News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : La mise en place d’une journée de travail continue n’est qu’une hérésie.

le Mercredi 6 Janvier 2010 à 21:35 | Lu 3803 fois

Qu’en est-il réellement de l’horaire continu?

La journée continue est la réduction de la pause - déjeuner. Il faut rappeler que dans notre pays, une journée de travail commençait à 8h30(le plus souvent) s’achèvait à 12h00 pour la matinée.

Une pause de 12h00 à 15h00.La reprise est donc à 15h00 pour s’achever à 17h30.

Un gabonais travaille donc 6 heures par jours, en général (travail effectif) contre à peu près 8h en France.

S’agit-il d’une réforme faisable tout de suite?

Il était nécessaire de revoir nos horaires de travail de manière à adapter notre modèle économique au modèle sous - régional actuel, c’est-à-dire la journée continue (1h de pause maxi).

Cela doit permettre également le développement du secteur de la restauration, puisque les gens seront un peu obligés de déjeuner proche de leur lieu de travail.

Mais l’instauration de la journée continue doit permettre surtout à notre pays de gagner en efficacité administrative, production, productivité etc.…

Ce qui évidement posera la question de l’augmentation des salaires, car, cela va augmenter les heures travaillées, c'est-à-dire des heures supplémentaires, or, au Gabon on ne connaît pas la notion de l’heure supplémentaire qui doit être rémunérée.



Gabon : La mise en place d’une journée de travail continue n’est qu’une hérésie.

Si un fonctionnaire quitte son bureau à 15 heures, où va-t-il ensuite passer son temps libre chaque jour que Dieu fait tout au long de l’année?

La société gabonaise est-elle prête pour une telle aventure?

Au Gabon les points de vue divergent. Certains départements ministériels et non des moindres ont émis des réserves sérieuses quant à l’efficacité de ce projet, vigoureusement défendu Le ministre du Travail, Maxime Ngozo Issondou. Celui-ci précise d’emblée que la journée continue est de ces réformes qui changent radicalement les habitudes d’une société dans le sens de l’efficience.

Mais la plupart des gabonais ne l’entendent pas de cette oreille. Quels sont les arguments qui plaident en défaveur de cette mesure?

Certains pensent que cette mesure est superficielle, péchant par son manque de précision. Nous sommes tous convaincus que l’horaire continu est une affaire trop sérieuse pour être mise en œuvre rapidement.

Ali Bongo défenseur d’une administration citoyenne où le fonctionnaire doit avoir droit à un temps de loisir pour pouvoir se consacrer à sa famille et à son épanouissement.

Mais où pratiquer ces loisirs? S’interrogent les Gabonais. Le Gabon ne dispose pas suffisamment de clubs et autres endroits de détente de bonne facture.

Si un fonctionnaire quitte son bureau à 15 heures, où va-t-il ensuite passer son temps libre chaque jour que Dieu fait tout au long de l’année?

Prenons Libreville, la plus grande ville du Royaume, les centres de loisirs n’existent pas, les salles de cinéma se comptent sur les doigts d’une seule main et ne sont fréquentés que par les gens qui en ont les moyens.

Solution: Il faut que l’État crée des clubs et des centres de loisirs à l’intention de ses concitoyens.

Peu probable. Ali Bongo, prend en exemple, le Cameroun, Centrafrique et la Guinée Équatoriale, ces pays ont, eux, compris pourquoi ils ont adopté le principe de l’horaire continu.

Non pas pour les loisirs de leurs concitoyens, mais pour permettre à ces derniers d'exercer un autre boulot dans l’après-midi, histoire de joindre les deux bouts. C’est la raison pour laquelle, à Yaoundé et à Bangui on a instauré cette mesure.

Ali Bongo, pense que la journée de travail non-stop est liée surtout, aux yeux de ses partisans, à un rendement plus important de l’administration du fait de la perte de temps occasionnée par la rupture du travail.

Or, le rendement d’un fonctionnaire ou d’un salarié n’est pas forcément quantifiable en fonction d’heures passées au bureau. La rentabilité, dans son acception moderne, est un état d’esprit, une culture où la motivation n’est pas négligeable.

Le Souci : Reste le problème de la scolarité et des cantines scolaires.

