News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Le Gouvernement d'Ali Bongo instaure la journée continue de travail dès janvier 2010

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Mercredi 30 Décembre 2009 à 12:43 | Lu 5514 fois



Gabon : Le Gouvernement d'Ali Bongo   instaure la journée continue de travail  dès janvier 2010
Le Gouvernement d'Ali Bongo instaure la journée continue dès le 1er janvier 2010 et sur toute l’étendue du territoire nationale, indique le communiqué final du Conseil de ses ministres du 29 décembre 2009.

L’heure du début du travail est fixée désormais à 7h30mn le matin et celle de sortie à 15h30mn. Une pause de 30mn sera prise, selon un rythme approprié de roulement, entre 11h30mn et 13h30mn. L’activité ne s’arrêtant pas, le temps de suspension est compris dans les 8 heures de travail journalier, indique le communiqué.

Le communiqué précise que la journée de travail continue est instituée sous réserve, dans le respect des 8 heures de travail journalier, des modalités pratiques applicables aux services publics de l’enseignement, de la formation, de la santé et de la recherche ainsi qu’aux entreprises et aux autres organismes qui travaillent en « deux ou trois huit » ou encore qui nécessitent des gardes ou des permanences.


son Conseil a instruit les ministres concernés, sur la mise en place, progressive, des mesures d’accompagnement nécessaires à cette nouvelle organisation du temps de travail.

LVDPG


Mercredi 30 Décembre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 5514 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

40.Posté par APE le 05/01/2010 10:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si ces mesures sont salutaires pour le Gabon, pourquoi ne pas se mettre au travail et essayer de réajuster les inconvénients de cette dernière? Si nous ne sommes pas le premier pays a expérimenter la journée continue et qu'ailleurs sa marche bien, pourquoi ne pas s'adapter à cette décision ? De toutes les manières il y aura toujours des insatisfaits. Mettons nous au travail au lieu de pleurer sur les anciens horaires.

39.Posté par Le Vigile le 05/01/2010 00:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si tel est le cas, c'est que toi DOOM tu es pédé-giste.

Pour dénoncer il faut avoir de la matière. C'est vieux comme le monde. Nous ne dénonçons que ce qui existe et cet existant se trouve du côté de "de benali l'usurpateur" en quoi trouves-tu que notre jeune site est devenu la vitrine du biaffrais?

Il faut savoir garder la raison et ne pas faire d'amalgame.

38.Posté par Doom le 02/01/2010 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je trouve que ce site devient la vitrine du gouvernement d'Ali l'usurpateur.

37.Posté par Odjuan'a Mbédé le 02/01/2010 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ceci est du désordre ! Je ne sais si comme moi vous voyez que celui qui c'est auto proclamé président avec l'appuie du réseau famieux françe à fric n'en est et ne pourra jamais en être un.
Et dans sa recherche de conquête de la confiance des gabonais, il ne réussi qu'une choses, les mettre sur les nerfs !
Je me dmande ce que vont devoir endurer nos soeurs en grossesse! et nos petits mwana qui seront obligés de passer midi à l'école parfois sans casse-croute parce que papa et maman ne peuvent pas l'assurer tous les jours pour les deux trois voir six qu'ils sont !
Les recette journalières des taximen vont être en chutte libre car ils n'auront à transporter les travailleurs que deux fois par jour au lieu de quatre et pour tenter de combler ce manque à gagner, les distances seront de plus en plus courtes! ainsi, vous ne partirez pas du centre ville à akébé plaine sans changer de taxi au moins trois fois sur le parcours.
Quand je sais que plusieurs foyers n'ont ni congélateur ni refrigérateur et font le marché au jour le jour, je me demande comment nos pauvres femmes vont s'y prendre pour nous éviter des intoxications alimentaires avec des aliments achetés à 16h alors qu'ils sont exposés depuis le levé du jour ! Quelle émergeance pour le maisons de pompe funèbres !!!

Non Personne n'a le droit de prendre le peuple pour des cobayes ! c'est quoi ce mépris que ces gens ont pour les Gabonais?


36.Posté par St. Michael le 02/01/2010 05:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce gouvernement d’usurpateurs est comme un cercueil volant (009) de fabrication soviétique qui n’a ni instruments de navigation ni même la jauge de carburant et pire encore piloté par un pirate sans aucune formation ni license et assisté d’un copilote aveugle.

Avec ma famille et mes amis, nous n’embarquons pas dans ce vol (009) et je salue le courage de ceux qui avaient la carte d’embarquement mais ont débarqué avant le ‘’take off’’.

