News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon /Lambaréné : peu d’engouement des populations pour le prochain conseil des ministres délocalisé

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 22 Juin 2011 à 18:55 | Lu 965 fois



Lambaréné, (Gabon Infos)-Après l’annulation du conseil des ministres délocalisé prévu pour le 27 Juin prochain, pour des raisons non indiquées, le prochains conseil des ministres du genre, aura lieu dans le Moyen Ogooué. Nous nous sommes rendus à Lambaréné pour nous rendre compte des préparatifs liés à cette manifestation.A constaté Gabon Infos

Les préparatifs du conseil des ministres dans la province du Moyen Ogooué, sont moins visibles. Contrairement aux précédentes étapes, l’annonce de la visite du président de la République province du Moyen Ogooué n’attire pas l’attention des populations de cette partie du pays. Là bas, les travaux de restauration de l’hôtel l’Ogooué Palace, par la société qui n’a pas de nom, la seule identification que l’on peut avoir de cette entreprise c’est (Etude, conseil et réalisation bâtiments et travaux publics) que l’on peu lire sur une carte de visite obtenu du le responsable des travaux.

A ce jour, seulement 20 chambres sont opérationnelles. La cuisine, le restaurant et le bar ne seront fonctionnels qu’en début juillet. Alors que 2 milliards et demi ont été octroyés pour la réfection et la construction de nouveau bâtiments pour rendre moderne ledit hôtel. Le même constat a été fait à Oyem avec la réfection du Mvett Palace d’Oyem pendant la tournée liée au conseil de ministres délocalisé, où l’Etat avait sorti de ses caisses une somme d’un milliard. Les travaux n’ont pas coutés que quelques 30 millions. On est tenté de se poser la question suivante : qu’a-t-on fait de cet argent ?


Les populations du 2eme arrondissement, tiennent des propos hostiles aux pouvoir et à ses élus. Les raisons est évoquées, pour justifier cette hostilité ; relative à la mauvaise qualité de l’eau et l’attente de la construction du port fluvial de cette ville qui selon eux réglerait la question d’évacuation de leurs produit vivriers vers d’autres centres urbains plus grands, notamment Port Gentil et Libreville.


La qualité de l’eau a des lourdes conséquences dans le quotidien des populations du 2ème arrondissement de Lambaréné. En 2008, une société avait construit un forage pour obtenir de l’eau potable qui est distribuée par la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG). Mais depuis quelques années, les populations ont fait le constat amère que cette eau n’est pas potable. Helene qui vend le bouillon de poisson nous dit que cette eau bouillie, devient blanche et on y trouve de la mousse semblable à la mousse de savon. Lorsque cette eau consommée, est à l’origine de nombreuses maladies, dont l’insuffisance rénale et de diarrhées et même la mort. Les plus nantis boivent de l’eau minérale et d’autre transportent de l’eau de l’autre coté de la ville, où la SEEG puise directement son eau dans l’Ogooué. Malgré les appels répétés des populations envers les autorités politiques, administratives et ceux de la SEEG, rien n’est fait jusqu’à présent.


Depuis là, les populations de Lambaréné ne s’avent plus à quel saint se vouer. Le président de la République devait regarder de ce coté là, s’il veut avoir tout le monde de son coté.
En ce qui concerne le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG), quelques entreprises respectent la décision prise par les hautes autorités du pays, d’augmenter le SMIG à 150.000 francs CFA. Malgré cette décision, nombreuses sont les entreprises qui foulent aux pieds la législation du travail. Selon les informations glanées sur place, seule la société chinoise (SUN LI) de transformation du bois qui applique la mesure. Les ouvriers de son voisin du groupe HAIDJO (Malaisienne, n’a jamais embauché. Elle utilise les ouvriers pendant un an comme journalier et au moment de signer le contrat, il recommence tout à zéro. Cette entreprise ne connait pas le SMIG. Les ouvriers sont payés à la main. Lorsque les ouvriers se plaignent auprès de l’inspection provinciale du travail censée les protéger, aucune solution n’est trouvée.

Il arrive que les inspecteurs demandent à ces derniers d’aller à la Haye, après insistance des ouvriers de rentrer dans leurs droits. Ces derniers interpellent le Chef de l’Etat, enfin qu’une solution soit trouvée pour que la paix sociale soit préservée dans cette partie du pays.


www.gabon-infos.info

Mercredi 22 Juin 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 965 fois




1.Posté par Ayacoma des Hayacoma le 23/06/2011 01:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il faut buter le biafrais et ses sbires!

2.Posté par BERTHE le 23/06/2011 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Essayez voir vous tomberez tous à lambarené bande de sorcier maudit le jours ou vous votre conseil des ministres du genre auras lieux dans cet ville et la vous tomberez comme des mouches pédegistes malades cancres stupide.

3.Posté par Ntsonda Le Con le 24/06/2011 13:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
102 blessés à Dakar, des voitures calcinées, c'est à ce prix que les Sénégalais ont défendu leur CONSTITUTION dans la rue. Wade est finalement revenu sur sa décision qui faisait de son fils et lui les vainqueurs assurés de la prochaine présidentielle..

Et nous, qu'avons nous fait au Gabon pour défendre notre CONSTITUTION? Rien ou presque. OJUKWU et sa maîtresse et belle-mère MBORANTSUO violent cette CONSTITUTION au nez et à la barbe de tous. Tout ça parce que nous n'avons au Gabon que des éternels affamés qui pratiquent la danse du ventre à longueur de temps.

LE GABON EST UNE FUTURE COTE D'IVOIRE.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...