News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Le «Front de refus» rejette l’élection d’Ali Bongo et demande Mba Obame de les rejoindre

Le site de la Liberté - La Révolution LVDPG le Mercredi 14 Octobre 2009 à 22:42 | Lu 3507 fois

Le «Front de refus du coup de force électoral», qui regroupe les principaux candidats de l'opposition à l'élection présidentielle du 30 août dernier, a exprimé ce 14 octobre son «rejet» et son «dégoût» de la décision de la Cour Constitutionnelle de valider l'élection d'Ali Bongo. La coalition a demandé à André Mba Obame de mettre un terme à sa grève de la faim et a exhorté le peuple gabonais à résister à l'injustice et autres manœuvres destinées à «bâillonner la démocratie et nier sa souveraineté». Nous publions ci après la déclaration in extenso lue par le port parole de la coalition l'ancien premier ministre, Jean Eyeghe Ndong.



Gabon : Le «Front de refus» rejette l’élection d’Ali Bongo et demande Mba Obame de les rejoindre
Déclaration de la Coalition des candidats et des partis politiques de l'opposition après la confirmation de l'élection de Monsieur Ali BONGO ONDIMBA

La Cour constitutionnelle a rendu nuitamment, le lundi 12 Octobre 2009, les décisions relatives au contentieux électoral consécutif à l'élection présidentielle du 30 août 2009. Nous, coalition des candidats et des partis politiques de l'opposition exprimons notre rejet de ces décisions et le dégoût qu'elles nous inspirent tant elles rappellent les sombres heures de notre histoire récente et nous désolent du crédit à accorder aux institutions garantes de notre démocratie

Notre rejet de ces décisions porte d'abord sur les conditions de leur élaboration. La Cour constitutionnelle ne peut convaincre aucune personne de bonne foi d'avoir réalisé la prouesse extraordinaire de rédiger quatre décisions remarquablement longues, pendant la courte suspension de séance qui a séparé nos auditions de la reprise des audiences publiques.

En réalité, ces décisions étaient prêtes bien avant ces audiences publiques comme en témoignent l'absence de références aux mémoires en réponse déposés auprès de la Cour en réaction aux répliques de nos contradicteurs et celle des propos tenus à l'audience en réaction aux omissions contenues dans les rapports lus par les conseillers rapporteurs.

Notre rejet de ces décisions porte ensuite sur leur contenu. Nous rejetons avec la dernière énergie les imputations d'absence de preuves tant nous avons démontré, en nous appuyant sur des documents fournis par nous-mêmes ou par nos contradicteurs, que le déroulement et la proclamation de l'élection présidentielle du 30 août 2009 a été émaillée d'irrégularités et de fraudes massives lesquelles ont concouru au résultat obtenu par le candidat déclaré élu et, si tant est que certaines d'entre elles aient bénéficié à certains d'entre nous, elles n'entachaient pas moins l'élection et en appelaient l'annulation. Cette sanction s'imposait d'autant plus que le procès-verbal de centralisation des résultats, dont nous avons montré à l'audience qu'il n'était pas élaboré au moment où le ministre de l'Intérieur proclamait ces résultats, encourait également l'annulation.

Nous rejetons enfin les résultats proclamés ainsi que leur correction par recomptage interne. Leur variation inexpliquée et arbitraire accrédite nos affirmations et dissimule une manœuvre politique. Son ampleur aurait été en réalité plus importante si, comme nous le demandions, le recomptage avait été contradictoire et complet. En effet, portant sur 281 5 bureaux de vote, il aurait nécessité plus que le peu de temps qui lui ont été consacrés pour être mené à bien.

Sur l'éligibilité du candidat Ali Bongo Ondimba, la Cour, en refusant de traiter au fond cette question a renforcer les forts soupçons qui planent sur la réelle capacité de celui-ci à être candidat à une élection présidentielle dans notre pays. Les informations contradictoires sur sa naissance auraient exigé de la Cour qu'elle enquêtât pour faire la lumière sur ce problème très important et essentiel. La complaisance de la Cour nous conduit par conséquent à lancer un appel à témoin pour éclaircir cette question si importante pour le pays.

