News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : La société civile réagit après l'annonce du nouveau gouvernement

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 29 Février 2012 à 21:59 | Lu 1665 fois



Gabon : La société civile  réagit après l'annonce du nouveau gouvernement
Communiqué de la société civile libre Gabonaise suite à la nomination du nouveau Premier Ministre et au maintien de Monsieur Guy NZOUBA NDAMA à l’Assemblée Nationale

Après plusieurs mois de confusion, de tergiversations, de déchirements internes et d’arrangements politiques pour maintenir un semblant de cohésion des différents clans soutenant le régime d’ALI BONGO, la nouvelle Assemblée Nationale et le nouveau Gouvernement du système PDG viennent d’être mis en place.

A ce titre, la Société Civile libre à travers le Mouvement Citoyen et populaire ça Suffit Comme ça réaffirme avec force et détermination son rejet total du système corrompu, tyrannique et anti-démocratique du PDG responsable de la déliquescence actuelle et du sous développement du pays.

En effet, après le scrutin truqué 2009 qui a vu l’arrivée au pouvoir d’ALI BONGO dans des conditions frauduleuses, marquée par une répression brutale des populations civiles à Port-Gentil et à Libreville, orchestrée par l’armée et les milices à la solde du régime, les législatives organisée le 17 décembre 2011 sans la biométrie et sans gage de transparence, ont été sanctionnée par :

 un taux d’abstention record de 95%,
 l’élection d’une assemblée nationale monocolore et minoritaire composée 98 % de députés issus du PDG ;
 La disparition de l’opposition à l’Assemblée ;
 La disparition des groupes parlementaire et de ce fait l’absence de débats contradictoires rendant impossible toute forme d’expression démocratique.

Cette élection a ainsi renforcé la descente du Gabon aux enfers de la démocratie et le renforcement du pouvoir autoritaire, dictatorial et familial du système PDG.

Le Mouvement Citoyen et populaire ça Suffit Comme ça appelle les gabonaises et les gabonais soucieux de l’instauration d’une véritable Démocratie et d’un Etat de Droit au Gabon à une union sacrée contre le système criminel et corrompu du PDG qui depuis 44 ans s’est accaparé des richesses du pays en procédant au pillage généralisé de l’argent des citoyens tout en assujettissant et en appauvrissant 85% d’une population de misérables réduite à une mendicité abjecte .

Le Mouvement Citoyen et populaire ça Suffit Comme ça demande aux gabonais de demeurer vigilants quant aux crédits à accorder à ce nouveau Gouvernement qui ne fera rien pour améliorer les conditions de vie de 85% de laissés pour compte de 44 ans de mauvaise gestion, de violations massives des droits civils et politiques des gabonais à travers notamment la confiscation des institutions constitutionnelles de même que la privatisation de l’Etat au point que le Gabon est véritablement devenu une République bananière.

Dans ce contexte, on comprend mieux la nomination d’un Premier Ministre au caractère belliqueux et anti-démocratique dont le bilan en matière de gestion de plusieurs entreprises publiques et du respect des droits de l’homme est plus que catastrophique.

HEVEGAB et SETRAG comptent parmi les compagnies mises en faillite par Monsieur Raymond NDONG SIMA et finalement privatisées.

La suspension arbitraire des salaires aux leaders syndicaux de la SYTRAG et le décès de l’un d’entre eux, devenu incapable de s’approvisionner en médicaments, est aussi à mettre à son actif.

On comprend également le maintien de Guy NZOUBA NDAMA à la Présidence de l’Assemblée Nationale alors que ce dernier est poursuivi devant la Commission de Lutte Contre l’Enrichissement Illicite par les organisations de la Société Civile anti-corruption pour avoir détourné plus de 7 milliards de Francs destinés à l’annexe de l’Assemblée Nationale.

Au regard de ce qui précède, le Mouvement Citoyen et populaire ça Suffit Comme ça exige que la Commission Nationale de Lutte contre l’Enrichissement Illicite puisse aller au terme des investigations sur cette affaire qui touche à la criminalité financière et que Monsieur Guy NZOUBA NDAMA réponde de ses actes devant la justice.

Le Mouvement Citoyen et populaire ça Suffit Comme ça réitère ses exigences concernant les reformes démocratique et institutionnelles à savoir :

 La reforme de la Cour Constitutionnelle, du Conseil National de la Communication, du Conseil Economique et Social et de la Commission Electorale Autonome et Permanente ;
 L’implication de la Société Civile dans toutes les étapes du processus politique ;
 La reforme de Loi électorale et la mise en place de tous les dispositifs permettant transparence électorale ;
La réduction et la limitation du mandat présidentiel à 5ans renouvelable une fois ;
 Le redécoupage de la carte électorale en fonction du poids démographique ;
 La dissolution de toutes les agences ;
 Le rétablissement sans délai de l’Union Nationale ;
 L’arrêt des persécutions et procès politiques ;
 La cessation des mesures répressives contre la presse libre ;
 La création d’une commission d’enquête indépendante sur la gestion de la CAN ;
 La création d’une Commission Tripartite Majorité-opposition et Société Civile en vue la formulation de toutes les propositions de reformes.

