News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Le Conseil des ministres, relu par Ben Moubamba

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 8 Juillet 2013 à 08:20 | Lu 731 fois

Depuis son «cher Ndendé», où il a élu résidence principale pour des raisons plus sentimentales que politiques, la figure montante du Parti du peuple gabonais (UPG), Bruno Ben Moubamba, ne manque pas une occasion pour donner son avis sur l’actualité politique du pays : dernier coup de gueule en date, le Conseil des ministres du 5 juillet.



Gabon : Le Conseil des ministres, relu par Ben Moubamba
Après s’être moqué de la rencontre entre le président de la République et les représentants de l’Opposition, la semaine écoulée, Bruno Ben Moubamba s’en est pris, le 6 juillet sur son blog, au dernier Conseil des ministres. Ce conclave gouvernemental a notamment traité du principe de la séparation de pouvoirs, de l’éducation, le droit à la grève, le sens du patriotisme et le respect des institutions étatiques. Mais, pour Bruno Ben Moubamba, ce Conseil des ministres n’aura été qu’une énième preuve de ce que «le pouvoir PDG [Parti démocratique gabonais au pouvoir, ndlr] a perdu la main».

Pour la nouvelle star politique de Ndendé, «il est de plus en plus évident que le ‘’pouvoir PDG’’ a perdu la main au Gabon après un demi-siècle de pouvoir sans partage». Selon Ben Moubamba, «des communiqués du ‘’Conseil des Ministres’’ comme celui qui a été servi aux Gabonais vendredi 5 juillet 2013 ont de quoi désespérer les populations. ‘’Séparation des pouvoirs’’ disent-ils ? Mais qu’ils aillent donc le dire au président de l’Assemblée nationale [Guy Nzouba Ndama, ndlr] qui a gratifié le secrétaire général du parti au pouvoir d’un ‘’cher camarade’’ voici peu alors qu’il était au ‘’perchoir’’ de l’institution en question». Il apparaît que le nouveau «chevalier» de l’UPG scrute la scène politique nationale et veut en découdre avec le pouvoir et les initiatives d’Ali Bongo à travers une critique acerbe.

Quand le communiqué officiel du dernier Conseil des ministres fait état de la volonté du président de la République de faire des Gabonais des hommes et femmes «responsables», respectueux des principes étatiques et de vrais «patriotes» pour qui l’intérêt national doit primer sur tous les autres, Ben Moubamba y voit une supercherie : «Et le fameux ‘’patriotisme’’ dont vous vous gargarisez !? C’est la meilleure ! Vous régularisez nos amis de l’Afrique de l’Ouest au Gabon sans discernement en raison de 500 000 francs à 1 million de francs CFA la tête et vous remplissez les journaux de listes interminables de ‘’régularisés’’ (300 par jour en moyenne depuis des mois) alors que le Gabonais lambda à tous les problèmes du monde pour avoir une carte d’identité, un acte de naissance ou un passeport en temps en en heure», fait remarquer l’ancien candidat à l’élection présidentielle. Même que, prétend-t-il, «dans son soucis de détruire ‘’sur ordre’’ le parti de son ‘’parent’’ Pierre Mamboundou», une haute personnalité du pays aurait déjà «fait distribuer des cartes d’identité biométriques aux Congolais passant par son village Doussala pour empêcher l’UPG de conserver Ndendé son bastion historique». Des allégations que lui seul saurait prouver.

La question du droit de grève sur laquelle ont planché le président de la République et les membres du gouvernement a donné l’occasion à Ben Moubamba de revenir, quant à lui, sur la démission, la semaine écoulée, du journaliste Jonas Moulenda du quotidien L’union et sur la mise aux arrêts du président du Syndicat libre des transporteurs terrestres gabonais (Syltteg), Jean Robert Menié, le mois dernier, pour ainsi fustiger la supposée ingérence du politique dans l’activité journalistique et syndicaliste : «Mais expliquez cela au journaliste spécialisé en faits de société qui a été quasiment ‘’limogé’’ par le quotidien gouvernemental «L’union» cette semaine ! Vous critiquez le ‘’droit de grève’’ ? Mais commencez donc par ne pas mettre aux arrêts de rigueur des syndicalistes dans l’exercice de leurs droit de grève, comme le leader des transporteurs terrestres que vous avez appréhendez début juin pendant une grève des taxis».

Enfin, indique l’habitant le plus célèbre de Ndendé, «il est manifeste que ce ‘’système’’ sans pitié doit nécessairement céder le pouvoir à une autre culture politique avant qu’il ne soit trop tard pour notre pays».

Gabonreview

Lundi 8 Juillet 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 731 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...