News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - La réalité du pays : Descente de France 24 dans les entrailles de l’UOB

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 8 Mai 2013 à 07:41 | Lu 1695 fois

Exactement deux mois après la diffusion de leur reportage sur la grève engagée par les étudiants de l’Université Omar Bongo (UOB), les «Observateurs» de France 24 sont revenus, le lundi 6 mai, sur quatre points qui apparaissent comme des plaies de cet établissement d’enseignement supérieur : le restaurant universitaire, la bibliothèque, le campus et l’insalubrité.



Gabon - La réalité du pays : Descente de France 24 dans les entrailles de l’UOB
En grève depuis plus d’un an pour des raisons liées aussi bien au non paiement des bourses, aux conditions d’étude inacceptables pour les étudiants, à la valorisation des salaires des enseignants du supérieur, l’UOB fait face à de nombreux problèmes qui ont entravé le déroulement des cours depuis quelques temps. Une situation à laquelle s’est fortement intéressée la chaine internationale d’information France 24. Cette chaine de télévion a en effet réalisé un premier reportage, le 6 mars dernier, sur le thème «Rien n’apaise la colère des étudiants de l’Université Omar Bongo». Deux mois après, rebelote ! Le magazine présenté par Julien Pain est revenu cette fois sur quatre principaux points : le restaurant universitaire, la bibliothèque, le campus et l’insalubrité au sein de l’université.

Si, comme l’a rappelé un étudiant à la fin de son déjeuner : «l’université ne se résume pas au restaurant», c’est que dans ce domaine précis, les nombreuses revendications adressées par les étudiants depuis plusieurs années ont trouvé gain de cause avec la réouverture par la société Sodexo, en mars dernier, du «Resto U» qui offre désormais de meilleurs services aux étudiants.


Le fait est que la restauration seule n’englobe pas l’ensemble des problèmes de l’UOB. Accompagné d’un étudiant, l’équipe des Observateurs s’est rendue à la bibliothèque universitaire (B.U ;) dans le but de constater la mauvaise conservation et l’obsolescence de la plupart des livres qui y sont proposés aux étudiants. Aussi, la B.U. qui ne possède qu’un seul ordinateur, ainsi qu’on le voit dans l’émission, pour plus d’un millier d’étudiants inscrits ne prendrait pas en compte le besoin en documents de certaines disciplines comme la Communication ou les études germaniques dont l’arrivée au sein de la Faculté des lettres et sciences humaines (FLSH) n’excède pas trois ans : un besoin d’actualisation qui serait plus que nécessaire.


A l’image de la capitale entière, l’UOB souffre également du phénomène de l’insalubrité. En effet, ramassés en moyenne une seule fois tous les mois, des bacs à ordures, à ras-bord, se déversent sur les allées laissant ainsi apparaître un visage des plus dégradants de la cité universitaire où cochons et chiens sont désormais les seuls maîtres.

Aussi, bien que Marc Louis Ropivia, nouveau Recteur de l’UOB qui a plutôt été surpris par le retour des images prises sur le campus universitaire, ait décidé de faire de son mieux pour résorber les différents problèmes qui minent l’établissement dont il a la charge, il n’en demeure moins pas que pour les résidents du campus, les condition de vie sont plus qu’exécrables. À cause de la parodie de réfection des pavillons, ces étudiants ont démontré au reporter de France 24 qu’ils sont contraints de faire leurs besoins dans les douches, les latrines étant hors d’usage pour des questions de pression d’eau.

Les Observateurs de France 24, par le biais de la situation à l’UOB, ont de ce fait relevé le paradoxe gabonais qui sous-tend une richesse en ressources naturelles d’un côté et, de l’autre, une pauvreté et des conditions de vie et d’études difficiles pour les Gabonais dont la plupart des victimes sont les jeunes.

Voir le reportage : CLIQUEZ ICI

Gabonreview



Mercredi 8 Mai 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1695 fois




1.Posté par Feu-PDGiste-A-Mort le 09/05/2013 02:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ROPS est un gros menteur !

2.Posté par Priscilla le 09/05/2013 04:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cela ce passe de tout commentaire. Je dirais simplment que tout jeunes ou femmes-meres qui soutient le PDG est un indigne de faire parti de l'espece humaine.

3.Posté par N'Nsa le 09/05/2013 06:22 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Regardez moi ce Marc Ropivia, un vrais menteur ! Même si ce que vous racontez est la pure verité, vous méritez au moins qu'on vous demettes de vos fonctions. On ne peut etre le dirigent de l'uob et ne pas être au courant des problemes de cet université. Et donc selon vous pourquoi les étudiants font-ils grève? Des grèves à repetition sont dues au hasard?
Et ce qui est malheureux c'est qu'on trouve dans tous les secteurs des personnes de cette espece.

4.Posté par dworaczek-bendome le 09/05/2013 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La honte
Marc Ropivia, le recteur de l'uob, regardez sa tête concernant le lieu d’études de ses enfants. Ce regard vers le journaliste décrit sans besoin de mot, le Gabon des ayants-droits et celui des makayas.


Les petits de Monsieur Ropovia, bongo, accrombessi, essonghé, etc…ils font leurs études Amérique, en Afrique du sud, Angleterre, au Maroc etc…

A part écrire le livre programme de l’héritière Laure Olga Gondjout pour la mairie de Libreville, le brave homme n’avait aucune information sur rien

5.Posté par Mvé le 09/05/2013 18:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous qui connaissez Ali Bongo, dites lui que même si l'avenir de la jeunesse Gabonaise est le dernier de ses soucis qu'il fasse honneur à ce lieu qui porte le nom de son père en modernisant ce que certains osent encore appeler le temple du savoir. Au vue de ce reportage, l'université Omar Bongo ressemble à un champs de ruine. Si rien n'est dans les plus brefs délais, l'ensemble du complexe devra être purement et simplement raser afin d'éviter tous les désordres qui peuvent être fatals pour la santé de notre jeunesse abondonnée en elle même;
Comment peut -on avoir les moyens de moderniser les deux palais luxueux qui abritent nos honorables députés et sénateurs et laisser tomber en ruine ce qui doit être prioritaire ?
Comment les dirigeants Gabonais peuvent-ils se regarder dans un miroir après avoir visionner ce reportage ?
Le Gabon producteur depétrole, à les moyens de reconstruire une université moderne et digne pour sa jeunesse .

6.Posté par Kouralepet le 09/05/2013 19:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment peut-on accepter les fonctions de : Recteur, Doyen, Enseignant , Chercheur et autres.... puis fréquenter un endroit insalubre de ce genre au quotidien.Sans exagération de ma part, le bureau du Recteur ressemble à celui d'un magasinier.
Toutes les revendications doivent être réunies ; les enseignants ne doivent pas se désolidariser des revendications estudiantines. L'Université est l'affaire de tous. Notre Recteur ignorait les conditions de vie désastreuse de ses étudiants, Notre Recteur ignorait la pauvreté et le sous équipement de la bibliothèque Universitaire. Maintenant que France 24 vous mis la puce à l'oreille, AGISSEZ Mr le Recteur. Quelle honte!!!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...