News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : La revue de la presse

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 24 Février 2014 à 07:43 | Lu 932 fois

L’avis de redressement fiscal infligé à Total Gabon par la direction générale des impôts ; la suspension de paiement des fonds communs et le nouvel Impôt Synthétique Libératoire (ISL) imposable aux petits commerçants, trois sujets sous les projecteurs des journaux parus la semaine écoulée.



« Total Gabon dans l’œil du cyclone » titre à sa Une le quotidien L’union. Coup de tonnerre dans le milieu pétrolier. La première compagnie pétrolière du Gabon, Total Gabon, a annoncé…via un communiqué de presse, avoir reçu un avis de redressement fiscal du ministère de l’Economie et de la Prospective, assorti d’un avis de mise en recouvrement partiel à la suite du contrôle fiscal dont la société a fait l’objet au titre des années 2008 à 2010.

Le montant mentionné dans l’avis de redressement fiscal est de 805 millions de dollars (soit 402 milliards de francs) dont 387 millions de dollars (soit 194 milliards de francs) font l’objet de l’avis de mise en recouvrement partiel. Total Gabon considère ce redressement fiscal comme étant dénué de tout fondement et conteste déjà fermement l’ensemble des chefs de redressement et les montants associés. », rapporte le journal.

« 1 milliard de dollar de redressement fiscal pour Total », renchérit le satirique La Griffe. « c’est la grande info du jour ». Se réjouit le journal qui poursuit : « Les petits limiers de la Direction générale des impôts viennent de ‘’pianner’’ Total Gabon. Quelques innocentes vérifications menées au sein de cette société ont laissé transparaître de belles indélicatesses. Au bout du compte, c’est un joli redressement fiscal de l’ordre d’un milliards de dollar, soit 500 milliards de dôlès, qui a été infligé. Au grand malheur de Total Gabon qui a déjà commencé à hurler à l’inquisition fiscale… », note le journal.



« Quand l’ISL aggrave la pression fiscale », clame l’hebdomadaire L’événement. « Dans un communiqué publié le 12 février 2014, écrit le journal, la Direction générale des impôts(DGI) invite les opérateurs économiques dont le chiffre d’affaires annuel oscille autour de 30 millions de FCFA maximum à payer une nouvelle taxe dénommée l’Impôt synthétique libératoire (ISL). Institué par la loi de finance de l’exercice en cours, cet impôt ne semble pas être bien accueilli par les petits commerces et autres détaillants qui redoutent le risque de fermer leurs boutiques. A ce qui semble, si on s’en tient au baromètre social, le recouvrement de l’ISL s’annonce difficile. Il ne se fera pas sans grabuge auprès des commerçants. », prévient l’hebdomadaire.

« Trop d’impôts tue l’impôt », hurle à son tour l’hebdomadaire Echos du Nord. « La théorie de Laffer, écrit le journal, le conseiller économique ultralibéral du président américain Ronald Reagan, qui a démontré qu’une augmentation excessive du taux d’imposition se traduisait au final par une baisse des recettes fiscales réelles, va peut-être se vérifier au Gabon cette année ». Prédit l’hebdomadaire. « En effet, poursuit le journal, la direction générale des Impôts au lieu de rechercher à optimiser les recettes en cherchant à traduire dans les faits l’égalité de tous devant l’impôt-le taux d’imposition au Gabon est fixé dans le secteur privé de gré à gré, à la tête du client, loin des obligations contenues dans la loi de finance de chaque année-, comme le lui a suggéré la banque mondiale dans un récent séminaire tenu l’année dernière à Libreville, a fait le choix de surtaxer les petits commerçants », regrette le journal.

La suspension du paiement des fonds communs aux fonctionnaires décidée par les autorités gabonaise et qui fait des vagues dans le milieu des régies financières, a alimenté les colonnes de certains journaux. « Le régime de l’émergence en faillite ! » se gargarise l’hebdomadaire Le Mbandja. « Les caisses de l’Etat sont vides ». Nous apprend le journal qui poursuit : « Même si Ali a honte de le dire, de peur de jouir de la disgrâce qui va avec, mais il y a des signes qui ne trompent pas. Du temps de Bongo père, on pouvait toucher à tout, sauf à l’oseille des masses laborieuses. En décidant de soumettre le peuple au régime pain sec et à le précariser de plus en plus, Ali ne vient-il pas de scier la branche sur laquelle il est assis et avec lui son régime de l’émergence, sans oublier la très impopulaire ‘’légion étrangère’’ ?, s’interroge le journal.

« Le Gabon n’a plus d’argent », ricane à son tour le périodique Ezombolo. « Les services du trésor public fermés au public pendant deux jours, jeudi 6 et vendredi 7 février sous prétexte d’un audit qui n’a jamais existé ; les fonds de cabinet des sénateurs et des députés qui ne sont plus payés depuis deux mois(…) ; les fonctionnaires éligibles aux fonds communs qui attendent depuis le 5 février d’être réglés ; les bourses des étudiants qui ne sont pas versées, etc… : les autorités gabonaises ont beau donner des assurances, les caisses de l’Etat sont vides. », conclut le journal.

Gabonéco

Lundi 24 Février 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 932 fois




1.Posté par le pauvre du gabon le 24/02/2014 09:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
lorsque ondo ossa avait dit que les fonctionnaires gabonais ne seront pas payes, est-ce que cela ne renvoi pas a la situation dans laquelle on se retrouve aujourd''hui? une information s''est fait de bouches a oreils que les eleves des classe d''examen ne devrait pas payer les frais des examens surtout celui du bac. Mais, a la grande surprise du monde, les autorites demande de le payer chose qui devrait se dire et se faire au debut de l''annee en cours! ou ira-t-on encore puiser une somme de 43000fcfa ou 53000 pour les frais d''examens dans la situation de carrence comme celle-ci? sachant bien que pour bon nombre de parents d''eleves sont depourvu a 55% des moyens de financement du fait des charges. c''est, chose a revoir! Des etablissement publiques sont satures ( le nombre d''effectif debordant par salle de classe) poussent un grand nombre de parents d''eleve a aller voir ailleurs sinon, c''est bonjour l''annee blanche l''un des facteurs de l''echec scolaire au gabon! peut-on dire que le pays immerge!? a noter qu''il ya trop de choses salles qui se vivent au gabon ( les assassissats rituels, l''homosexualite et bien d''autres choses) prions le seigneur que le ciel ne nous tombe pas par le tete!!!......

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...