News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : La vente illicite des produits pétroliers prospère, malgré l’interdiction

l'info réelle 7J/7 - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Mercredi 3 Novembre 2010 à 23:38 | Lu 614 fois



La vente illicite des produits pétroliers continue de prospérer à Libreville, en dépit de la mesure gouvernementale interdisant cette activité.

( Des bidons et des bouteilles contenant du carburant sont vendus chaque jour à des prix dérisoires sur les trottoirs de la capitale gabonaise, où le phénomène semble avoir même pris de l'ampleur ces derniers temps. L'opération "coup de poing" menée récemment par les forces de l'ordre pour mettre fin à la vente des produits pétroliers en dehors des structures agréées, n'a duré que "le temps d'une rose". L'activité a repris de plus belle.

Le Comité national de lutte contre la fraude des produits pétroliers (CNLFPP), mis sur pied juste après cette opération, semble désemparée devant l'ampleur de la tâche. La vente des produits pétroliers (gazole, essence, pétrole, huile de frein et de moteur...) est en toujours en pleine expansion le long de la Nationale 1, notamment au Pk13, à Nkoltang et à Esssassa, ainsi qu'à Owendo et Akournan, dans le sud de Libreville.

Dans tous ces sites existent de véritables "dépôts pirates", qui font le bonheur des chauffeurs-routiers en partance pour l'intérieur du pays et une concurrence déloyale aux stations services qui assistent impuissantes à la chute vertigineuse de leurs recettes. Selon les chauffeurs-routiers, le réseau de vente illicite est entretenu par les conducteurs des camions-citernes chargés de livrer le carburant dans les localités de l'intérieur du pays. Le bidon de 5 litres de gasoil est bradé au prix de 2.000 FCFA, alors qu'un litre à la pompe coûte 520 FCFA.

Les produits vendus à la sauvette le long des routes posent cependant un problème de fiabilité. En effet, certains sont issus de mélanges hétéroclites représentant un véritable danger pour les moteurs des véhicules. "C'est une activité qui échappe totalement aux agents des brigades de contrôle", a déclaré un automobiliste, estimant que le CNLFPP ne fait pas véritablement son travail.

Pour les professionnels du secteur, le trafic des produits pétroliers a entraîné une baisse considérable du chiffre d'affaires du secteur pétrolier, qui n'est pas sans conséquences pour l'économie nationale qui dépend à plus de 60% des recettes pétrolières.

Mercredi 3 Novembre 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 614 fois




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Avril 2017 - 07:17 Les douaniers paralysent le Port d’Owendo

Politique | Société | Economie | Jean Ping Président élu | Ali Bongo Réélu !!! | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame









Les Articles les plus lus

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée