News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : La classe politique pinaille encore autour de la biométrie

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 31 Mai 2013 à 06:31 | Lu 793 fois

En vue de discuter des derniers réglages avant le début des opérations d’enrôlement des électeurs, le ministre de l’Intérieur, Jean-François Ndongou, a réuni, le mercredi 29 mai à Libreville, les partis politiques légalement reconnus, tous bords confondus. Une rencontre qui devrait définitivement lancer l’entrée en vigueur de la biométrie dans le système électoral du pays.



Gabon : La classe politique pinaille encore autour de la biométrie
Devisant avec les leaders des partis politiques, le membre du gouvernement en charge le développement du processus de biométrisation du fichier électoral gabonais a indiqué que 151 commissions ont été commises pour cet enrôlement, non sans rappeler l’existence d’un texte fixant les modalités d’identification.

De leur côté, les membres de l’opposition sont revenus sur l’absence du texte devant authentifier sans équivoque les électeurs dans le bureau de vote. Pour Jean-François Ndongou, l’élément essentiel manquant pour le démarrage de l’enrôlement des électeurs est l’absence des représentants des partis de la majorité et de l’opposition dans le comité de pilotage du projet Iboga (Identité biométrique officielle du Gabon) ; les commissions d’enrôlement dans les districts, communes et départements disposant de deux membres contre trois membres pour les provinces.

En l’état actuel de l’évolution des choses, les membres de ces commissions sont appelés «Observateurs». Un nom qui ne convient pas aux responsables des formations politiques légalement reconnues. Pour les leaders de ces partis, cette mention devrait être remplacée par celui de «Membre».

M. Ndongou a rassuré l’opposition sur «la volonté du gouvernement de garantir la fiabilité de la liste électorale et d’organiser une élection moins contestable», précisant que «les points du consensus issu de la concertation seront appliqués».

Si pour le ministre de l’Intérieur, les points relatifs à l’authentification soumis à l’appréciation du Premier ministre, Raymond Ndong Sima, restent à débattre, il est par contre urgent de mettre à sa disposition les noms des représentants des partis politiques au comité de pilotage.

Au demeurant, la rencontre entre le ministre de l’Intérieur et les acteurs politiques n’a pas permis de fixer une date pour le lancement du processus de l’enrôlement biométrique. Les partis politiques de l’opposition tiennent à ce que les mesures consignées dans le rapport, issu de la dernière concertation autour du Premier ministre sur la biométrie, soient appliquées dans toute leur étendue.

D’autres rencontres très déterminantes sont attendues, en l’occurrence avec le Premier ministre, Raymond Ndong Sima, en vue de mettre en place des commissions qui vont transmettre la volonté politique en acte.

Les élections pour le renouvellement des collectivités locales sont, quant à elles, fixées au 23 novembre 2013 au plus tard.

Gabonreview

Vendredi 31 Mai 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 793 fois




1.Posté par coudou le 31/05/2013 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La biométrie d'accord c'est bien.Mais que disent ils des crimes rituels, du chômage, de l'invasion sauvage ouest africaine?
Aujourd'hui les étrangers narguent les gabonais parce que on leur a donné des cartes de séjour, on a dit que le commerce c'est pour eux , sous prétexte que le gabonais c'est le bureau...
Que disent les opposants sur cela?
si les bah EYEGUE NDONG,OGOULINGUENDE,KOMBILA, MANGAGA MOUSSAVOU ne peuvent plus rien pour les gabonais qu'ils se retirent et arrêtent de faire du bruit.

coudou

2.Posté par Sophie le 31/05/2013 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On est vraiment fatigués de voir ces têtes de fatigués-fatigués. Il faut de nouvelles personnes qui n'ont jamais géré le Gabon. Merci svp.

3.Posté par un autre gabon le 31/05/2013 12:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Coudou js8 d'accord avk toi
Post2 ta vraimnt raison on n'est fatigué d cs gens.ce qui l'interess ces gens la cs just la biometri entre temp ls gabonais meurent tt ls jr on ne leur voi jamais monté au creneau.a cett. Allure bongo gagnera encor en 2016

4.Posté par NEM le 31/05/2013 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Leaders de l'opposition gabonaise, après la biométrie, que réservez-vous au peuple gabonais?

