News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Le Front de l’opposition gabonaise enfonce le clou de la destitution d’Ali Bongo

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 7 Février 2015 à 08:43 | Lu 4946 fois

Les membres du Front uni de l’opposition ont connu hier une journée marathon, les conduisant au parquet général de Libreville, puis à l’Assemblée nationale et enfin à la Primature gabonaise pour donner un coup d’accélérateur à la procédure de destitution d’Ali Bongo pour faux en écritures publiques.



Selon le leader d’une aile de l’Union du peuple Gabonais (UPG) membre du Front, Jean de Dieu Moukagni Iwangou, conduisant cette bataille juridique, ce serait donc un jeudi noir qu’aurait vécu l’actuel locataire du palais du Bord de mer qui est accusé par l’opposition, d’avoir usé de faux documents dans son dossier de candidature à la présidentielle de 2009.

Quelques membres du Front

Au parquet général de la cour d’appel de Libreville, les membres du Front y sont allé pour fustigé une décision d’interdiction de quitter le territoire national. "Interdits de sortie du territoire sur simple instruction de Madame Sidonie Ouwé, alors que la restriction de ce droit fondamental requiert la prise d’un décret ou d’un arrêté dûment notifié aux intéressés, les membres du Front ont informé l’autorité dont relève madame le Procureur, de leur refus de tolérer pareille entrave", précise le compte rendu du Front.

La seconde étape de ce périple les a conduit à l’Assemblée nationale pour "placer devant leurs responsabilités constitutionnelles", les députés gabonais. Celles ci seraient de deux ordres : La première consiste à nommer trois Députés devant participer à la composition de la juridiction de jugement du Président de la République, la deuxième consiste à voter la résolution devant prononcer la mise en accusation de ce dernier".

La délégation du Front a été reçue par Monsieur Richard Sylong, 4ème Vice-président de l’Assemblée nationale. Cette démarche a été réitérée au Palais Georges Rawiri, siège du Sénat, où le Front a été reçu par Léonard Andjembe, François Owono Nguema, Claude Damas Ozimo et Martin Fidèle Magnaga respectivement Vice-présidents et secrétaire du Bureau.

La délégation du Front à la Primature

Enfin, la délégation du Front s’est rendue à la Primature, où elle a été reçue par le Premier Ministre Daniel Ona Ondo, accompagné du Ministre de l’Intérieur Guy Bertrand Mapangou. "A son égard, le Front a tenu à rappeler que la procédure de destitution requiert la convocation du Parlement pour la mise en accusation préalable du Chef de l’exécutif, et qu’en son article 78, la constitution habilite, à titre exceptionnel pendant l’intersession, le Premier Ministre à prendre le décret de convocation des deux chambres du Parlement".

Les suites données à cette procédure restent désormais attendues même si les chances de son aboutissement sont véritablement infimes au regard de la mono-coloration politique des instances institutionnelles gabonaise. Le 13 décembre dernier, le parquet de Libreville s’était déclaré incompétent pour instruire une procédure similaire intenté contre le président Ali Bongo.

info241

Samedi 7 Février 2015
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 4946 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

18.Posté par NEM le 27/02/2015 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce regard est révélateur de violence. Un Chef ne doit pas l'avoir.

17.Posté par Claude BEKALE le 09/02/2015 18:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Africa United l'idée d'abord selon laquelle Ali ne menacerait pas les intérêts français allez-y en parler avec TOTAL et les forestiers français qui ont perdu leur emploi suite aux décisions du palais du bord de mer.Ensuite Compaoré et Ben ALI ne menaçait en rien les intérêts occidentaux,vous dites des choses juste pour décourager les gens sans être sur de leur véracité?De quel coté êtes -vous même?

16.Posté par AFRICA UNITED le 08/02/2015 17:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MON CHER SYM, PUISQUE TU PARLES DE DEMOCRATIE, SACHES QUE TOUTES LES GRANDES NATIONS SONT PASSEES PAR DES REVOLUTIONS. IL N'EXISTE AUCUN DIEU POUR SAUVER LES GABONAIS ET LES NEGRES QUE NOUS SOMMES. NOTRE PAYS A DES ENNEMIS ET JE REPETE: SI NOTRE PAYS MANQUE DE RESPECT ET DE DIGNITE, IL FAUT LE LAVER PAR LE SANG DE SES ENNEMIS.
AVANT DE ME FAIRE LA LECON, PENSEZ A CEUX QUI CHAQUE JOUR, SONT ASSASSINES PAR LE POUVOIR ACTUEL. LE GABON COMME BEAUCOUP DE PAYS AFRICAINS N'ONT PAS BESOIN DE REFORMES, MAIS DE REVOLUTIONS COMME CELA S'EST PRODUIT AILLEURS DANS LE MONDE.

15.Posté par SYM le 08/02/2015 07:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut que les choses changes, et moi j''apprécie bien leur démarche depuis que certains opposants ce range en ordre pour mené des actions bonnes. C''est cela la démocratie, et être déjà en compagne alors qu''il ya ces problèmes de faux papier acte de naissance et bien d''autre.

14.Posté par SYM le 08/02/2015 06:51 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M. AFRICA UNITED c'est qui et quoi le sang de nos ennemis, je pense qui vous ete se genre de compatriote qui inciter l'infusion de sang dans cette nation, je reviens à l'intérieur du pays même pas loin de Lbv mais vous voyez que je ne peux pas avoir de l'info en tant réel, après combien de temps tous Cela va t-il duré ? je crois qu'il sera mieux dorénavant de faire a chacun des analyses juste afin d'être même tous dans l'action qui à tous sommes impliquer qui demain se serait une histoire a raconté à nos enfts et petits enfants. J'aime bien ce nom AFRICA UNITED. Pour ceux sont chrétiens sachez qu'il ya là aussi au travers de leurs prières une manifestation de la Puissance de Dieu. Merci

13.Posté par 8 francais trouvés ans bokoharam le 07/02/2015 22:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://africeleb.com/larmee-camerounaise-arrete-8-soldats-francais-combattant-aux-cotes-de-boko-haram/

12.Posté par goyage noire le 07/02/2015 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@l franc-maconnerie

la franc-maçonnerie ne disparaîtra jamais, ni avec la disparition d'ali bongo.
c'est clair qu'actuellement c'est la période de sacrifices, nous sommes à attendons les résultats des sénatoriales suivis d'un remaniement ministériel. Les sacrifices pour conserver les postes vont bon train. Depuis janvier 2015, des disparitions macabres sont signalées dans toute l’étendue du territoire gabonais! des sucides, des morts subites, des empoisonnements font le cortège des malheurs des gabonais. qu'ils sachent que ces agissements, cette fausse stratégie de domination et de conservation du pouvoir disparaîtra bientôt. nous allons les dilapidés comme khadaffi et ses disciples. Ils n'ont qu'à contineur de boire le sang humain jusqu'à la lie. ils trinqueront sure sure....

11.Posté par AFRICA UNITED le 07/02/2015 19:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SI NOTRE PAYS MANQUE DE RESPECT ET DE DIGNITE, IL FAUT LE LAVER PAR LE SANG DE SES ENNEMIS.

10.Posté par Maven le 07/02/2015 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Opiangah, Dieu ne t'a pas donné le droit de tuer les autres. Un jour il te demandera des comptes.

9.Posté par Kisèmelevent le 07/02/2015 16:34 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Post 4, très bonne réplique !!!

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...