News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Le clan Léon Mba écartelé...

Le site de la Liberté - La lettre du Continent le Mercredi 28 Juillet 2010 à 18:42 | Lu 2717 fois

Jadis soutien indéfectible de la famille Bongo au sein de la communauté fang, le clan Léon Mba (premier président du Gabon) prend ses distances. Analyse insider.



Gabon : Le clan Léon Mba écartelé...
Sous Omar Bongo, une règle non écrite voulait qu'il y ait toujours un représentant de la famille Mba au sein du pouvoir. Une allégeance automatique, qui a subi de sérieux coups de canifs… Cousin germain et chef du clan Léon Mba, Jean Eyeghé Ndong, ex-premier ministre d’Omar Bongo, est ainsi le premier à avoir dégainé, le jour des obsèques de ce dernier, contre une succession dynastique. Eyeghé Ndong, qui a retrouvé le 6 juin son siège de député, est devenu le vice-président du principal parti d'opposition, l’Union nationale (UN).

Fils du premier président gabonais, Jean-Félix Mba, 70 ans, deuxième vice-président du Sénat, est, lui, resté fidèle au PDG (parti d'Ali Bongo). Autre enfant de l’ancien chef de l’Etat à avoir conservé des liens étroits avec les Bongo : Pauline Mba, cadre à la BEAC à Libreville (Banque des Etats de l’Afrique centrale). Contrairement à ses sœurs aînées, Agnès Nyaré Nkoghé (80 ans) et Lucie Mba, ex-ministres, qui ont rejoint l'oncle Eyeghé Ndong.

Enfin, pressenti en octobre dernier comme premier ministre par le pouvoir, Théophile Mba Andeme, dit "Bibi", petit-fils de Léon Mba, a dû repousser les propositions de son "ami" Ali Bongo. Les pressions de sa mère Agnès Nyaré Nkoghé étaient trop fortes… "Bibi" a toutefois accepté le poste de président du conseil d'administration de la CNAMGS (Caisse nationale d'assurance maladie et de garantie sociale). Entre les vieux Pahouins du village et le Palais du bord de mer, c'est l'enfer !

A un peu plus de trois mois du premier anniversaire de son accession au pouvoir, Ali Bongo est toujours regardé de travers par bon nombre de ses camarades du PDG. De son côté, l’opposition, qui semble avoir pris ses marques, est de plus en plus virulente.

A l’instar de son ancien compagnon de route, André Mba Obame, devenu l’opposant numéro un du régime comme secrétaire exécutif de l’UN. Réélu député en juin, Mba Obame exige la révision des listes électorales en vue des législatives de fin 2011. Des élections que l'opposition envisage de remporter pour imposer une cohabitation au pouvoir. De plus, ses "parents" du Haut-Ogooué, province natale des Bongo, restent divisés entre le clan maternel d’Akiéni (le plus favorisé), dirigé par son cousin germain Léon-Paul Ngoulakia, SG du Conseil national de sécurité (CNS, services secrets), et le clan paternel de Bongoville-Ngouoni.

Mercredi 28 Juillet 2010
La lettre du Continent
Vu (s) 2717 fois




1.Posté par la gabonaise (non La Gabonaise) le 29/07/2010 01:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
apparemment le gabon est une histoire de familles!

2.Posté par DiTout le 30/07/2010 00:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est sur le point de prendre fin...

3.Posté par Gabon Façon-Façon le 30/07/2010 08:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Gabon a toujours été une histoire de famille, les faire-valoir sont là pour égayer la galerie.
Pourquoi toujours un fang de l'estuaire Premier ministre?
Pourquoi un Homme du G2 aux finances? à la défense ? etc
Si on mettait les gabonais qu'il fallait à la place par compétence intellectuelle, il y a depuis longtemps ces dynasties nationales seraient en péril.
Mais ,on n'invente pas la roue, mêmes les pays occidentaux sont passés par cette étape.
La vraie question, est : Comment sortir de cette confiscation du pouvoir, si l'industrie et les finances sont controlés par les mêmes?
Les faire-valoir resteront toujours des laquais de la république ,euhhhhhhhhhhhhh, du ROYAUME MBABONGO

4.Posté par DiTout le 30/07/2010 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bientôt ils verront ce que s'est ne pas être aux affaires alors que l'on a des idées. D'être exclus tout simplement, alors que l'on peut apporter sa pierre à la construction de l'édifice GABON.
ILS VERRONT...

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...