Reste le problème de la scolarité. Au Gabon, j’observe tout simplement que le temps administratif ne correspond pas au temps scolaire. Dans ce cas, Ali Bongo doit créer les cantines scolaires surtout pour les écoles du primaire. Les élèves en bas âge ont besoin de se restaurer sur place puisque leurs parents ne seront pas à la maison entre 12 H et 14 heures.

La journée continue doit être considérée comme une d’une réorganisation totale du travail et non une simple mesure.

En fait, l’horaire continu, est une mesure qui ressemble à l’histoire de la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine. Chacun envisage la question différemment. Une chose est sûre: il s’agit d’une révolution dans les habitudes. Ce n’est pas une mince affaire. La journée continue, doit être traitée comme un aspect d’une réorganisation totale de l’administration gabonaise. Une réorganisation faite à la hâte.
Quant on réorganise un système ou une structure, il faut :

- Analyser les structures et leur évolution,
- Étudier les activités,
- Examiner les moyens,
- Apprécier les Ressources Humaines.
- Identifier le temps passé par processus, par fonction et mission.

Fixer le temps de pause à 30 minutes n’est qu’une hérésie.

Ce travail n’a pas été fait en amont, le Gabon n’est pas un village, mais une nation, un état. De plus, il faut associer les syndicats et les employeurs.

Il ne s’agit pas de penser que les gabonais sont contre le changement, une telle mesure nécessite, une bonne communication, car, inconvénient d’une telle mesure, les gens perdent le contact avec son travail, le rythme de travail sera de plus en plus lent, car, il faut d’avantage de pauses dans une journée continue.

D'abord, il faut déterminer s'il existe une réglementation exigeant d'obtenir une approbation du gouvernement pour mettre en place des quarts de travail de plus de 8 heures par jour et faire la moyenne des heures sur des périodes plus longues. Cette législation pourrait demander à l'organisme de faire la preuve que les travailleurs sont parfaitement au courant des implications de l'horaire de journée prolongée, et qu'ils veulent réellement suivre un tel horaire.

Parmi les lignes directrices à prendre en compte pour décider de commencer ou de continuer à utiliser un horaire de journées prolongées :

- Demander aux travailleurs s'ils veulent changer leur horaire de travail et plus précisément faire des journées plus longues.

- Prendre en considération les exigences mentales et affectives du travail. Les emplois qui demandent une attention constante ou un effort intellectuel intense se prêtent peut-être moins bien à la journée prolongée. En instaurant des pauses supplémentaires, ou en variant les tâches, on peut réduire la fatigue de la journée prolongée.

- Tenir compte des travailleurs et des autres choses pour lesquelles ils ont besoin de temps. Les gens qui ont d'autres grosses responsabilités chaque jour peuvent avoir besoin, par exemple, de faire garder leurs enfants plus longtemps.

Si l'on décide de mettre en place les journées prolongées, le faire à titre expérimental.

Mettre cet horaire en place graduellement, pour de petits groupes, pour avoir plus de souplesse et être mieux en mesure d'analyser la situation. On évaluera comme suit le succès du nouvel horaire :

- Demander leurs réactions aux travailleurs, et écouter leurs commentaires pour déterminer à quel point ils sont satisfaits de la journée prolongée, l'ont acceptée et s'y sont adaptés.

- Instaurer le temps de pause qui correspond au temps de restauration ne peut faire en 30 minutes au Gabon, car, cela correspond au temps de trajet. Maintenant, si cela s’applique comme tel, Ali doit demander que ce temps soit considérer comme temps de travail et le rémunérer.

- La plupart des salariés seront obligés de se restaurer sur le lieu de travail et cela suppose que le salarié est mis à la disposition de son entreprise, il n’existe aucune convention collective au Gabon.

Question de droit au gouvernement : Si, j’ai signé un contrat de travail avant la mise en place de cette mesure, suis-je soumis à cette règle ?

Non, car je dois me conformer aux clauses de mon contrat de travail. Cela suppose, que tous les contrats de travail doivent avoir des avenants. De telles mesures ne s’improvisent pas.

