News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : La riposte du docteur Sylvie Nkogue-Mbot

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 2 Août 2011 à 16:04 | Lu 1255 fois

Accusé le 28 juillet par le gouvernement d’avoir aidé le gréviste de la faim, Roland Désiré Aba’a, à s’échapper de son hospitalisation, le docteur Sylvie Nkogue-Mbot, est sorti de sa réserve. A la faveur d’une conférence de presse tenue le 1er août à Libreville, la présidente de l'ONG Hippocrate s’est réservée l’option de poursuivre en justice le gouvernement gabonais.



gaboneco / Le docteur Sylvie Nkogue-Mbot.
gaboneco / Le docteur Sylvie Nkogue-Mbot.
Sylvie Nkogue-Mbot, médecin traitant à l’hôpital pédiatrique d’Owendo et présidente de l'ONG Hippocrate, a tenu une conférence de presse, le 2 août à Libreville, au cours de laquelle elle donné la réplique au gouvernement qui l’accuse d’avoir aidé le gréviste de la faim, Roland Désiré Aba’a, à s’échapper de son hospitalisation à l’hôpital Jeanne Ebori à Libreville. «Nous nous réservons l’option de poursuivre en justice ce gouvernement dont je réaffirme solennellement la responsabilité de tout ce qui pourrait arriver à M. Aba’a Roland Désiré», a-t-elle déclaré.

Publié le 28 juillet, un communiqué du ministère de la Santé annonçait en effet que «Mme Sylvie Mbot aurait fait irruption dans les services de cette structure hospitalière. Mme Sylvie Mbot aurait entrainé M. Aba’a Roland Désiré hors de cet établissement sans aucune formalité administrative encore moins médicale. M. Aba’a Roland Désiré marchait normalement à cette occasion. Le Gouvernement de la République déplore le comportement de Mme Sylvie Mbot, prend acte de son intervention et prend également à témoin l’opinion nationale et internationale sur ces agissements négatifs et sur les conséquences qui pourraient en découler».

Réfutant les propos du gouvernement qu’elle qualifie d’allégations infondées, le docteur Nkogue-Mbot a apporté des précisions : «Je n’ai jamais fait irruption à la Fondation Jeanne Ebori. Je suis allée rendre visite à un confrère hospitalisé au service Réanimation de la dite structure hospitalière où j’ai rencontré M. Aba’a Roland Désiré de manière fortuite et séance tenante, il m’a informé de son départ imminent »

«Je n’ai jamais entrainé M. Aba’a Roland Désiré hors de cet établissement. D’ailleurs il ne m’a pas donné l’impression de quelqu’un qui partait sous la contrainte, d’autant qu’il était accompagné de membres de sa famille. C’est une accusation très grave qui porte atteinte à ma crédibilité de citoyenne et à ma déontologie professionnelle. Tout le développement de ce communiqué du ministère de la Santé, des Affaires sociales, de la Solidarité et de la Famille n’a eu pour objectif que de me jeter en pâture devant la communauté nationale et internationale en m’imputant par avance la responsabilité de tout ce qui pourrait arriver à M. Aba’a Roland Désiré sur les plans de sa santé et son intégrité physique», a-t-elle poursuivi.

Enfin, la présidente de l'ONG Hippocrate a pris «à témoin l’opinion nationale et internationale sur la nature de ce gouvernement qui nous assène quotidiennement de déclarations incantatoires sur l’Etat de droit et dont la diffamation, la rumeur, la délation et toutes formes de chasses aux sorcières sont érigées en modèle de gouvernement».

Roland Désiré Aba’a, conseiller du Conseil économique et social (CES), a initié le 14 juillet à Libreville une grève de la fin pour exiger notamment le démantèlement de toutes les bases militaires Françaises installées au Gabon, l'annulation de la dette du Gabon vis à vis de la France et la renégociation des accords de coopération entre la France et le Gabon. Interné «de force» le 25 juillet à l’hôpital Jeanne Ebori, selon ses propres dires, Roland Désiré Aba’a y est sorti de «façon X», le 27 juillet, avant de reprendre sa grève de la faim 24 heures plus tard, à son domicile, sis à Owendo.


Source : Gabonactualités

Mardi 2 Août 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1255 fois




1.Posté par MLUTHERKING le 02/08/2011 18:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est un gouvernement très incompétent à l'mage du président autoproclamé et nommé du Gabon. nul ne peut gouverner un peuple sous les menaces, les violences et les incantations des lois que le gouvernement lui même viole, baffoue et ne respecte pas. on ose nous parler d'un état de droit, savez vous messiers les gouvernants nommés ce qu'on appelle un état de droit? en tout cas le Gabon n'en est pas un, sous le règne pdg parti des abrutis.

2.Posté par Ayacoma des Hayacoma le 02/08/2011 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL FAUT EGORGER LE BIAFRAIS ET SES SBIRES POUR ENFIN BATIR UN MEILLEUR GABON

3.Posté par Le libre penseur sur le NWO le 02/08/2011 21:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut que les gabonais renoncent à poursuivre les sbires du gouvernement ou le gouvernement gabonais. Dans un pays où la justice n'existe pas, excepter pour le gouvernement en place notamment pour dissoudre illégalement un parti politique, il serait dérisoire voir utopique de prétendre à obtenir gain de cause auprès de la justice gabonaise. Le Gabon est une république bananière et cela implique une méprise totale des lois. Seuls comptent la force et le mépris du peuple.

Bien à vous
Le libre penseur sur le NWO
UPGRADE YOUR MIND

4.Posté par victorina le 03/08/2011 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE GABON VRAIMENT IL EST TEMPS DE TROUVER UN TRAITEMENT A CES MALADES DU PDG .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...