News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : La justice en branle contre les anciens gestionnaires des fêtes tournantes gabonaises

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 17 Juin 2013 à 16:20 | Lu 1032 fois



Gabon : La justice en branle contre les anciens gestionnaires des fêtes tournantes gabonaises
Le parquet de la République de Libreville compte ester en justice dans les prochaines semaines les gestionnaires des fonds investis par l’Etat durant les fêtes tournantes du 17 Août initiées par feu le président Omar Bongo Ondimba dans le cadre de la célébration de l’indépendance pour développer les villes de l’intérieur du pays durant la période 2003-2009. Cette décision qui fait suite aux instructions des plus hautes autorités en tête desquels, le Président Ali Bongo Ondimba saisi par la Commission Nationale de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (CNLCEI) sur les nombreuses malversations financières durant ces évènements.

Mauvaises nouvelles pour les anciens gestionnaires des fonds consacrés aux fêtes tournantes initiées durant la période 2003-2009 par feu le président Omar Bongo Ondimba pour développer les villes de l’intérieur du pays dans le cadre de la célébration de la fête de l’indépendance du Gabon se célébrant tous les 17 Août de chaque année.

C’est face au non achèvement de certains projets relatifs à cette fin et aux nombreux détournements des fonds enregistrés pour la circonstance que le procureur de la République près le tribunal de Libreville, Sidonie Flore Ouwé, devant la presse samedi, a annoncé que le parquet poursuivra les hommes et femmes chargés à l’époque de la gestion des fonds devant servir à la réalisation d’un certain nombre de projets de développement.

« Dans le cadre de la politique pénale que le parquet de la République de Libreville s’est assignées pour cette année et en écho à l’annonce du Président sur éventuelles malversations dans la conduite et le suivi des projets relatifs aux fêtes tournantes, j’ai engagé un certain nombre de poursuites s’inscrivant dans le volet de la lutte contre la fraude aux finances publiques qui, pour nous, constoitue non seulement un impératif de justice sociale et d’efficacité économique mais aussi un enjeu de patriotisme à l’heure des efforts de redressement des comptes publics » a déclaré le procureur, Sidonie Flore Ouwé.

Pour celle-ci, cette action vise entre autre à assainir l’utilisation des fonds publics qui rappelons le, servent en définitive de portefeuille personnel de ceux et celles chargés de traduire en actes la politique sociale et de développement du pays.

« Notre action est donc totale pour assainir c’est un objectif ambitieux, l’utilisation de nos fonds publics. J’ai mobilisé mes meilleurs collaborateurs avec des officiers de police judiciaire ayant compétence nationale pour se consacrer exclusivement aux investigations liées à cette affaire » a ajouté le procureur de la République.

Pour démasquer les coupables et autres véreux de l’administration, une startégie d’enquête ordonné sur trois axes a été mise en place. A savoir :

-La construction d’un véritable pilotage stratégique reposant sur une meilleure articulation des informations recueillies auprès des administrations centrales et celles détenues par les avdministrations locales plus proche de la vérité ;

-Au renforcement des capacités de police judiciaire à compétence nationale, au regard de la complexité économique consécutive aux montages ingénieux de certains chefs d’entreprises ;

-Et enfin la mise en place d’une équipe permanente de connaissance de la fraude aux finances publiques dont le travail portera sur le renforcement de la coordination entre tous les services compétents et d’en ressortir les chiffres exactes des détournements enregistrés durant la période 2003-2009, étant entendu que le montant des fraudes serait compris entre 3 et 5 milliards de FCFA.

Voilà qui devrait peut conduire à la fin des crimes économiques au Gabon où les détournements de deniers publics constituent un véritable fléau et à l’origine du non achèvement où la non réalisation de certains projets structurant financés par les pouvoirs publics.

Selon de sources concordantes, les auteurs des détournements enregistrés courant la période des fêtes tournantes seraient des élus nationaux, des membres du gouvernement sous l’ère Omar Bongo Ondimba ainsi que des responsables des sociétés adjudicataires des marchés publics.

Notons à ce sujet, que les travaux de finition des ponts de Libreville, notamment ceux de IAI, Nzeng Ayong et Charbonnages ont été suspendus par le gouvernement suite à la disparition de 150 milliards de FCFA au Ministère Gabonais des Travaux Publics dans le cadre des études de faisabilité non prouvées.

