News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Le Parti Démocratique Gabonais, un cancer qui ronge le développement du pays

Le site de la Liberté - D'AKOK le Dimanche 12 Mai 2013 à 13:58 | Lu 1201 fois

Doté d’un bras armé constitué de six mille hommes, le parti démocratique gabonais règne en maître au pouvoir sans partage depuis 45 ans. Une situation qui détournerait les gabonais de la politique et inciterait à la révolte



Gabon : Le Parti Démocratique Gabonais, un cancer qui ronge  le développement du pays
A la tête du Gouvernement gabonais depuis un an, Raymond NDONG SIMA, plutôt technicien que politicien se rend à l’évidence d’une situation finalement dramatique pour le pays. Certains compatriotes actuellement aux affaires, lutteraient pour bloquer toute initiative visant au changement du pays.

En se confiant à jeune Afrique, dans son franc parlé, Raymond NDONG SIMA fait un constat amer sur le blocage politico économique qui prévaut au Gabon ; « Aucun pays n'est facile à changer. Tous ont en leur sein une certaine inertie liée aux habitudes acquises. Les gens n'aiment pas se remettre en cause, cela explique les comportements défensifs, qui sont autant d'obstacles aux changements rapides que le président a impulsés. Certains ont eu des privilèges et quand on leur dit que cela ne peut plus continuer, ils se battent pour les conserver. C'est humain. Nous essayons de faire adhérer les Gabonais à une vision. Tant que ce message restera brouillé par ces forces de l'inertie, qui travaillent pour que rien ne change, notre marche vers l'émergence sera émaillée d'obstacles. »

C’est le point de vue que partagent bon nombre de gabonais aujourd’hui, estimant qu’avec le PDG au pouvoir, rien ne changera dans le pays.

Un parti considéré comme usurpant le pouvoir, car sans légitimité, ne comptant que sur le clientélisme

Un parti dont les hiérarques ne réalisent pas que le monde change et qu’il ne faudrait plus se passionner pour ce Gabon d’hier qui commence à finir et à qui n’est plus attaché une grande partie de la population qui vit dans la misère et la peur.

Un parti qui n’a fait que la promotion des minables grâce aux pratiques occultes,

Un parti qui a laissé son économie aux mains des étrangers…

Ali Bongo, président de la république, bien que parvenu au pouvoir grâce à un coup de force, tente d’initier des réformes qui se heurtent à une résistance farouche des passéistes de son parti. Les résultats du 10e congrès en sont une parfaite illustration. Les jeunes s’opposent aux vieux dont les pratiques n’honorent pas leur parti. Ce sont des gens avide de pouvoir, des budgétivores, des personnes sans scrupules dont le seul but est de se maintenir au pouvoir (même au prix des crimes rituels) et de détourner les deniers publics.

On se souviendra qu’en 1991, encore allié à MBA OBAME, Ali BONGO avait déjà combattu contre les rigidités de son parti en créant le courant des « rénovateurs ». Son impopularité actuelle ne favorise malheureusement pas son action.

Il faut le rappeler, crédité de 41,73% (141952 voix) aux élections présidentielles de 2009 contre 51,22% (173623 voix) à l’opposition, il doit son poste grâce à une constitution taillée à la mesure d’Omar BONGO et au système de fraudes mis en place par ce parti depuis l’ouverture du pays au système démocratique. Ali BONGO ne parvient pas à réformer la constitution du pays car celle existante est gage de son maintien et celui de ses adeptes au pouvoir.

L’Assemblée Nationale renouvelée à la va vite en Décembre 2011 est emblématique de ce décor. Elle est actuellement constituée à 99% des membres du PDG désignés par le parti, car cette élection législative a eu seulement la participation de 12% d’électeurs sur les 800000 inscrits. Election dont les chiffres de participation ont été arrangés par le ministre de l’intérieur et validés par la cour constitutionnelle.
Le PDG finalement, est un cancer qui ronge le Gabon. Cette affaire personnelle créée par Albert Bernard BONGO en 1968 a pris de l'essor et a conforté sa position sur l'échiquier politique national, durant deux décennies de monopartisme. Ce qui explique son hégémonie. Il est le seul parti avec une présence réelle dans toutes les provinces du Gabon.

La fin du parti unique en 1991 ne change rien à la mainmise du PDG sur la politique gabonaise. L'appareil d'État est quasi-entièrement composé de fonctionnaires membres du PDG et la presse, qu'elle soit étatique ou privée, reste dans la plupart des cas le porte-voix du PDG et surtout du président Bongo et aujourd’hui son fils.

La GARDE REPUBLICAINE super équipée est prête à casser toute forme de résistance au parti étatique. Les alliances de ce parti-état aux firmes multinationales lui assurent une protection supplémentaire.

Le Gabon restera encore pour longtemps, prisonnier de ce rouleau compresseur, si d’ici là, son processus de désintégration n’est pas enclenché de l’intérieur

Dimanche 12 Mai 2013
D'AKOK
Vu (s) 1201 fois




1.Posté par Tueur de Franc-Ma-Cons le 12/05/2013 16:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La désintégration de ce système criminel et intégré, créé par bongo et foccart, maintenu par une clique de gabonais avides d'argent, avec le soutien de la droite française qui le pilote depuis Paris et le bord de mer, se fera par le Peuple Gabonais.

2.Posté par Lola le 12/05/2013 17:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ohhh! d'Akok, vous voici à nouveau parmi nous. Voila que vous recentrez le débat. On lieu d'attaquer le monstre par la queue, il faut plutôt, chercher à atteindre la tête. Le PDG est effectivement à l'origine des malheurs du Gabon. Les crimes rituels ne datent pas d'aujourd'hui, les sectes, les pratiques occultes, tout ça a été entretenus par ces vieux démons. La mort du PDG libérera le Gabon.

3.Posté par Mokonzi ya Ndako le 13/05/2013 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Défaites vous de l'expression "crimes rituel" pour ne retenir que "crimes" tout court pour désigner le fléau d'assassinats inexpliqués, perpétrés par les avides de puissance et pour beaucoup responsables des secteurs public ou privé.

4.Posté par Débault le 14/05/2013 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le PDG est l'héritage démoniaque que BONGO a légué à ses adeptes. Un Parti de malheur, qui détruit l'intelligence. Un véritable cancer qui ronge plutôt les gabonais, les expédie tous les jours en enfer. Le mal que tout gabonais doit combattre dans sa famille.
Pour lutter contre le cancer il y a un seul moyen efficace, amputé la partie du corps atteinte.
Vous savez maintenant quoi faire, depuis chez vous.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...