News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : La nomination de Biyoghé Mba au CES serait anticonstitutionnelle

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 4 Juillet 2012 à 09:52 | Lu 1481 fois

Hormis Edmond Okemvélé au début des années 90, les autres nominations des présidents du Conseil économique et social s’effectuent au mépris de la Constitution du Gabon. Intervenue le 28 juin dernier, celle de Paul Biyoghé Mba n’échappe pas à cette infidélité envers la loi fondamentale.



Gabon : La nomination de Biyoghé Mba au CES serait anticonstitutionnelle
Au parti des démocrates gabonais on aime marteler que «le Gabon est un pays de droit». Cette comptine n’envahit cependant les ondes que lorsque l’opposition commet un acte irrévérencieux et elle est aussitôt renvoyée aux calendes grecques pour bien d’autres aspects de la vie politique du pays. On n’en voudra pour preuve que la nomination par décret pris en Conseil des ministres, le 28 juin dernier, du nouveau président du Conseil économique et social (CES).

On note, en effet, que la nomination de l’ex-Premier ministre, Paul Biyoghé Mba, à la présidence du CES n’est pas en conformité avec la constitution de la République gabonaise. La mère de toutes les lois du pays stipule en son article 110 que «Le président du Conseil Économique et Social est nommé par décret du Président de la République parmi les cadres supérieurs de l’État nommé au Conseil économique et social.» Le respect de la constitution aurait suggéré que soient d’abord nommés les cadres de l’État affectés au CES, parmi lesquels aurait pu figurer l’ex-Premier ministre, pour désigner après quoi le président de l’institution, ainsi que cela se fait pour le Conseil national de la communication.

C’est plutôt l’inverse qui s’est produit dans le communiqué final du conseil des ministres du 28 juin : toutes les nominations au CES appartiennent à la même fourguée, avec en tête de liste le nom du successeur d’Antoine de Padoue Mboumbou Miyakou, ancien ministre de l’Intérieur, en poste à la présidence du CES depuis janvier 2006. Donc, Biyoghé Mba qui ne figurait pas au préalable parmi les cadres supérieurs de l’État affectés au CES, ne saurait être considéré comme tel.

Paul Biyoghé Mba a cessé d’être un cadre supérieur de l’État en 1989 lorsqu’il a quitté son poste de directeur adjoint de cabinet du président de la République. Dès cette année-là, il entrait au gouvernement comme ministre du Commerce. Or, un ministre est un «homme d’État chargé d’administrer les affaires publiques (…) en étant responsable ou non devant le Parlement selon que le régime est parlementaire, présidentiel ou conventionnel», note-t-on dans le dictionnaire du Centre national des ressources textuelles et lexicales.

Depuis sa toute première entrée au gouvernement, Paul Biyoghé Mba a été alternativement ministre, député ou sénateur, mais plus du tout un haut cadre de l’État. Ancien haut cadre de l’État, il est plutôt un homme politique et c’est à ce titre que, lors des dernières élections législatives, il s’est illustré comme le chef de tous les candidats du Parti démocratique gabonais (PDG), n’hésitant d’ailleurs pas à parcourir le pays pour aller soutenir bon nombre d’entre eux dans leurs circonscriptions électorales. Il a lui-même été élu député du département d’Ikoy-Tsini, dans la province de l’Estuaire. Ayant donc été sorti du gouvernement et même de l’appareil d’État depuis quatre mois déjà, il provient de l’Assemblée nationale, du pouvoir législatif, et non de la haute administration, ainsi que le stipule la constitution. Sa nomination au CES devrait d’ailleurs entrainer une élection partielle sur cette circonscription pour son remplacement à l’Assemblée nationale. Il aurait pourtant été plus respectueux des lois de le démissionner du parlement avant de le nommer au CES.

Par ailleurs, on se pose bien de questions sur son acceptation de ce poste à la tête d’un organe purement consultatif et dépourvu du moindre pouvoir d’injonction ou de contrainte. Paul Biyoghé Mba aurait-il choisi de sortir de l’arène politique ? A-t-il donc conduit le PDG à une majorité extravagante à l’Assemblée nationale pour se résoudre, au finish, à diriger une structure qui, à l’origine, a été créée pour offrir une plate-forme d’expression aux acteurs non étatiques ? Ces questions, ici hors de propos, ne devraient cependant pas occulter l’essentiel : «Le Gabon est un pays de droit» et une entorse a encore été faite à la loi fondamentale.