Sylvain Moussavou Mikala

Source : Koaci

Lundi 17 Juin 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1032 fois




1.Posté par tarchidime le 17/06/2013 22:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui aura les mains propres dans cette opération? Certainement pas ceux à qui nous avons ouvert notre gîte,etc...

2.Posté par bibi le 18/06/2013 00:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
n'oubliez pas Madame ngoléne ossouka la grande voleuse parmi tant d'autres

3.Posté par Kiééééééééééééééééééééééééééé le 18/06/2013 00:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NDEMEZO OBIANG QUI DÉTOURNA L ENVELOPPE DES FÊTES TOURNANTES DU WOLEU-NTEM, VA TIL ÊTRE POURSUIVIT? N IMPORTE QUOI CONTINUEZ BIEN DANS LA DIVERSION UNE FOIS OJUKU ALI CHASSER ACCROMBESSI TUER , NOUS ALLONS TRAQUER CES VOLEURS MM AU FIN FOND DE LEURS VILLAGES.
VIVRA VERRA

4.Posté par serge le 18/06/2013 00:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
n'oublier pas mba abessole il doit payer lui aussi

5.Posté par Priscilla le 18/06/2013 03:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Odjukwu continue de regler ses comptes en publique.
Et tout les detournements qui ce sont fait depuis 2009 qui ecopera des frais ? L'agence contre l'enrichissement illicite a deja cites plusieurs noms avec preuve a l'apppui de personnes qui ont detournes des fond sous l'ere d'Odjukwu, combien ont ete condamnes ? 0
Et l'entreprise factice 'Shipomard' qu'Odjukwu a cree au Maroc pour detourner les fonds destines a l'Oprag qu'en est-ce qu'il passera devant sa jusctice pour s'en expliquer ? Et toutes les residences de luxe qu'il s'achetent avec les fonds de l'etat en France, USA, Bresil, Turquie, Arabie Saoudite, Afrique du Sud qu'en est-ce qu'il sera poursuivit pour cela ?

Foutaise de foutaise... cette Sidonie Ouwe est une vraie pomme pourrie. Elle fait relacher de prison des criminels qui reconnaissent eux-meme leur crimes, tandisqu'elle enferme d'honnetes citoyens sans aucune preuve !
Pitie de ses enfants. Avoir une mere pareil, qu'elle honte !

6.Posté par l,esprit de la bougie le 18/06/2013 09:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
quoi les gerants des fetes tournantes ont decides de laisser le pdg en 2016?

7.Posté par FOUTAISE le 18/06/2013 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali9% =====>>> SHIPOMAR et Cie! Rend d'abord le fric, les milliards que tu détournes au Gabon via tes sociétés écrans. Absolument aucune leçon du genre à recevoir de toi..

====================================================================

Le père adoptif Omar Bongo menaçait de rayer le Gabon de la carte (comme si c'était lui Dieu!!!) si on (les Gabonais avec l'appui de la France notamment) le forçait à quitter le pouvoir. On sait comment ça s'est terminé pour lui, le pauvre;

Le fils adoptif lui menace de rayer les vrais gabonais (de souche) de la gestion des affaires du pays et de mener la vie dur à tout gabonais assoiffé de liberté tel ce jeune footballeur pour qui il aurait pu intervenir si ce n'était son mauvais coeur. Il éradique hommes politiques de souche (Rawiri, Agondjo, Rédjambé, Mamboundou etc) comme les petites gens (crimes rituels). Mais Dieu ne dort pas. On sait comment. tout ça va se terminer pour lui et sa famille qui se croient éternels et intouchables. Nous verrons...

8.Posté par mmmm le 18/06/2013 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'accorde 0,01% de ma confiance à ce procureur de la république si et seulement si sa pseudo enquête commence au ministère de la défense, ensuite les fêtes tournantes. C'est d'abord Ali Bête Bongo qui doit d'abord prouver qu'il est blanc comme neige.

9.Posté par mmmm le 18/06/2013 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'accorde 0,01% de ma confiance à ce procureur de la république si et seulement si sa pseudo enquête commence au ministère de la défense, ensuite les fêtes tournantes. C'est d'abord Ali Bête Bongo qui doit d'abord prouver qu'il est blanc comme neige.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...