35.Posté par Odjuan'a Mbédé le 02/01/2010 04:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Article 165. du code du travail gabonais.
Dans tous les établissements publics ou privés, même d'enseignement ou de bienfaisance, la durée légale du travail ne peut excéder quarante heures par semaine.
Les heures effectuées au-delà de la durée légale du travail sont considérées comme heures supplémentaires et donnent lieu à une majoration de salaire.
Dans toutes les entreprises agricoles et assimilées, les heures de travail sont basées sur 2 400 heures pour l'année.
Dans cette limite, la durée du travail sera fixée par décret pris sur proposition du ministre chargé du travail.
Ce décret fixera également les modalités de rémunération des heures supplémentaires.
Des dérogations pourront, toutefois, être décidées par décrets pris sur proposition du ministre chargé du travail.

Ces décrets détermineront par branche d'activité et par catégorie professionnelle, s'il y a lieu, les modalités d'application de la durée du travail ainsi que le nombre maximum des heures supplémentaires qui
peuvent être effectuées en cas de travaux urgents, exceptionnels et de travaux saisonniers.


Le gabon n'est pas la propriété privée de qui que ce soit, surtout pas celle d'un usurpateur entour.é d'amateurs.

Le principe de la journée continue n'est pas une mauvaise chose. Mais là où le bas blaisse, c'est quand on foule au pied les lois et les principes établis en matière de réglémentation de la société.
Ce genre de décision ne se prend pas comme dans son épicerie. ça demande que soit engagé un débat national afin de recueillir les avis et ressortir les avantages et les incoveniants pour en fin de compte repertorier les dispositions à prendre afin de rendre la mesure applicable et surtout efficace.
Cette mesure intéresse les travailleurs et les employeurs avant tout. De ce fait, ils ont bien leur mot à dire et ne peuvent être embarqués dans un machin qui finira si c'est pas bien pensé en mettant en aval les mécanismes pouvant éviter qu'une telle mesure ne devienne un boulet pour les travailleurs et les employeurs pour finalement produire le contraire de l'effet escompté.

Pourquoi diantre cette bande à ali ne peut-elle pas comprendre qu'ils ne sont que des débutants et qu'ils doivent apprendre à conduire les affaires de la cité car il n'y a pas d'école de formation des ministres? La base de la gestion de la chose publique c'est la loi et non l'arbitraire. Un communiqué de conseil de ministre n'est pas un décret bon sang !!!
Je ne reviendrai pas sur ce qui a été déjà été relevé comme bétises et incovéniants par plusieurs ici, mais je voudrais faire observer ce que celà pourrait couter au travailleur gabonais dont la vie n'est pas déjà facile.
faisons un simple calcul sur la base du prix d'un plat de sakassaka à 1 500 frs cfa. accompagné d'une régab bien glacée augmentée à 500 frs que nous multiplierons par 24 jours de travail dans le mois. celà nous donne 48 000 francs cfa à défalquer de la popote mensuelle pour un smig de 80 000 frs, il nous restera 32 000 frs pour le transport, le loyer, l'eau et l'electricité, le gaz, l'habillement, le coiffeur, la santé, les imprévus ect. Si ne pouvant se taper cette deuxième popte obligatoire que lui impose cette mesure, il décide de jeuner, quel sera son pourcentage de rendement ? Les batiments ministèriels dans lesquels les bureaux sont souvent partagés par deux à quatres fonctionnaires quans ils ne se contentent pas de la salle de réunion comme bureau disposent-ils d'espace pouvant abriter des installations d'un service traiteur pour qu'une cantine y soit créer?
Par quel miracle cette mesure sera-t-elle efficace pour que la rentabilité du travailleur soit effective. Ce qui risquera d'arriver c'est :
1- Des employés démotivés à partir d'une certaine heure,
2- Une baisse considérable de l'acueuil des usugers qui n'est déjà pas des meilleurs (nervosité, stress, mauvaise humeur, manque de concentration, complications pour les diabétiques et le hypertendus, augmentation de leur nombre ect)
3- Rendement médiocre,
4- Rallentissement de toutes les activité à une certaine heure
5- Sieste sur les lieux de travail
6- Augmentation du nombre d'accidents de travail à prendre en charge,
7- Croissance du nombre de sans abrit auccasionnée par la résiliation des contrats de bail pour arriérés de loyer,
8- Ecole buissonière avec croissance du nombre de grossesses précoces
9- révision des emploie du temps dans les établissements scolaires ect. la liste est longue.

