News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Le Premier ministre tente de calmer la polémique sur un projet de plantation d'hévéa

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 8 Août 2012 à 10:34 | Lu 1048 fois

LIBREVILLE (Xinhua) - Le Premier ministre gabonais Raymond Ndong Sima a réuni mardi, à Libreville, les partisans et les pourfendeurs d'un vaste projet de plantation industrielle d'hévéa devant déboucher sur la destruction de 28.000 km2 de forêt équatoriale, a annoncé mardi la télévision nationale gabonaise.



Gabon : Le Premier ministre tente de calmer la polémique sur un projet de plantation d'hévéa
La rencontre avait pour but de "calmer la vive polémique" en cours dans le pays suite à ce projet mené par le groupe singapourien Olam dans la province du Woleu Ntem au nord du Gabon, selon la télévision.

L'Etat gabonais a accordé un permis à Olam pour une plantation de 28.000 km2 au coeur de la forêt équatoriale. Le projet est farouchement combattu par l'un des députés de la localité, Bertrand Zibi Abeghe.

Il est rejoint par des ONG environnementalistes qui mettent en avant la possible dégradation des sols et la pollution de la nappe phréatique suite à l'usage des pesticides par l'exploitant.

Le second député, partisan du projet, estime que la future plantation est une opportunité unique dans sa circonscription électorale qui permettra enfin de résorber le chômage.

Selon Olam, 7.000 emplois seront créés dans les trois prochaines années. Ces emplois diminueront progressivement après la phase de planting pour se stabiliser à 3.000.

La rencontre de mardi, en présence du patron d'Olam et des ONG internationales comme le World Wildlife Fund (WWF), a permis au Premier ministre gabonais " d'écouter toutes les parties", a confié à Xinhua le député Zibi Abeghe.

"Un comité scientifique de 28 membres étudiera le projet sous la supervision du ministre de l'agriculture, Adrien Nkoghe Békalé", a précisé l'honorable Zibi Abeghe, indiquant que ces ingénieurs agrégés produiraient un mémorandum sur l'hévéa au Gabon, un pays où cette culture est pratiquée depuis 50 ans.

Mercredi 8 Août 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1048 fois




1.Posté par 9 routes le 08/08/2012 13:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ne doit pas hypothéquer l'AVENIR AGRICOLE du Woleu-Ntem à cause des visées pécuniaires et dictatoriales occultes !!!

2.Posté par 9 route le 08/08/2012 13:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali veut achever le plan VICIEUX de BONGO:Tuer la VOCATION AGRICOLE du WOLEU-NTEM. Vive le députe ABEGHE,digne patriote!

3.Posté par Medzimsosso le 08/08/2012 15:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A ndong, tu es devenu fou ou quoi, a quoi l'hevea va nous servir? Fait attention tu es notre frère mais dit a ton patron qu'on ne veut pas de cette culture.

4.Posté par DOUKA le 08/08/2012 16:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
l'implantation de la culture d'hévéa va poser à moyen et long terme un réel problème en terme de biodiversité locale voire régionale.
L'hévéa est une culture qui consomme beaucoup d'eau créant ainsi une compétition avec les autres plantes ou cultures (alimentaires et non alimentaires). La sève prélevée constituent la matière première pour la production du caoutchouc. Cette sève est majoritairement composée d'eau puisée par la plante à travers ses racines.
Vue la force potentielle de succion racinaire, les autres cultures n'auront d'autres choix que de s'éteindre à petit car elles deviennent vulnérables et de ce fait stresser et donc sujets à des maladies...Au final les conséquences sont nombreuses : RÉFLÉCHISSEZ BIEN A CES CONSÉQUENCES POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE AINSI QUE LA PRÉSERVATION DE NOTRE BIODIVERSITÉ LOCALE ET GLOBALEMENT CELLE DU BASSIN DU CONGO.


5.Posté par moi le 08/08/2012 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu'on nous fiche le camp avec cette histoire d'hévéa en plus d'avoir implanté une usine de soûlerie qui n'apporte rien de positif aux populations locales. Cette province ne mérite-t-elle pas mieux?

6.Posté par Larévolte le 09/08/2012 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tchouooo, y a pas un qui en rattrape l'autre. Regardez comment ce gabonais est entrain de vendre sa terre, son pays!
Qu'avons nous fait à Dieu pour mériter ça?
Parfois je comprends certains gabonais qui ne veulent pas du tout pardonner aux ex-pédégistes qui sont actuellement dans l'opposition entrain de chercher laborieusement à défaire les noeuds du système bongopédégiste qu'ils ont aisément attachés très fort pour qu'il ne cède pas. Oh ils ont quoi tous les gabonais et non gabonais qui rentrent dans le bongopdg ou même ceux qui l'approchent pour devenir des robots, c'est-à-dire des machines dénudées de tout sentiment humain? Tous ceux qui sont dans le système Bongo fonctionnent de la même manière. Ils sont cruels, inhumains, anti-nationaux, diaboliques et cupides. Par ailleurs, les vertus comme la bonté, l'honnêteté, l'amour le partage sont les premiers éléments qu'ils abandonnent devant la porte d'entrée de la secte bongopdg. Qui peut m'expliquer ça?
M. Ndong Sima, tu es un personnage cynique, effronté et égoïste qui brade sa terre pour conserver un poste vidé de sa substance, une coquille vide. Tu le regretteras amèrement.

Si AMO tout puissant ministre au temps de Bongo père a pu s'humilier devant le peuple, ce n'est pas toi petit et minable premier ministre sans pouvoir qui ne viendras pas pleurnicher devant le peuple un jour. Je te souhaite la mort par guillotine si tu continues à donner ton accord à ceux qui veulent spolier les ressortissants du Woleu-Ntem de leurs biens les plus inaliénables: leur terre. Vous avez déjà tout pris au gabonais, laissez-nous au moins nos terres même si nous vivons misérablement avec.

7.Posté par LES CHOSES DE LA HONTE le 09/08/2012 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
HEEE VOUS CASSEZ PAS LES TETES OLAM FINIRA AVEC LES BONGO LES CONTRATS OCCULTES SERONT ANNULES PAR LE PEUPLE,TANPIS POUR OLAM POUR MAINTENANT ILS N'ONT QU'A PROFITER.....

8.Posté par Oréma le 09/08/2012 17:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PAS D'OLAM CHEZ NOUS AU GABON ET PAS D'HÉVÉA. CE PLAN MACHIAVÉLIQUE VISE À DÉTRUIRE LES TERRES DES WOLEU-NTEMOIS, UNE POPULATION VERSÉE DANS L'AGRICULTURE.
PLANTONS ET MANGEONS GABONAIS ET BOUTONS OLAM ET GAGUIÉ HORS DE NOS TERRES C'EST TOUT.
IL N' Y A PAS MEILLEUR TRAVAIL POUR LES WOLEU-NTEMOIS QUE L'AGRICULTURE, LE RESTE OLAM DOIT ALLER AU NIGÉRIA.

9.Posté par Castor&Pollux le 10/08/2012 03:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ndong Sima est un vrai con, et je suis gentil!

10.Posté par 9 routes le 11/08/2012 23:54 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La terre gabonaise du Woleu-Ntem a été vendue à une firme colonisatrice pendant que Ndong Sima, fils natif, était PM...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...