Tate…


Mercredi 6 Janvier 2010
Vu (s) 3803 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

14.Posté par bibilo le 08/01/2010 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher stabilité,

très bonne analyse, ils n'analysent rien ces gens et cela posera des problèmes d'organisation au bled


13.Posté par stabilité le 08/01/2010 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mbolo,

Beaucoup ont soulevé des questions interessantes. ces béni oui oui du gouvernement imposé auraient du réfléchir avant d'agir. Il ne suffit pas de copier ce que les autres nations font. Il faut étudier tous les contours du projet pour voir si tout est en place pour que ça marche. Voyons la situation des enseignants, des personnels de santé et de sécurité. Ils travaillent plus de huit heures par jour qu'est ce qu'on en dit?
Certaines raisons sont risibles: le travailleur va s'occuper de ces affaires privées comme l'agriculture. De quelle heure à quelle heure? On peut aller faire du sport où? sur quel terrain Dans d'autres pays, il y a des airs de jeux dans chaque quartier. Au Gabon Zero pointé.
Regardons une autre situation pratique: je veux aller en banque ou à la poste après mes cours à l'université. Je ne peux pas etre servi car tout ferme à 15h30. Par conséquent: je suis obligé de m'absenter aux cours du matin.
les étudiants vont donc souffrir de mon absence. Et si de surcroit je dois aller en ville avec les embouteillages de Libreville, imaginez donc le rendement que je vais produire dans cette journée. Il y a d'autres questions qui nous poussent à féliciter TATE d'avoir compris le véritable problème dfe cette initiative dictatoriale.

Conclusion c'est la les charrues avant les bœufs. Echec et mat!!!

12.Posté par zenalo le 07/01/2010 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
au lieu de mettre en place la journée continue, n'aurait il pas été meilleur de réduire le temps de travail, plus cohérent

11.Posté par biabia le 07/01/2010 22:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
au pays comme partout ailleurs en Afrique, ces dirigeants mettent toujours les charrues avant les bœufs
c'est triste

10.Posté par St.Michael le 07/01/2010 17:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une rivière qui a suivi un itinéraire tordu reste ainsi jusqu’à la fin des temps.

Aliben est né d’un père biologique maudit, il a été élevé par un père adoptif maudit, tous transgressant la loi en bafouant les règles élémentaires de l’humanité.

·AliBen a commis le péché originel en respectant pas la procédure de désignation des candidates au sein du pdg : Ce qui a abouti à la désintégration du pdg.
·AliBen a choisi de massacrer les citoyens innocents, avec tentative d’assassinat à PMM, AMO, et autres Vraies Elites Gabonaises qui attendaient calmement la fin des travaux de la CENAP, juste pour s’imposer au bord de mer et devenir le deuxième président illégitime et illégal dans l’histoire du Gabon.

Seulement les naïfs rêveurs atteints de la peste bongoiste ‘’Brain Damage disease’’ peuvent attendre et espérer le surnaturel de cette impie qui ne reussira rien dans la vie car il a commis le péché originel en utilisant la force et les assassinats pour s’imposer au bord de mer.

For the rest it’s merely WASTE of TIME as far as we (True Elites) are concerned. Amen.

9.Posté par lili le 07/01/2010 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon frère camer,

le Camer' une démocratie?

Je préfère vivre au gabon, si tu l'es, tu auras tout compris

8.Posté par Camer le 07/01/2010 16:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce n'est pas demain que vous sortirez de l'auberge en voulant nous imiter à tout prix. Nous on travaille chez nous. Nous avons un bon dirigeant quoi qu'archaïque. Le vôtre est venu au pouvoir comme on le sait. Il va vous embarquer dans des sentiers de plus en plus périlleux. Pour ce qui est des gens comme Air, ils ne peuvent comprendre que le Cameroun à sa manière est une vieille démocratie

7.Posté par BEN le 07/01/2010 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon frère AIR,

pourquoi et pourquoi ? AVEC UN PEU DE BON SENS, penses tu que cette mesure est une priorité?

Peux tu me dire avec une journée continue au gabon, l'agent de la mairie de nzeng ayong sera plus productif?

6.Posté par tito le 07/01/2010 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cher AIR,

Personne n'est contre la journée continue, mais des modalités d' application

5.Posté par CHOCOLINE le 07/01/2010 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher AIR

Ta réflexion EST ON NE PEUT PLUS LIMITEE. Qui t'a dit que c'est forcément l'opinion publique qui fait loi et bon sens? Un exemple tiré de la bible: le peuple dans sa majorité condamnait Jésus: A mort Jesus. Et pourtant aujourd'hui bien d'entre nous ont admis que le peuple avait tort... A méditer....

1 2

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...