5.Posté par math le 31/05/2013 16:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mais qui vous a dit qu ali gaguie perdait en 2016 il vous a bien dit gabon emergent jusqu en 2025 sa veut tout dire ke cet espece sera là jusqu a se que la mort lui separe du gabon et place a son fils qui prendra la releve donc nos soit disant opposant qui ne se focalise que sur la biometrie ils n auront que les gros yeux pour dire qu ils reviennent au pdg car se sentant imcapabe de cassé la baraque pdg triste peuple

6.Posté par Pâle Lôgè le 31/05/2013 19:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si nous référons au Petit Robert, pinailler est se perdre dans les subtilités. Il est des moments où les subtilités doivent se faire évidentes pour éviter de passer à la trappe. Chat échaudé a peur de l'eau, dit-on
La biométrie souhaitée pour des élections transparentes par feu Pierre MAMBOUNDOU devrait conduire à épurer toutes les subtilités. En effet, les lois et autres actes en matière d'élections nous produisent les mêmes effets, depuis 1990, malgré la participation de l'opposition et la pseudo-volonté garantie par le gouvernement à chaque fois.
La netteté des termes vaut son pesant d'or. Un observateur n'est pas un membre. Les puristes de la langue française ne démentiront pas.
Si la volonté du gouvernement est d'aboutir à des élections transparentes, les réticences de l'opposition trouveraient raison quelque part. La subtilité expressive dans les contrats d'assurance, par exemple, nous floue très souvent lorsque nous les souscrivons.
Or, se précipiter pourrait être une erreur. Donc que le gouvernement joue franc jeu. Il prouverait, à cet égard, sa détermination à rendre les élections transparentes et démocratiques pour ôter les doutes , les soupçons et les subtilités. Subtilités qui ont toujours produit des résultats erronés que la Cours Constitutionnelle valide souvent par des lectures subtiles et interprétatives sur les textes de droit.

7.Posté par Feu-PDGiste-A-Mort le 31/05/2013 19:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Elle me fait pitié cette opposition près de la tombe que ses lamentations lui creusent chaque. Cette querelle pour la biométrie me donne l'impression que cette opposition a oublié que leur ex et futur PDG n'organisera jamais une élection pour la perdre, à moins que le PDG n'y soit forcé. Et forcer le PDG à perdre ou à faire de la place à l'opposition suppose que cette opposition soit en position de menacer d'insurrection ou de troubles sociaux, le PDG, en cas de fraudes électorales. Or en l'espèce, l'opposition semble plutôt tendre la main à ce que le PDG y jette quelques miettes.

Ces opposants ont vieilli beaucoup trop vite ! Ils se font peur à eux-mêmes, au lieu de faire peur au PETIT-LA dont la présidence pas à un vibrant mot d'ordre de l'opposition. Mais ça n'intéresse pas cette opposition gaga d'appeler au soulèvement populaire. Ils ont encore à grapiller quelques sources d'enrichissements sûrs.

8.Posté par Feu-PDGiste-A-Mort le 31/05/2013 19:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Elle me fait pitié cette opposition près de la tombe que ses lamentations lui creusent chaque. Cette querelle pour la biométrie me donne l'impression que cette opposition a oublié que leur ex et futur PDG n'organisera jamais une élection pour la perdre, à moins que le PDG n'y soit forcé. Et forcer le PDG à perdre ou à faire de la place à l'opposition suppose que cette opposition soit en position de menacer d'insurrection ou de troubles sociaux, le PDG, en cas de fraudes électorales. Or en l'espèce, l'opposition semble plutôt tendre la main à ce que le PDG y jette quelques miettes.

Ces opposants ont vieilli beaucoup trop vite ! Ils se font peur à eux-mêmes, au lieu de faire peur au PETIT-LA dont la présidence pas à un vibrant mot d'ordre de l'opposition. Mais ça n'intéresse pas cette opposition gaga d'appeler au soulèvement populaire. Ils ont encore à grapiller quelques sources d'enrichissements sûrs.

9.Posté par Alerte Infos le 31/05/2013 21:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le journaliste Lazo Lazard Habourneur est mort de quelle maladie ?

Le journaliste, Lazo Lazard Habourneur, directeur de l’audiovisuel à la présidence de la République, est décédé ce vendredi à l’hôpital des instructions des armées de Libreville .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...