Je vois d'ici les conséquences économiques qui découleraient de l'application prématurée de cette mesure. Si l'idée est bonne, il n'en démeure pas moins que l'impréparation j'allais dire l'improvisation, l'absence d'un texte juridique fixant les modalités de son application, l'inexistance des dispositions pratiques dévoilent l'incapacité d'ali et ses 40 lascards de gouverner le Gabon et le trait commun aux pushistes qu'est la dictature. Des gouvernants qui respectent le peuple, le consultent avant de prendre des décisions qui s'adressent à tous.

C'est quoi ce bordel qu'on nous sert à chaque occasions que ces apprentis se retrouvent en conseil d'apprentis ???






34.Posté par St. Michael le 31/12/2009 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Bienal,

Ce n’est plus bienal: Le Gabon est un petit pays où les Vraies Elites connaissent les pseudo elites et vis versa.
Avec la grâce de Dieu nous rebâtissons en moins de 5 ans tout ce qui a été détruit en 42 ans.

La Guinée Equatoriale était à trois niveaux derrière le Gabon en 1999. En moins de 10 ans, cette même guinée équatoriale est en avance de 10 niveaux par rapport au Gabon submergé.
Est-ce que les élites d’Obiang Nguema sont plus compétentes et performantes que tes élites du Gabon ??? Ma reponse est un non sans équivoque, car les Vrai(e)s Gabonais(e)s (the ones who fly with his/her own wings) ont su briller sur le plan national, régional et international.

Oubliez les prestations honteuses des bongo à l’ONU ou à Prague……They are not the true reflection of Gabonese true talents and competences.

Amen.

33.Posté par Bienal le 31/12/2009 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis abasourdi. Il y a tellement d'intelligences qui s'expriment sur ce site que je me demande pourquoi ce pseudo gouvernement ne profite pas de toutes les propositions et suggestions réalistes faites par les internautes?!? Mezzah, Mong y'adzè, St Mickaël, Le Vigile, Couloir de la Mort, Ibouango, Critique Objective, ADN, Sebdepog, Gabonais pur Sang, Nazaire Boulingui et bien d'autres, pour ne citer que les plus réguliers constituent à mon avis une véritable mine d'or pour ceux qui veulent comprendre à la fois les limites et les possibilités de l'action politique gabonaise. Mon avis est qu'ils devraient ouvrir une cellule de consultation web pour pouvoir puiser les idées dont ils sont en manque criard.

Bravo les gars ! continuez et que 2010 vous aporte toutes les satisfactions; à commencer par un arrêt cardiaque de qui vous savez!

32.Posté par St. Michael le 31/12/2009 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Blaise, Sweet, Mong y'adzè, GABONAIS PUR SANG (my bright people),

You’ve got the point….

Beaucoup d’internautes soutenant AliBen manquent chroniquement du sens de la réalité à l’image de leur guide AliBen…Dieu soit loué que nous n’appartenons pas à cette classe….

Un seul exemple : Nous avons des Gabonais qui habitent Okala et travaillent à Owendo (ou vis versa) :
1-Soit ils peuvent prendre le bord de mer…Peine perdue car cet axe est déjà bloqué pour créer le passage du roitelet Bongo chaque matin après son petit déjeuner copieux à la sablière…..
2-Soit ils peuvent passer par l’autoroute …encore peine perdue car les feux rouges du Charbonnage, Nzeng Ayong, IAI sans compter les racketteurs barbouzes du biafrais rendent l’itinéraire un vrai chemin d’enfer.

Propositions :
1-commençons les constructions par les fondations et non par la toiture : Supprimer les feux rouges en créant des By-pass (sous-terrains ou échangeurs) pour rendre la circulation fluide.
2-AliBen peut et doit evacuer le palais du bord de mer et installes ses geôles au port de la sablière prêt à prendre le premier canoë vers le Biafra.

Faire autrement c’est du pilotage sans boussole ni radar, ce qui est une farce pour amuser les adeptes et naïfs bongoists qui, malheureusement vivent dans le rêve.


Best wishes for 2010 and take care.

31.Posté par ADN le 31/12/2009 13:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Blaise,

Je ne vois pas de problème dans le fait que les gens s'enivront dans les bars un peu plus tôt que d'habitude à partir du 1er janvier 2010. Ceci parce que leur vie privée ne me regarde pas

1 2 3 4

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...