News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : «La dernière révision constitutionnelle est la provocation de trop», pense Mike Jocktane

Le site de la Liberté - LVDPG - News le Mercredi 16 Février 2011 à 18:49 | Lu 3109 fois

Membre de la cellule mobilisation et logistique de l’Union nationale (UN, opposition), l'évêque Mike Jocktane parle de la crispation politique au Gabon dans cette interview accordée à abidjandirect.net. Pour cet homme de Dieu, «l’heure est à l’émancipation des peuples et personne ne pourra plus stopper cette profonde mutation».



Gabon : «La dernière révision constitutionnelle est la provocation de trop», pense Mike Jocktane
Quelles sont les origines de la crise gabonaise ?

«L’origine de la crise, c’est le contentieux électoral de 2009. C’est très simple. Ali Bongo Ondimba n’a pas gagné les dernières élections Présidentielle. Il le sait, nous le savons, les Gabonais le savent et même la communauté internationale le sait. Il s’est imposé grâce à un triple soutien : celui de l’armée, des institutions et d’une grande puissance internationale.

La crise résulte du fait qu’il lui manque la chose essentielle : l’adhésion populaire. La crise actuelle est celle de son illégitimité. Toutes les opérations de charmes financées à grand frais et proposées par les grandes agences de communication ne suffisent pas à faire oublier son coup d’état du 3 septembre 2009 que les gens appellent son péché originel.

Pourquoi avoir soutenu André Mba Obame plutôt que Ali Bongo ?

J’ai toujours considéré les deux comme mes grands frères et ce n’est un secret pour personne au Gabon que j’ai été proche des deux. J’ai choisi André Mba Obame parce que je voulais que le Gabon ait un président de son choix et je savais qu’Ali ne pouvait pas honnêtement gagner cette élection. Je peux dire sans être mauvaise langue que lui-même ne s’était pas préparer à prendre le pouvoir par les urnes.

A l’époque je pensais qu’ils pouvaient être un bon président mais je savais qu’il était un mauvais candidat. Après plus d’un an de pouvoir j’ai même perdu cette illusion ! J’ai choisi André Mba Obame parce que je le crois capable d’incarner la nouvelle espérance…

Que pensez-vous de la succession de père en fils qui est en train de devenir courante en Afrique ?

Je pense que ce n’est pas de cette façon qu’il faut aborder cette question. Tous les citoyens ont des droits même s’ils sont enfants de président. Ce qu’il faut c’est que l’accès à la magistrature suprême soit conditionné par la victoire aux élections et ces élections doivent être transparentes, crédibles et équitables.

Pourquoi avoir attendu, si longtemps pour contester les résultats des élections du 30 Aout 2009 ?

Pour ma part, je pense que c’est la dernière révision constitutionnelle qui est la provocation de trop. Même lorsque l’on est légitime et que l’on préside au destin de son peuple, ceci implique de l’humilité et la recherche du consensus. Or, Ali cherche à régner sur le Gabon et veut transformer les Gabonais en sujets. La liberté et la dignité ne peuvent pas être échangées contre des promesses de développement économique.

Depuis l’accession d’Ali au pouvoir, le Gabon a régressé de plus de 30 ans en ce qui concerne les libertés fondamentales. Le nouveau pouvoir est violent, partiale et injuste. On assiste au bâillonnement de la presse, aux arrestations arbitraires, aux tortures et à la chasse aux sorcières dans les administrations publique, etc.

Est-ce que vous pouvez imaginer que la dernière révision constitutionnelle s’est faite sans consensus et surtout sans débat. C’est important de savoir que la dernière constitution était le fruit d’un accord de toute la classe politique et avait été adoptée par referendum. Ali a fait un passage en force que tous les Gabonais avertis vivent comme un « viol ». En plus, le contenu des changements entérinent une monarchisation du pouvoir au Gabon et ceci est simplement inacceptable !

Dans le même temps, le gouvernement, avec arrogance, annonce d’avance son intention de ne pas faire les reformes utiles pour garantir de bonnes élections. Cela, nous l’avons vérifié lors des dernières élections législatives où malgré nos deux victoires sur quatre la fraude a été massive et la Cour constitutionnelle et la CENAP complices.

Maintenant, pour répondre directement à votre question, il convient de noter que l’Union Nationale n’a jamais reconnu la victoire d’Ali. Elle a exprimé son rejet de ce pouvoir illégitime à chacune de ses sorties médiatiques depuis sa création. Le problème a même été posé lors des rencontres avec Nicolas Sarkozy et ensuite avec Ban Ki Moon. Aussi, pendant les cinq mois passés en France, André Mba Obame a consulté de nombreux Chefs d’Etat et des responsables politiques et a évoqué ce sujet.

Pour finir, il est utile de savoir qu’en droit universel, le vol d’une élection est comparable à un crime contre l’humanité. Pour ce type de délit, il n’y a pas de prescription. Le film documentaire « Françafrique » diffusé sur France 2 est venu simplement confirmer ce que tout le monde savait déjà. Pour citer le Président de L’union Nationale : « Ali n’a pas gagné les élections. Il doit partir ! »

Ne pensez vous pas que vous êtes en contradiction avec les lois du pays ?

Quand une loi est inique il faut s’y opposer. C’est ce qu’avec nos amis nous avons choisi de faire. La loi est pour les hommes et pas l’inverse. Mon éducation chrétienne fait que je suis un homme de principe et de conviction. J’ai des opinions claires et j’ai toujours le courage de mes opinions. Aujourd’hui je me sens en mission pour le bien de mon pays.

Que pensez-vous de la position de la communauté internationale sur la crise gabonaise ?