Nous maintenons aussi qu'un meilleur sort aurait dû être fait à la requête de Madame Okome-Obame car elle a permis de mettre au jour la diversité des procès-verbaux de bureaux de vote. C'est un des visages de la fraude. En escamotant sa réponse, la Cour a perdu l'occasion de se saisir d'un moyen d'annuler des bureaux de vote où des mains expertes ont été employées pour accomplir cette basse besogne.

Ainsi, tant en la forme qu'au fond, les décisions de la Cour constitutionnelle ont parachevé une mascarade concoctée pour légitimer une «intronisation» décidée bien avant la disparition du précédent président de la République.

Nous affirmons que les décisions de la Cour constitutionnelle achèvent le scénario d'un passage en force organisé envers et contre tout par des esprits plus préoccupés par les intérêts particuliers que par la consolidation de notre démocratie et la recherche de l'intérêt général.

L'utilisation abusive des forces armées dans des opérations préventives de maintien de l'ordre, la négation des libertés publiques sont des manifestations de cette volonté d'asseoir par la force et l'intimidation, un "pouvoir non élu, donc illégitime. Pour réagir contre cette dangereuse dérive totalitaire et dictatoriale, monsieur André Mba Obame, membre de notre coalition, a entamé depuis le 12 octobre 2009 une grève de la faim. La coalition exprime sa solidarité face à cet acte de courage et de détermination. Tout en lui exprimant notre solidarité, la coalition lui demande de mettre fin à sa grève car nous sommes conscients que sa combativité nous est nécessaire. Nous en appelons à l'Union Africaine et toutes les autres institutions internationales à se porter au chevet du Gabon en crise.

Quant au peuple gabonais, nous l'exhortons à résister à l'injustice et autres manœuvres destinées à bâillonner la démocratie et à nier sa souveraineté».

Mercredi 14 Octobre 2009
La Révolution LVDPG
Vu (s) 3507 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

18.Posté par samuel le 02/11/2009 00:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
maintenant que le mal est fais ils vont crier pendant qu'ils savaient que ca allait arriver qui etait fou pour laisser un opposant gagner ces elections mm si il y'avait un seul candidat de l'opposition ali allait toujours gagne de gre ou de force nous avons trop de vendus dans notre pays et partant mm de toute l'Afrique. Pendant que les blancs pleure de joie pour l'election d'un noir africain, et sans nom europeen a la tete du monde nous africains nous optons pour ces meme vielles methodes qui ne nous profite meme pas c une insulte au gabonais de souche je ne veux plus voir gabonais et fier fermez la c juste la grande gueule et rien d'autre et je rend homage a ceux de port-gentil

17.Posté par NTOUTOUME NFOULOU le 15/10/2009 22:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le M40A1 est considéré comme étant un des pionniers dans les "armes" de sniping modernes.
Le M40A1 est un système d'arme très compétent, capable d'excellents résultats de précision, bien que la munition très standard M118 fasse descendre ses performances aux alentours de 1MOA, les nouvelles M118 LR de l'USMC remontent le niveau vers son plus haut, avec une précision attendue de 0.5MOA
La portée maximale effective atteneue est de 800 mètres, l'USMC prétends aller jusqu'a 915 (les 1000 yards) et pas mal de tireurs confirment, le M24 SWS allant aux 900 mètres et au dela et le M40A1 avec la meme Action est tout aussi précis.
Maintenant ke vs avez tte c information, faites en bon usage

16.Posté par candy le 15/10/2009 17:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cher amis port gentillais ne vous attaqué pas entre mais le seul enemi a abttre est l'imbecille, le couyon, le fou, le pédé d'ALI et sont staff.

15.Posté par la gaboma pur sang le 15/10/2009 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
hey , vous , c'est plus le moment des disputes et discussions inutiles , maintenant pensons a notre pays , est ce qu'on pourra digerer l'investiture de samedi ????? qu'est ce qu'on peut faire maintenant , tous ensemble ?? meme rien que sur le net les idees peuvent venir et on ira qu'a distribuer l'info , car voyez vous c'est le dernier tournant ou bien , en est morts !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! car odjukwu ne souhaite que notre mort a tous !