Gabonreview

Mercredi 4 Juillet 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1481 fois




1.Posté par Daro le 04/07/2012 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais qu'est-ce que vous voulez, ali avait peur des caprices de biyoghe mba qui menaçait d'aller rejoindre les durs de l'opposition. On raconte aussi qu'il souhaite se présenter à la présidentielle de 2016. Alors, dans sa précipitation habituelle et brouillon qu'il est, le voleur de l'élection de 2009 cède un truc au brigand de bikelé. Comme toujours, la constotution, les règlements intérieurs et tous les principes, le tricheur s'en moque. enfin, il fait chier les Gabonais qui veulent des choses sérieuses, quoi.

2.Posté par Samy Jo le 04/07/2012 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une élection volée peut produire quoi, entre nous,?Simplement juste une série de forfaitures partout et toujours. Enfin, c'est la règle chez les bongo.

3.Posté par Paul le 04/07/2012 12:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand un amateur vient gérer un pouvoir usurpé, que pouvez -vous en attendre?Bèh, un vrai bordel.Tout et n'importe quoi est décidé au Gabon mais rien et nulle part quelque chose n'est fait ou terminé.Ruses, conspirations, folklore, images, apparentes t faux-semblants, voilà ce qui est terminé et très efficace au Gabon et la RTPDG enchaînée..N'importe quoi, le règne des bongo, un génocide à tous niveaux du pays.

4.Posté par King le 04/07/2012 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tout est anticonstitutionnel au Gabon!
nous sommes dans une république bananière!
Voilà pourquoi les citoyens doivent être prêt dans les quartiers pour l'assaut final chasser du pouvoir cette famille pourrie et corrompue.

5.Posté par Alerte Info le 04/07/2012 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gérard ELLA NGUEMA secrétaire exécutif de l'union nationale vient d'être arrêté par la police judiciaire gabonaise. Pour l'instant les raisons de cette arrestation sont inconnues. La dictature émergente continue dans sa trajectoire répressive.

6.Posté par Alerte Info le 04/07/2012 17:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le 13 avril dernier, interrogé par le site Médiapart, François Hollande avait jugé que l'élection présidentielle gabonaise « n’était pas dans les critères de ce qu’on peut appeler des élections démocratiques ».

7.Posté par FOUTAISE le 04/07/2012 18:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ça fait partie de la comedia dell arte du biafrais...

8.Posté par Ondo jean jacque le 05/07/2012 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Biyogue devait par simple dignité refusé ce poste.C'est une coquille vide la présidence du CES. Ah, argent et privilège quand tu nous tient?

9.Posté par LES CHOSES DES LA HONTE. le 07/07/2012 11:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
VOUS AUTRES VOUS PARLEZ QUOI? Y A KE VOUS MEMES POUR VOUS LIRE /LES GABONAIS N'ONT PAS ACCES A INTERNET 98% DES GABONAIS N'ONT JAMAIS TOUCHES UN CLAVIER D'UN ORDINATEUR ,SI SEULEMENT 30% POUVAIENT SE CONNECTER SUR LE NET ,LE PDG N'AURAIT PAS 3 MOIS DE VIE ENCORE. AU GABON
ALORS QU'ON PIETINE LA CONSTITUTION OU QUE LE PRESIDENT DE L'ASSEMBLEE DU GABON DETOURNE 7 MILLIARDS DE FRANCS AU DETRIMENT DU CONTRIBUABLE SANS ETRE INQUIETE, OU QU'ON ASSASSINE CHAQUE JOUR DES GABONAIS CA RESTE DES DETAILS DE L'HISTOIRE DU GABON//COMME DES BOEUFS A L'ABATOIR,A LA FILE INDIENNE AVANCENT LENTEMENT LES COUS TENDUS,POUR SE FAIRE EGORGER PAR UN POUVOIR PDG A LA SOLDE DE SATAN.Y EN A QUI JUSTE DISENT ''ALLONS -Y MOURIR ON VA ENCORE FAIRE COMMENT?''

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...