Pour l’instant, je la trouve assez silencieuse mais de toutes les façons le monde a énormément changé. Ce qui est bon pour les « grands pays » l’est aussi pour nous et il ne pourra plus y avoir deux poids deux mesures. L’heure est à l’émancipation des peuples et personne ne pourra plus stopper cette profonde mutation. Les dictatures sont à leurs fins.

Pourquoi avoir attendu la crise ivoirienne pour contester l’élection du président Ali Bongo ?

Je ne vous cache pas que pour moi, il n’y a pas de lien direct entre les deux crises. C’est vrai que les mêmes causes produisent souvent les mêmes effets. Ce que je constate clairement c’est que c’est les conséquences de la crise qui plutôt présentent des similitudes : Il y a dans les deux cas deux présidents et deux gouvernements. Au Gabon ce que nous disons c’est que la légitimité et la légalité doivent se rencontrer sur une personne.»

Source : abidjandirect.net


Mercredi 16 Février 2011
LVDPG - News
Vu (s) 3109 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

32.Posté par NFULU-MBA le 18/02/2011 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai le souvenir que la première attaque d'un siège de parti politique au Gabon a été l'oeuvre d'AMO le 21 mars 2006.

C'est aussi l'histoire du pays!!!

Il se cache au PNUD parce que qui l'a poursuivi?

AMO sorte t viens faire garçon devant tout le monde.

31.Posté par LE REALISTE le 18/02/2011 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Je demande humblement à Monsieur JOCKTAN, de ne pas croire que le peuple gabonais est dupe.Nous savons à quoi vous jouez alors de grace, un peu de respect pour les gabonais.
Vous pensez avoir affaire à votre assemblée qui du reste,se laisse berner par vos prédications.Arretons, quand vous dites que : " j'ai choisi AMO parceque je voulais que le gabon ait un président de son choix...." que doit on comprendre, que votre choix est celui des GABONAIS??? C'est très grave de voir des hommes de DIEU(ou pseudo, du fait de leur appartenance à l' amorc) s'afficher aussi négativement.Car nous croyons savoir que la BIBLE dit : "qu'il n'y a point de rapports entre les ténèbres( AMO,franmacon) et la lumière(sensée etre l'homme de DIEU donc jocktan).DIEU nous jugera en fonction de nos oeuvre.

30.Posté par Perpetue le 17/02/2011 21:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les partisans de Mamboundou sont tellement anti Fang qu'ils oublient même que Mba Obame n' a jamais été Ministre de l'intérieur pendant les élections présidentielles de 1998 et 2005 . Mboumbou Miyakou qui était Ministre de l ' intérieur quand Bongo a volé le vote à Mba Abessolo n' a jamais été vilipendé par par les partisans de ce dernier .... Cette fougue contre Mba obame frise la sorcellerie .

29.Posté par gabonais le 17/02/2011 16:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
arret de parlé au nom de Dieu fais simplement la politique

28.Posté par Smith le 17/02/2011 16:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ St Michael

C'est pour me différencier de la fleur makaya que j'ai dû changer de pseudo (c'est-à-dire, la Fleur devenu Smith).


27.Posté par St.Michael le 17/02/2011 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Smith ou la Fleur (pourquoi changer de pseudo à chaque fois comme les bongo???...Serais tu un bongo de pure sang??)

Please give me a healthy break…You are a waste of time…You have been ignored forever by St.Michael unless you maliciously change again your pseudo.

26.Posté par Smith le 17/02/2011 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Autre chose. Que ceux qui pensent qu'AMO fera la prison se détrompent. Son uminité parlementaire ne sera jamais levé.

Mais j'ai pitié pour Biyoghé Mba. Que deviendra-t-il?

25.Posté par Smith le 17/02/2011 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lire rendez-vous au lieu de randez-vous

24.Posté par Smith le 17/02/2011 14:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
à St Michael,

Le rendez-vous pour AOÛT 2011 n'est pas quelque chose de nouveau.

Rappellez-vous de la Fleur (devenu Smith) pour éviter toute confusion avec un autre compatriote (la fleur makaya).

Dans mes anciens posts, j'ai eu à vous dire que celui que vous qualifiez de "grand opposant" (AMO), ne l'est pas, et que c'est juste une stratégie qui a été mise en place entre les deux frères intimes pour gérer leur maison Gabon. 7 mois passés, me voici à nouveau, vous rappeller que AOÛT 2011, beacoup comme toi, reviendront sur ce site, demander pardon à smith (la fleur autrefois), pour m'avoir traité de tous les noms d'oiseaux.
Croyez ou pas mais c'est la triste réalité.

ABO est mon frère! le problème n'est pas entre nous. Mais entre le Président de la République (ABO) et le peuple. Nous finirons par nous retrouver. Dixit AMO.

AMO est mon frère! il connait la maison. Beaucoup qui sont partis comme lui, ont finit par revenir à la maison. La maison lui est ouverte. Dixit ABO

Une fois de plus, randez-vous après les législatives. La fatale arrive!!!

23.Posté par St.Michael le 17/02/2011 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Smith,

Pour conclure....
Encoreune fois tu es pardonné car tu ne sais pas ce que tu fais.
Tu nous fixes maintenant rendez vous pour Juillet 2011…..Qu’en sais tu?

Ton guide Bongo avait aussi inconsciemment pris rendez vous avec le peuple pour son élection cash en 2012…Qu’en savait il??

Qu’en sais tu petit inconscient guidé par les miettes des gateaux de dessous de table???

I do not stand for allegiance; I stand for freedom, rightness and equal opportunity to all.

1 2 3 4
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...