les coups de feu échangés avec Jean Michel. C'est un bandit, un criminel qui a du sang dans les mains (pas sur, mais dans). Vous n'avez pas encore oublié l'épisode Fantomas, son propre petit-frère sacrifié; du moins je l'espère.

25.Posté par ONE REVOLUTION le 18/09/2012 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La révolution va se faire sans vous les gars car vous restez toujours là sur des questions qui ne vous grandissent pas le changement demande que nous ne gardons pas les mentalités des pédégistes qui arrivent ici pour vous tirer dessus soyez sur vos objectifs la liberté du GABON la démocratie , stop à l'imposture en place.

24.Posté par mentlentume le 18/09/2012 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
a toi GRAND MAITRE HIRAM ABIFF pourquoi quand on vs dit la vérité , vs vs énervez? sachez que la vérité n' a jamais crévée les yeux elle les fait ROUGIR ici il ne sagit pas de l'hortographe de NDONG c'ets le contenu de son message qui est très IMPORTANT ; meme les français qui parlent cette langue font des fautes . je crois que le message de NDONG vous a touché et je vs le rappel que toute la bande AMO ,personne ne sera plus PRESIDENT dans ce GABON EMERGENT qu' a fait AMO de meudouneu après25 ans de reigne? matchibi i i i i iiiiiii un seul conseil SOUFREZ que ALI BONGO ETS LE SEUL PRESIDENT DU GABON . DEGAGEZ sur notre chemin nous AVANCONS.

23.Posté par mentlentume le 18/09/2012 13:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MR FRANCOIS ONDO EDOU croit que bitam ce le gabon il n' a qu'a réclamer la conference nationale a son nom propre ua lieu de parler au nom des BITAMOIS bande de RACISTE ce commeça que vs allez prendre le pouvoir? d'ailleur depuis que vs faite la politique a BITAM, vs ne semez que la division vs n'etes meme pas populaire a BITAM et vs osez parler au nom de BITAMOIS. puisque c'est ALI BONGO QUI EST PRESIDENT et il a dit NON a la conference nationale ZERO ZERO ZERO allez vs faire FOUTRE le gabon EMERGENT n' a plus besoin des gens comme vous ; ALI BONGO N' a que 3 ans de pouvoir et il est entrain de réaliser ce que vous n' aviez pas avec son defunt PERE durant 50 ans vs n' étiez que des morpions aujourd'huit vs avez HONTE de ce que ALI BONGO est entrain de faire du gabon vs voulez qu'il échoue comme vs il est entrain de vous frotter le PIMENT aux yeux matsotsèèèèèèèèèèèèèèè

22.Posté par Grand-Maître Maçon Hiram Abiff le 18/09/2012 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ NDONG

Seriez-vous même incapable de recopier correctement un papier rédigé par Ebouboua Lazare? Apprenez au moins à écrire français avant l'alternance. L'opposition actuelle n'a pas vocation à vous mettre tous au chômage comme le fait Ojukwu à ses opposants. Vous seriez utile pour tenir les compte du bar de René à Bifolo-ossi.

Poser de telles questions à Ondo Edou, c'est déjà répondre aux mensonges que le pédé-G véhicule à propos de son encrage à Bitam et dans le Woleu-Ntem.

21.Posté par Mwan zan le 18/09/2012 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je dis hein,vous parlez trop pour ne rien dire à la fin.Vous avez Mba obame président de la république,un gouvernement et tout,et tout.
Avez vous encore besoin d'Ali pour convoquer la conférence nationale?
Honnêtement,maintenant si vous réalisez que vous n'êtes pas habilités à la(cns) convoquer,humblement,reconnaissez Ali comme PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ensuite demandez audience puis vous en discuterez.

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...