News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : La diatribe anti-Ali Bongo de l’opposition à Port-Gentil

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 23 Septembre 2014 à 07:29 | Lu 7983 fois

Les partis politiques et associations proche du Front de l’opposition pour l’alternance se sont mis à l’heure de la mobilisation à Port-Gentil. Une causerie politique y a été organisée, le 20 septembre dernier, au cours de laquelle des propos pamphlétaires ont été tenus contre Ali Bongo, devant une centaine de personnes.



Féfé Onanga, président du Mouvement populaire des radicaux, et coordonnateur des associations soutenant le Front de l’opposition pour l’alternance, a organisé une causerie politique le 20 septembre dernier au quartier Bazar de la Mosquée, dans le 3e arrondissement de Port-Gentil.

Ce rassemblement, à en croire son organisateur, est la première d’une série dont l’objectif est de préparer l’arrivée de Jean Ping et des dirigeants du Front de l’opposition pour l’alternance dans la capitale économique. L’Union du peuple gabonais (UPG, tendance Moukagni Iwangou), l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), l’Energie du peuple indépendant (Epi) et le Parti gabonais du progrès (PGP) étaient représentés à cette rencontre à laquelle ont également pris part certaines personnalités politiques à l’instar de Christian Ogandaga Nkolo et Nicaise Matendet.


«Le pays va mal !» a lancé Féfé Onanga au début de son propos devant une centaine de personnes. L’homme s’est ensuite mis à égrener les raisons qui l’ont conduit à changer de bord politique, lui qui en 2009 avait soutenu la candidature de l’actuel chef de l’Etat. «J’ai battu campagne pour cet homme mais je me rends compte qu’il n’a pas tenu ses promesses. Le pays est dirigé par un apprenti sorcier. Les dérives sont innombrables et à quelques temps de la fin de son mandat il n’y a aucune lueur d’espoir à l’horizon. Je ne peux donc pas continuer à être spectateur. Je dois devenir acteur car ce pays est à nous tous. Trop c’est trop !», a-t-il laissé entendre.

Pour illustrer ses propos, l’orateur a ressorti le prospectus distribué aux Port-Gentillais lors de la campagne et sur lequel étaient mentionnées «Neuf raisons pour voter Ali Bongo Ondimba». La mise en place de la zone franche, la construction du port en eau profonde, la route Port-Gentil-Libreville, la construction des logements sociaux, faire de Port-Gentil un petit Dubaï… autant de raisons données par le candidat qui une fois élu est, selon l’orateur, devenu amnésique. «Lors du conseil des ministres qui s’est tenu à Port-Gentil, des projets ont été annoncés mais aucun d’entre eux n’a vu le jour.

On a parlé de la construction d’un grand canal pour régler le problème des inondations ou de la construction d’une gare maritime. Mais quatre ans plus tard, on attend toujours. Quelqu’un de sérieux ne peut pas faire autant de promesse sans pour autant réaliser une seule. Comment voudriez-vous qu’on ait du respect pour un tel chef d’Etat !» s’est indigné Féfé Onanga avant d’en appeler à une prise de conscience sur ce qu’il a appelé «les dérives de l’Etat» et d’inviter les Port-Gentillais à se préparer pour «chasser Ali Bongo du pouvoir». «Il faut qu’il s’en aille ! Ce pays est à nous tous.

Le Gabon n’est pas une parcelle de la famille Bongo. Près de cinquante au pouvoir c’est trop !», a-t-il martelé avant d’en appeler à la mobilisation. «Soyez prêts pour le combat. Il meurt des gens et il reste des gens. Nous attendons de vous la détermination. Nous allons faire le tour des quartiers, des arrondissements. N’ayez pas peur d’affirmer votre appartenance au front».

Le Vice-président de l’UPG, Jean Jacques Mbourou Colombo et le président de l’UDPS, André Mbourou, qui ont également pris la parole lors de la rencontre en ont profité pour lancer un appel au rassemblement et à la mobilisation afin de soutenir efficacement l’action du Front de l’opposition pour l’alternance. «Demain commence maintenant. Port-Gentil a assez souffert de la brimade. On est des laissés-pour-compte et il est grand temps que nous prenions notre destin en main», a-t-il été déclaré avant de conclure : «On ne veut plus des Bongo ! Trop c’est trop !»

L’ancien deuxième vice-président de l’Assemblée nationale a par ailleurs annoncé à l’assistance la volonté de l’opposition d’aller à l’élection présidentielle de 2016 avec un seul candidat. «L’esprit qui prévaut en ce moment, c’est un seul candidat pour toute l’opposition. Nous allons nous organiser sur l’ensemble du territoire national pour que cette fois-ci la victoire reste à ceux qui l’auront acquise», a déclaré André Mbourou.

Gabonreview

Mardi 23 Septembre 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 7983 fois




1.Posté par feufeu le 23/09/2014 20:03 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hum il vient parler apres avoir ete viré de l''assemblée nationale. Dur de croire en sa sincérité. Ou etait ses beaux discours quand nous port-gentillais etions pris en chasse par l''armée?

2.Posté par homo Erectus le 24/09/2014 00:09 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@feufeu malheureusement mon frère c'est comme ça la politique aujourd'hui on est au pouvoir demain on peut basculer dans l'opposition c'est normal liberté de ses opinions et puis il n' y a que les imbéciles qui ne changent jamais d'avis

3.Posté par feufeu le 24/09/2014 06:39 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ homo erectus
oui mon frere tu as peut etre raison sur un point. En politique on peut changer. Mais ca ne doit pas vouloir dire, ne pas assumer ses actes. Quand il dit la famille Bongo a fait 50 ans au pouvoir et que c''est trop...

4.Posté par feufeu le 24/09/2014 06:43 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ homo erectus
En 2009 quand il avait voté pour le PDG, ne savait il pas que 43ans plus les 7ans de mandat d'ali Bongo ferait au total 50ans? Pourquoi a t-il l'air aussi surpris aujourd'hui? Ça ressemble vraiment a une mascarade

5.Posté par homo Erectus le 24/09/2014 13:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@feufeu
Malheureusement c'est comme ça et il faudra compter avec; dans tout systeme il existe des failles pour ne pas dire inconveniants.je comprends ta frustration peut-etre tu aurais souhaiter que Onanga accepte la situation actuelle du pays en se taisant sous prétexte qu'il aurait voter pour Ali en 2009 comme bon nombre de Maboules vieux poltrons qui pourrissent au PDG actuellement en attendant, dans l'espoir d'une hypothique nomination pour contineuer à faire ce qu'ils savent faire de mieux depuis des decennies : PILLER LE GABON...
Cordialement cher frere feufeu.

6.Posté par homo Erectus le 24/09/2014 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
excusez : hypothétique je vous voulais dire

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...