14.Posté par Germain Mba le 15/10/2009 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pffffffffffffffffff! vous croyez qu'une candidature unique de l'opposoition aurait pue changer quoi, c'est vraiment mal connaitre le systeme diabolique appellé PDG avec ou sans candidature unique le PDG n'acceptera jamais les resultats des urnes, je dis bien jamais!
Et en plus il n ya jamais d'opposition au gabon a l'epoque de feu Bongo père, Maganga Moussavou a dit au cours d'une emission televisé pendant la campagne que feu Bongo choisisait ses opposants, les vrais etait exillé, en prisoné ou enterré six pieds sous tèrre, Bruno Ben Moubamba a aussi confirmé cela.
TREVE DE BLABLABLA! arretons avec les histoires de candidature unique, mot d'ordre des leaders de l'opposition, tel ou tel est plus opposant que tel, unissons nous pour chasser les Bongo et sbires du gabon.

C'est maintenant qu'on voit qu'il ya deja une vraie opposition au gabon, pour preuve depuis la validation du vol electoral du Biafra Libreville est presque une ville morte.

13.Posté par justice le 15/10/2009 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les gars arrêtez avec votre histoire de candidature unique.Qu'est ce que cela aurait pu donner alors qu'il s'est agi d'un passage en force d'Ali.Est'ce qu'il aréellement gagné cette élection pour donner le tord à l'opposition?

Qui était d'abord de l'opposition et qui ne l'était pas pour envisager cette hypothèse?

12.Posté par cedric joslain marc ariel le 15/10/2009 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Amo president c'est le slogan que je chante chaque jour dans mes mapanes ici a lbv malgré la victoire frauduleuse de ces bourros pédégistes,Dieu merci tu as laissé ta grève de la faim pour nous ce n'était pas la solution en ce moment nous atendons ton mot ordre pour agir nous sommes derière vous,nous résisterons comme vous nous demandez mais svp ne nous décevez pas, Amo avec tes collaborateurs sortez nous de ces souffrance qui sont deja presque éternelles, allez ,allez,Amo le fait de ne pa te voir a l'écran ou avoir une info de toi et les autres, nous désole, nous vivons dans la misère et l'injustice,Gabon c'est pas égale monarchie, svp aidez nous,derière vous j'y serai toujours.

11.Posté par GABOMA le 15/10/2009 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour avoir été un ami intime d'ALI, AMO, à mon avis avait les moyens de prouver qu'Ali Ben BONGO est le fils adoptif d'OBO et que son pays d'origine est le Nigéria.

Pourquoi ne l'a-t-il pas fait dès l'annoce de la candidature de ce nigérian en tant que candidat du PDG.

De plus, sa chère mama Patience DABANY ( la voleuse en liberté ) parle d'une césarienne. Mais elle pense vraiment que les gaboanis sont aussi ignorants qu'elle et les siens pour croire que les césariennes étaient pratiquées en Afrique dans les années 50.

Je pense que si les opposants seraient partis de cette logique, nous ne serions pas aujourd'hui en train de nous lamenter sur le sort des gabonais vivant au Gabon.

10.Posté par FREEDOM FIGHTERS le 15/10/2009 09:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pauvre Eyangsi, si tu es une vraie opposante tu DOIS MAINTENANT SAISIR les opportunités qui se présentent au lieu de faire de la littérature sur le passé et les si.. On veut des actifs même si cela te semble tard ne dit-on pas qu'il vaut mieux tard que jamais? Alors au lieu de pleurer sur le passé rejoins les rangs et agis! merde!!

9.Posté par EyangSi le 15/10/2009 08:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toutes ces démarchent n'apporteront rien, il fallait attaquer
le mal à la racine, en présentant un SEUL CANDIDAT DE L'OPPOSITION pour assurer une victoire sans dispute, or tous voulaient être président, c'est une bonne leçon pour les opposants.
Vous avez priviligé vos intérêts égoistes et partisants, c'est vous les responsables de cet echec!!!!!!!!!
Maintenant vous faite semblant d'être UNI, poueffffffffffffffffffffffff[

1 2

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...