News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : La sardine fumée interdite à l’exportation

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 4 Avril 2013 à 08:28 | Lu 630 fois

La réorganisation des différents maillons du secteur de la pêche, dont les contours ont été brossés, le 26 mars dernier, par la directrice générale de la pêche et de l’aquaculture, Lois Allela, amorce une nouvelle étape avec l’interdiction d’exporter la sardine fumée made in Gabon.



Gabon : La sardine fumée interdite à l’exportation
Les opérateurs économiques concernés par la manipulation des produits de la pêche (pêcheurs, transporteurs, écailleurs, transformateurs de poison, vendeurs) et même les consommateurs ont été avertis, le 30 mars à travers un communiqué du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage, de la Pêche et du Développement Rural, de l’interdiction d’exporter la sardine fumée produite au Gabon pour une durée de six mois.

Cette décision temporelle qui fait suite à la pénurie récurrente de ce produit sur le marché local, vise la réorganisation du secteur de la pêche de sardine, entièrement sous le joug d’exploitants expatriés mais aussi à favoriser la reproduction de cette espèce sur les côtes nationales. Très prisée dans la sous région mais aussi du côté des pays de l’Afrique de l’ouest (Bénin, Togo) la sardine qui compte pour un basic de l’alimentation des Gabonais, vient souvent à manquer ou à enregistrer une inflation consécutive à cette raréfaction, malgré le fort tonnage produit chaque année au Gabon.

Selon les statistiques de la Direction générale de la pêche, plus de 9000 tonnes de prises de ce poisson sont réalisées chaque année. Transformée en poisson fumé dont la conservation est garantie sur une longue période, une grande partie de ce tonnage est malheureusement exportée hors du territoire national entrainant souvent la pénurie de cette ressource alimentaire accessible à toutes les couches de la population du fait de son faible coût.

Pour tenter de réguler le secteur et garantir une disponibilité totale de ce produit riche en apport calorique modéré malgré sa chair semi-grasse, sur l’ensemble du territoire national et dans les assiettes de la population gabonaise, une opération sera lancée ayant pour objectif la maîtriser de toute sa chaine de production et distribution, donc de la pirogue à l’assiette du consommateur. Il s’agira de savoir comment la ressource est pêchée, comment elle est manipulée une fois arrivée chez le transformateur, quels sont les moyens utilisés pour le fumage, etc.

Le coût moyen d’un tas de sardine fumée, aliment incontournable dans la gastronomie du Gabonais, riche en acides gras polyinsaturés, les fameux Oméga 3, est de 200 francs CFA dans les différents marchés de Libreville, pour environ quatre poissons. Un coût que les clients jugent pourtant trop élevé.

Gabonreview

Jeudi 4 Avril 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 630 fois




1.Posté par Julie OWANGUA le 04/04/2013 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pour vu que cela soit respecter au Gabon ce sont les étrangers qui exploitent ce poisson sans merci cad font a leurs guise comme nous sommes dans un pays ou tout est permis ,les étrangers pient notre pays au vu et au su de tous sans aucune inquiétude ,pays de désordre et nos autorités qui ne cherchent pas à réglementer ce secteur en formant des gabonais a être pêcheurs ensuite corser les conditions accès à un permis de pêche aux étrangers plus simple s'assurer qu'il ya plus de pêcheurs gabonais que d’étrangers.
Si les Gabonais ne font pas attention ,il ne nous restera que nos yeux pour pleurer,car le clan bongo ondimba visent à rendre le pays tres tres pauvre après leur règne la preuve est que le pays est brader dans tout les secteurs .

2.Posté par coudou le 04/04/2013 15:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les étrangers doivent faire attention.car ce bon pays peut devenir mauvais.

3.Posté par coudou le 04/04/2013 15:07 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les étrangers doivent faire attention.car ce bon pays peut devenir mauvais par le fait de piller notre commerce, nos maisons...

4.Posté par muaka mbenga. le 04/04/2013 23:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sapristi!!!

Cette mesure tue une partie des exportations et leurs revenus en provenance des "pauvres consommateurs,frères et sœurs africains et leurs rejetons ,dont le bien être dépend largement de ces sardines fumées(cameroun,bénin,congo,RCA.....

Imaginez que la Maroc avait interdit es exportations de sardines en boites,beaucoup d'entre nous n'auraient pas franchi le cap de la 6ème.

5.Posté par MBOUKOUEEEEEEEE le 05/04/2013 00:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MUAKA
LE PB C'EST QU CES POPO EN FONT TROP AVEC NOS SARDINES C'EST COMME UN PILLAGE ORGANISE DONC IL RÉGULER LA PÊCHE DE CES SARDINES

6.Posté par muaka mbenga. le 05/04/2013 01:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ooh,la sardine fumée;c'est bon dans le gnembbwè,avec la chikwanga du Gabon!

7.Posté par Solange MIKA le 05/04/2013 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La faute est aux Gabonais qui acceptent qu'on pille leur faune et flore. pensez-vous qu'un Gabonais puisse aller faire la pêche au Benin, Togo, Nigeria, Cameroun ou ailleurs ? Ailleurs, certaines activités sont entre les mains des Nationaux eux mêmes; alors qu'au Gabon les étrangers monopolisent tous les secteurs d'activités.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...