News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Le Gabon a bénéficié de 357 milliards de francs CFA pour son réseau routier !

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Lundi 11 Octobre 2010 à 14:42 | Lu 522 fois

Depuis 2006, la Banque islamique de développement (BID) est présente au Gabon à travers divers investissements. A ce jour, le pays a bénéficié de prêts d’un montant global d’environ 357 milliards de francs CFA de la part de cette institution.



Le tout premier prêt de la BID au Gabon porte sur la somme de 23 milliards de francs (environ 44,127 millions de dollars) pour la construction d’un axe routier.

La convention a été signée, fin mai 2006 à Koweït-City, pour le compte du gouvernement gabonais, par le ministre d’Etat à l’Economie, aux Finances et au Budget, Paul Toungui, à l’occasion de la 31ème réunion annuelle de l’institution financière internationale.

Avec actuellement 10.000 kilomètres de voies, dont près de 1.000 bitumés et 9.000 en latérite, le Gabon a placé la route parmi les priorités de son action et compte sur le concours technique des partenaires au développement.

Ainsi, une vaste campagne de construction de 800 km de route, pour un coût total estimé à 426 milliards de francs, a été lancée en octobre dernier avec le soutien de la BID.

L’institution a consenti quatre prêts d’un montant global de 122 milliards de francs pour financer le bitumage des 287 kilomètres reliant Lalara-Makokou et Akieni Okondja.

Un autre projet financé par la BID concerne l’aménagement routier entre Franceville et Léconi-Kabala (124 km), pour un coût de 35 milliards de francs, dont les travaux ont été achevés en 2009.

Lors d’un séjour au Gabon, en février 2008, le vice-président de la BID, Amadou Boubacar Cissé, a déclaré que la priorité serait accordée au tronçon Lalara-Koumameyon jusqu’à Makokou et que viendrait en seconde position la voie menant d’Aking à Okandja.

Il s’était d’ailleurs dit prêt pour le démarrage des travaux de construction du futur aéroport de Libreville, mais en raison de l’indisponibilité des résultats des études, le démarrage du chantier a dû être reporté.

Il convient de relever que les travaux de construction routière suscités par cette opération font partie du vaste chantier de construction du réseau routier devant relier Libreville à Brazzaville.

En outre, la BID a financé la construction d’une importante route sur l’axe Akiéni-Okondja (74 km) dans le sud-est du Gabon après que ce petit pays pétrolier d’Afrique centrale eut obtenu, en 2008, un prêt de 47 milliards de francs.

C’est le défunt président Omar Bongo Ondimba qui, à la fin du 11ème sommet ordinaire de l’Organisation de la conférence islamique (OCI) à Dakar, avait engagé les discussions avec le vice-président de la BID, Ahmed Mouhamar Ali.

Celles-ci avaient abouti, le 18 avril 2009, à la signature, à Libreville, de l’accord de prêt relatif à la construction de cet axe routier.

Le remboursement du prêt a été convenu sur une période de 16 ans avec un différé de quatre ans, alors que l’Etat gabonais participe au financement total à hauteur de 0,05 pour cent.

En trois ans, la BID a injecté près de 200 milliards de francs CFA dans la construction de l’axe routier reliant Franceville à Kabala via Léconi, ainsi que dans celui partant de Koumameyong pour rejoindre Makokou en passant par Ovan.

Elle envisage également de financer les travaux du futur aéroport de Libreville qui devrait être construit à Malibé 2, ainsi que la construction du port en eau profonde de Mayumba.

La BID est un organisme financier ayant pour objectif d’être une institution financière mondiale pour les pays musulmans.

Créée en 1975 à Djeddah, en Arabie saoudite, elle vise à stimuler le développement économique et le progrès social des pays membres et des communautés musulmanes individuellement aussi bien que conjointement selon les principes de la loi islamique (Charia).

Son capital est principalement réparti entre l’Arabie saoudite (24,56 pour cent), le Koweït (12,23 pour cent), la Libye (9,85 pour cent), l’Iran (8,62 pour cent), l’Egypte (8,52 pour cent), la Turquie (7,77 pour cent), les Emirats arabes unis (6,97 pour cent) et des privés (21,48 pour cent). Voir aussi lien

Lundi 11 Octobre 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 522 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...