News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Le coût de l’annexe de l’Assemblée nationale 57 milliards de francs CFA

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 7 Novembre 2013 à 07:44 | Lu 1019 fois

57 milliards de francs CFA. Telle serait la somme que le contribuable pourra être amené à dépenser pour le financement des travaux de l’annexe des bureaux de l’Assemblée nationale dont le marché de construction pourrait être conclu à la fin de l’année en cours. Retour sur une affaire qui fait jaser.



Prise en 2010, la décision de doter les bureaux de l’Assemblée nationale d’une annexe afin de permettre aux parlementaires et à une centaine d’administratifs de travailler dans les meilleures conditions, est restée lettre morte. Jusque-là rien ou presque n’avait été officiellement lancé en guise de travaux sur le site identifié pour accueillir ladite annexe.

Pourtant, depuis le début de la semaine en cours, il est question de la passation «imminente» du marché relatif à la construction de l’annexe de l’Assemblée nationale, avec le groupe français EIFFAGE Construction. Un marché qui se chiffrerait, selon le journal La Lowé, à 57 milliards de francs CFA. Dans les faits, il s’agira pour l’Etat gabonais de débourser 53 milliards de francs CFA dans un premier temps. Des frais évalués à environ 3,5 milliards seront également versés et seront investis pour le suivi technique des travaux. Un suivi dont pourrait vraisemblablement se charger neuf ingénieurs issus de l’Agence nationale des grands travaux (ANGT) que l’on présente comme l’organe superviseurs desdits travaux.

Sur une durée de 30 mois «sans intempérie», le groupe EIFFAGE Construction, présenté comme le 3e en France et le 4e européen des BTP, devra sortir de terre deux immeubles plus ou moins identiques de huit étages chacun. L’annexe devrait alors comprendre au total 360 bureaux, 6 salles pour les différentes commissions, une bibliothèque et une salle de conférence de 400 places, ainsi que l’indique le dossier relatif au projet.

Un projet pour lequel les députés, après estimation des coûts, auraient opté pour un financement graduel sans décaissement des fonds au Trésor public. C’est donc en ce sens que le collège des députés aurait choisi, en 2010, l’inscription budgétaire «graduelle» des provisions financières pour, dit-on, atteindre une somme raisonnable avant le lancement officiel des travaux. Ainsi, 5 milliards de francs en 2011, 10 milliards en 2012 et 15 milliards en 2013 ont été inscrits au compte du financement de l’annexe.

Ce qui peut laisser sans voix, en tenant compte de ce que 7,92 milliards de francs CFA ont été détournés à l’Assemblée nationale, selon un article et des fac-similés publiés par le mensuel Croissance saine Environnement, qui avait fait grand bruit en 2011. Le titre précisait que ce manège durait depuis l’année 2007 lorsque 650 millions de francs CFA ont été inscrits dans la loi des finances pour «construction annexe Assemblée nationale». En 2008, 500 millions ont été versés pour le même poste de dépense, puis 1 milliard de francs CFA en 2009, 3, 44 milliards de francs CFA en 2010 et 200 millions en 2011. Les chiffres publiés par Croissance saine Environnement n’ayant rien à voir avec ce qui est aujourd’hui rendu public.

Qu’à cela ne tienne, selon La Lowé, les 30 milliards quasiment décaissés ayant été jugés «suffisants» et «conformes au code des marchés publics» par les autorités du Palais Léon Mba, il ne reste donc qu’à signer avec EIFFAGE Construction le démarrage des travaux.

Source : Gabonreview

Jeudi 7 Novembre 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1019 fois




1.Posté par NEM le 07/11/2013 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Déjà "7,92 milliairds de FCFA détournés à l'Assemblée Nationale". Cela est en train de passer sous silence, sans autre réaction du côté de la Justice!

2.Posté par milangmissi le 07/11/2013 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cette annexe est une priorité pour le rayonnement et la vie du pays , il faut la faire construire vite, les classes, les logements peuvent attendre. Ne vous gênez pas faites comme d'habitude

3.Posté par PROJET BIDON ET SURFACTURE !!! le 08/11/2013 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CE SONT DES VOLEURS! ALORS QUE LE PEUPLE GABONAIS VIT DES DONS. LES DEPUTES ET LE GOUVERNEMENT S'AMUSENT AVEC L'ARGENT DU CONTRIBUABLE.
57 MILLIARDS DE FCFA POUR L'ANNEXE DU BATIMENT DE L'ASSEMBLE NATIONALE; C'EST ENORME! CE MONTANT EST SURDIMENTIONNE / SURFACTURE. CA SENT LA CORRUPTION DANS L'ATTRIBUTION DE CE MARCHE.

CA NE M'ETONNE PAS QUE CE SOIT UN GROUPE FRANCAIS QUI EST CE MARCHE. CE SONT TOUJOURS EUX QUI ONT DES PROJETS BIDONS ET SURFACTURES AU GABON. SI C'ETAIT UNE ENTREPRISE CHINOISE, LE PRIX SERAIT NETTEMENT INFERIEUR A CELUI PROPOSER. YE N A MARRE DES ENDREPRISES DES BARBOUZES QUI SE SUCRENT SUR LE DOS DES AFRICAINS.


D'AUTRE PART, POURQUOI AU GABON ON FAIT JAMAIS DE PROJECTIQUE, DE RISKS MANAGEMENT? LES AUTEURS DE LA CONTRUCTION DE L'ASSEMBLEE NATIOANALE AURAIENT DU PREVOIR DES BUREAUX POUR NOS ELUS "INCOMPETENTS" DES LE DEPART ET MEME, POUR LES GENERATIONS FUTURES.

QUAND JE PENSE QU'A LIBREVILLE , IL N'Y A PAS DE GRANDE BIBLIOTHEQUE NATIONALE ET QU'ON TROUVE DE L'ARGENT POUR DES FUTILITES . QUEL TRAVAIL CES DEPUTES VONT EFFECTUER ?

CEST DU "N'IMPORTE QUOI"

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...