News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : La fin de l’impunité à la mode émergence ?

Le site de la Liberté - Source : Mazleck.info et LVDPG le Lundi 23 Août 2010 à 10:27 | Lu 908 fois



Gabon : La fin de l’impunité à la mode émergence  ?
Ali Bongo Ondimba, lors de son allocution du cinquantenaire de l’indépendance du Gabon, laisse tomber, tel un couperet : « Les moteurs traditionnels de la croissance sont en déclin, en particulier dans le domaine des hydrocarbures. » Pas de croissance, par conséquence, à l’horizon 2025. Et toc !
Nous y voilà. La décroissance, parlons-en.

Depuis une quinzaine d’années, la presse, particulièrement celle du secteur privé, n’a eu de cesse de tirer la sonnette d’alarme. Mais, face à cette prise de conscience citoyenne, les politiques ont systématiquement combattu les journalistes. A plusieurs reprises, cela a tourné à l’affrontement. Les journalistes ont été brutalisés, arrêtés et, parfois, emprisonnés !

De fait, les hommes politiques au Gabon en sont encore à croire que la critique ou la vérité révélée est une attaque personnelle contre la personnalité d’un ministre. La démocratie est gadgétisée puisque certaines personnes, poussées par des mentors, se retrouvent, du jour au lendemain, députés, sénateurs, ministres. Que peut-on attendre de ces gens-là ? Il y a quelques années, nous avons suivi l’ascension d’un médecin jusqu’à la chambre des députés.

Pris de panique, il nous a reçu afin de quérir quelques « conseils ». Quelques semaines plus tard, il revient à la charge pour nous apprendre qu’il est promu au bureau de l’Assemblée national en qualité de 4e secrétaire. Il a sollicité des conseils sur le travail qui l’attend…

Deuxième annonce d'Ali Bongo, il prend à son compte l’application du programme de bonne gouvernance et celui portant sur la lutte contre les détournements de deniers publics. Nous avons parlé du rapport annuel de la Cour des comptes qui, année après année, épingle les administrations dont l’orthodoxie est peu convaincante. Si M. Ali Bongo est déterminé, le travail qu’il entreprendra sera facilité. Depuis la restauration de la démocratie en 90, l’ensemble de la presse libre a les colonnes remplies d’histoires de détournements.

Certes, toutes ces affaires n’ont pas présenté des preuves suffisantes pour traquer les détourneurs. Mais, comme ailleurs dans le monde, la presse ouvre la voie et les services compétents prennent leurs responsabilités. C’était devenu désespérant ! Tant de malversations sans qu’on lève le petit doigt ! En fait, on narguait la presse. Des langues déliées nous ont appris que les escrocs à col blanc rigolaient et lançaient « qu’ils écrivent. Ce pays est dirigé… »

Malgré l’hostilité, la presse n’a pas baissé les bras. Si des malintentionnés narguent les « écrivains », d’autres, moins jouissifs, nous ont mis la puce à l’oreille au sujet du parcours d’un « budgétivore » devenu célèbre dans le pays. Directeur général en service dans une régie financière, celui-ci s’est donné un sobriquet éloquent, Petit Léon Mba (Léon Mba, premier président du Gabon, déversait des billets de banque à ses compatriotes, de la cabine d’un hélicoptère ou à bord de sa voiture.

Ce qui provoquait des scènes d’hystérie dans la foule), distribuait de l’argent lorsqu’il rencontrait des personnes rassemblées dans un quartier ! Richesse mal acquise, Petit Léon Mba avait dévalisé les coffres de son propre service. Le président Omar Bongo le jette en prison. Peu de temps passé, il est libre comme le vent et, soutenu par un dignitaire, il se présente et remporte un siège de député dans sa province du sud. Etoile montante, Petit Léon Mba est coopté au gouvernement, ministre délégué, puis ministre plein !

La presse en a parlé, mais en haut lieu, on a fermé les yeux !

Mieux, l’opinion reste dubitative sur les normes et critères que se donne le chantre de l’émergence dans son chantier d’assainissement des finances publics. Osera t-ils, se questionnent plus d’uns, réveiller les vieux démons ? Dans tous les cas, ils sont nombreux drapés dans le silence, boites de pandore en main et déterminés à les ouvrir, au cas où…….Le sort de plusieurs de ces scandales fait l’objet de bien d’attentes.

Lundi 23 Août 2010
Source : Mazleck.info et LVDPG
Vu (s) 908 fois


Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...