News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Le coup arrive, nous pouvons encore le parer...

Le site de la Liberté - La Révolution LVDPG le Samedi 25 Juillet 2009 à 22:26 | Lu 378 fois



Gabon : Le coup arrive, nous pouvons encore le parer...
Chers compatriotes,

C'est dans l'urgence que je vous fais parvenir un certain nombre de liens que vous ne devez pas négliger car l'heure est grave. Ali Bongo est sûr de perdre les élections par la voix des urnes alors il va user du pouvoir militaire pour s'installer au pouvoir. Et encore une fois de plus, le peuple sera laissé de côté au profit d'une famille, d'un clan celui des Bongo. Nous avons consommé cette famille pendant 42 ans avec le père, dont nous avons critiqué les mauvaises méthodes de gestion, et maintenant nous devons nous taper le fils pour combien de temps, Dieu seul sait.

Je vous exhorte à lire attentivement l'analyse que je vais vous faire et qui je reste convaincu que c'est celle qu'Ali Bongo va utiliser pour prendre le pouvoir.

Sachant qu'il ne pourra ni corrompre, ni convaincre toute la population gabonaise, du moins sa majorité, Ali Bongo va utiliser le pouvoir de l'armée pour s'installer au palais présidentiel. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle, le premier ministre Paul Biyoghé Mba l'a maintenu à ce poste. Ce que nous devons faire, c'est demander sa démission ainsi que celle de Pierre Claver Maganga Moussavou. S'ils sont candidats, qu'ils démissionnent. On ne peut pas être juge et partie en même temps, sinon à quoi ressemblerait le verdict?

Malgré la victoire brillante d'un autre candidat, le ministre de l'intérieur Jean François Ndongou viendra annoncer la victoire d'Ali Bongo et la Cour Constitutionnel le va valider la victoire d'Ali Bongo, son beau fils. On l'a vu en 1993 lorsque le père Paul Mba Abessolo gagna les élections contre feu Omar Bongo. Les contestations pleuvant, les soulevements naissant de part et d'autre, Ali Bongo va demander à l'armée de descendre sur les rues et d'instaurer le couvre feu. Toute manifestation sera reprimée dans le sang et la violence.

Ensuite, Ali Bongo va appeler les candidats "perdants" à la réconciliation nationale. Certains, dont les noms restent encore inconnus, vont marcher dans son jeu et vont aller à la table des négociations. Aisni Ali Bongo sera président du Gabon et pour combien de temps, Dieu seul sait. Mais en tout cas, il va attendre qu'un fils Bongo soit en âge pour lui céder la place. Nous assistons à la mise en place d'une monarchie qui ne dit pas son nom.

Les solutions à ces situations qui se posent à nous:

D'abord, il faut que nous fassions des pressions à la présidente, puis à l'Union Africaine, ensuite à l'Onu et enfin à la France pour qu'Ali Bongo et Pierre Claver Maganga Moussavou démissionnent. Ils ne doivent pas occuper de portefeuille ministériel alors qu'ils sont candidats.

Ensuite, il faudra que chaque citoyen gabonais, qui veut la liberté de son pays et qui a un parent dans l'armée sensibilise celui ci afin qu'il ne réponde pas à l'ordre qu'Ali Bongo donnera le soir des élections. Car c'est une manière de masquer la fraude et de faire un coup d'Etat qui porte un vêtement à valeur démocratique.

Enfin, qu'Ali Bongo soit jugé conformément aux lois en vigueur pour l'acte qu'il aurait commis.

Ce n'est qu'au prix de cette bataille que le Gabon obtiendra sa liberté et sa véritable indépendance. Nous ne sommes pas les esclaves des Bongo d'origine encore moins d'Ali.
C'est maintenant qu'il faut se battre parce qu'après, c'est trop tard.
Feu Omar Bongo avait toujours procédé de la sorte pour voler le pouvoir, il nous a rôdé donc nous n'allons pas accepter que son fils veuille jouer le même jeu. Il a réussi au sein de son parti et mettons tout en place pour qu'il ne réussisse pas pour l'élection.

Celui qui s'endort en liberté se réveille en servitude.

Lorsque le coup viendra, nos leaders ne pourront pas dire qu'ils n'ont rien vu venir. Ali va passer en force, comment envisagez vous de la bloquer ? Ne répondez pas en ligne mais organisez vous dès maintenant.

sources : lepost.fr/.../...


Samedi 25 Juillet 2009
La Révolution LVDPG
Vu (s) 378 fois


Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...