Compte tenu du caractère autoritaire et corrompu du régime gabonais, le Mouvement Citoyen et populaire ça Suffit Comme ça demande au Congrès des Etats Unis et à l’Union Européenne d’appliquer les mesures appropriées et d’isoler le Gouvernement d’ALI BONGO à cause de toutes les atteintes à la démocratie et aux droits de l’Homme.

Fait à Libreville, le 29 février 2012

Pour la Société Civile Gabonaise:

- Marc ONA ESSANGUI, Président de Brainforest, Prix GOLDMAN ENVIRONNEMENT 2009 : (241) 07294140 : ona_essangui@yahoo.com

- Georges MPAGA, Président du Conseil d’Administration du Réseau des Organisations Libres de la Société Civile pour la Bonne Gouvernance au Gabon ( ROLBG) : (241) 07519932 : gmpaga@yahoo.fr

-Paulette OYANE ONDO , Avocat et militant des Droits de l’Homme, membre de la Société Civile . cabinet_oyaneondo@yahoo.fr. 241 07 07 16 48

- Alain MOUPOPA, Président d’Afrique Horizons ONG des Droits de l’Homme : afrique.horizons@gmail.com, moupopa.alain@gmail.com (241) 07751503

- Dieudonné MINLAMA MINTOGO, Président de l’Observatoire National de la Démocratie : (241) 07948719 : minlamadd@yahoo.fr

ALI BONGO | Guy NZOUBA NDAMA | pdg | Raymond NDONG SIMA | SYTRAG | Société Civile |

Mercredi 29 Février 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1665 fois




1.Posté par King le 29/02/2012 23:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme DAB la société civile à travers le mouvement ça suffit comme çà n'a pas la langue dans la poche, et ne mâche pas ses mots!
Mais à partir de la ligne 79 à 84 de l'article, Marc ONA et ses lieutenants font parfois preuve de naïveté!

la Commission Nationale de lutte contre l’enrichissement Illicite est une distraction depuis sa création par le PDG, les membres de cette commission sont tous des militants du Parti au pouvoir, et nommés par le président de la République, donc ses investigations sont justes théâtrales, et sans suite!
Marc ONA et Georges MPAGA le savent.

2.Posté par MMBA le 01/03/2012 00:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@King

Que propose-tu à la place?

3.Posté par Les affaires de nous memes nous memes le 01/03/2012 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ MMBA et à tous
1 reponse simple et claire : LA RESITANCE NATIONALE c-a-d grève générale illimitée. Arrètons de kongosser , il faut maintenant passer à l'acte pour bouter hors du pouvoir PDG-Ali 9 . LE POUVOIR NE SE DONNE PAS ... SURTOUT QUANT ON A LA CONSCIENCE DE NOS FRERES pédégistes pleine de ....

ICI notre solution :http://www.lesaffairesdenousmemesnousmemes.com/2012/02/gabon-appel-national-la-resitance.html

AU GABON ON PARLE ET FAIT DES DISCOURS DEPUIS 1990 ,
OU EST LE CHANGEMENT OU LA TRES FAMEUSE DEMOCRATIE ?

AGIR / SUBIR ?

4.Posté par PDG DEHORS le 01/03/2012 20:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

PASSONS AU PLAN B , IL FAUT QU'ON EN FINISSE AE CE POUVOIR DE VAMPIRE SINON A L'ALLURE OU VONT LES CHOSES OJOUKOU ALI OBI NE PARTIRA PAS DE LUI MEME FAUT LE BOUSTER HORS DU GABON NOTRE BEAU PAYS

5.Posté par Yves le 01/03/2012 23:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout le monde doit réagir et agir à son niveau. Les Sénégalais sont en passe de faire échec à Wade pourquoi les gabonais doivent continuer a patauger dans la médiocrité des Bongo? Il faut y croire, c'est possible.

6.Posté par GABOMA le 02/03/2012 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'ACCORD POUR LES REFORMES CONSTITUTIONNELLES ET LA LIMITATION DU NOMBRE DE MANDATS PRESIDENTIELS !!!

7.Posté par MINKOO le 02/03/2012 15:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est du vrai n'importe quoi, je ne peux pas croire meme si je suis d'accord pour quelques une de vous idees que ALI BONGO soit un dictateur, et ensuite vous devez nettement vous distinguez avec les politicien. Vous ne devez pas imposer des choses et le président n'est pa obligé de vous obéir. Il a obtenu sa légitimité du peuple et non d'une société civile manipulée et totalement subjective.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...